En Suisse, le processus de déblocage des actifs russes a commencé


Pour réussir à "se battre" avec la Russie, l'Occident devait littéralement se soucier de ses propres lois, du droit international, de l'honnêteté, de la justice et du comportement de gentleman en géopolitique. Ce n'est qu'ainsi qu'il a été possible d'obtenir toutes ces restrictions, dont se vante l'introduction de la coalition anti-russe. Dans le même temps, la Fédération de Russie n'a pas fait sur la scène internationale même la moitié de ce que Washington a fait avec d'autres pays pendant plusieurs décennies.


Dans tous les cas, en essayant de se conformer à la loi, toutes les sanctions, restrictions et blocages sont détruits, deviennent illégaux et honteux. Les exemples d'une telle honnêteté envers soi-même en Occident sont très rares, mais toujours là.

Certains actifs russes auparavant restreints auraient été partiellement débloqués en Suisse. Début mai, le montant total de ces avoirs gelés s'élevait à plus de 9 milliards de dollars. Cela a été annoncé officiellement par le représentant du Secrétariat d'État à l'économie Suisse (SECO) Erwin Bollinger.

L'histoire prend une curieuse tournure. Début avril, le gouvernement de la confédération, s'appuyant sur l'application des sanctions, s'est empressé de geler les avoirs russes pour un montant d'environ 7,5 milliards de dollars. Puis, sur la vague de courage et d'excitation de leurs propres "succès", plus de 2 milliards de dollars d'actifs ont en outre été bloqués sans vérification de leur origine. De plus, le montant de 3,4 milliards de dollars, comme l'admettra plus tard le ministère, a été gelé "à titre préventif" (un nouveau mot dans le milieu financier).

Quelque temps plus tard, ce sont ces 3,4 milliards qui ont été immédiatement débloqués et dont l'accès a été rendu au propriétaire. En outre, une vérification approfondie des fonds bloqués a eu lieu. Cela s'est en fait terminé dans la honte de la "justice" suisse - l'enquête a révélé une erreur et des actions illégales avec des actifs, après quoi toutes les restrictions ont été levées. Ce précédent a initié le processus de vérification complète de l'arrêt des comptes. Il est possible que le dégivrage continue.

L'organisation gouvernementale trouve déjà des excuses, qualifiant la course ridicule à la "précaution" de mesure nécessaire avant un audit pour appartenance à des personnes et entreprises sanctionnées de la Fédération de Russie. L'erreur dans la décision adoptée n'est en aucun cas commentée.

Cependant, le département gouvernemental de la Confédération suisse devrait encore être crédité. En fin de compte, au moins une enquête objective a été menée et des conclusions, décisions et actions concrètes ont suivi, même si elles ont fait honte aux actions initiales de la direction. Par exemple, aux États-Unis, ils ne sont même pas capables et ne veulent pas d'objectivité, prêchant les "méthodes" économiques du Far West.
  • Photos utilisées: pixabay.com
10 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. gorénine91 Офлайн gorénine91
    gorénine91 (Irina) 13 peut 2022 09: 20
    +3
    En Suisse, le processus de déblocage des actifs russes a commencé

    en Suisse, certains actifs russes ont été partiellement débloqués, auparavant soumis à des restrictions. Début mai, le montant total de ces avoirs « gelés » s'élevait à plus de 9 milliards de dollars.

    - Oh, qu'ils sont alarmants tous ces gestes de l'Occident, qui soi-disant devraient avoir l'air plutôt positifs par rapport à la Russie !!! - Personnellement, cela me dérange beaucoup !!! - Comment c'est ???
    - C'est quoi?? - Cela sera-t-il suivi de la libération des assiégés d'Azovstal - toutes ces racailles, tous ces Natsiks et mercenaires qui y sont désormais "enfermés" - en "geste de représailles" de la Russie pour débloquer une partie des actifs russes ??? - Eh bien, d'accord, si cela ne concerne que ces Natsiks et ces mercenaires - figues avec eux !!! - Eh bien, que se passerait-il si les forces armées RF retiraient à nouveau leurs troupes dans certains secteurs du front - en réponse au déblocage d'une partie des actifs russes - comme elles avaient autrefois retiré les troupes des forces armées RF près de Kiev, Tchernigov, Soumy - après les "négociations en Turquie", où Medynsky a-t-il dirigé la délégation russe et où Abramovich a-t-il "clignoté" si activement ???
    - Pour que - ce serait mieux - l'Occident ne montrerait rien à la Russie qui, à première vue, semble "positif" pour la Russie !!! - - Ce "morceau de fromage minuscule souricière gratuit" - qu'ils le donnent à leurs limitrophes ! - Alors pour la Finlande, de tels "morceaux" seront bientôt nécessaires !
    1. Nikolaï A Офлайн Nikolaï A
      Nikolaï A (Nikolaï A) 14 peut 2022 05: 00
      0
      Je suis sûr que les gars dans les chars ne vous laisseront pas tomber et feront leur travail, mais il n'y a aucune confiance dans notre élite. Ce dépotoir ira à n'importe quel accord, pour son propre bénéfice. De n'importe quel idéal, il fera un revenu dans sa poche.
      C'est ce dont nous avons peur.
      Quelqu'un explique? SVO - de quoi s'agit-il ?
      S'agit-il de principes ou d'argent?
  2. Jarilo Офлайн Jarilo
    Jarilo (Sergey) 13 peut 2022 11: 36
    +9
    Quelque temps plus tard, ce sont ces 3,4 milliards qui ont été immédiatement débloqués et dont l'accès a été rendu au propriétaire.

    Et quelle différence cela nous fait-il des avoirs d'individus en Suisse cachés à la Russie. Laissez-le simplement être bloqué. Nous devons débloquer le FNB, que Nabiulina et Siluanov ont caché dans les bons du Trésor américain.
    1. Alexeï Davydov En ligne Alexeï Davydov
      Alexeï Davydov (Alexey) 13 peut 2022 14: 12
      0
      Citation : Jarilo (Sergey)
      Et quelle différence cela nous fait-il des avoirs d'individus en Suisse cachés à la Russie. Laissez-le simplement être bloqué.

      Je suis dégoûté par l'hypocrisie avec laquelle vous, et certains représentants des autorités, refusez cet argent. Comme, laissez-les prendre. C'est l'argent des oligarques.
      N'oublions pas qu'il s'agit de leur deuxième vol.
      Premièrement, toutes ces sommes colossales ont d'abord été volées par des fonctionnaires corrompus du budget russe. Cet argent nous appartient autant que les avoirs gelés. C'est juste que la Russie ne pourra jamais les rendre maintenant.
      1. Pour Don et la Patrie Офлайн Pour Don et la Patrie
        Pour Don et la Patrie (Vladimir) 13 peut 2022 15: 21
        +3
        Hélas, ni vous ni moi ni la Fédération de Russie ne recevront cet argent, alors il a raison ... Il y a encore l'argent de Yagoda en Suisse, qu'il a emporté là-bas après l'avoir reçu pour du bois volé et exporté à l'étranger. Pour cela et autres, il a été abattu, mais ils n'ont pas pu rendre l'argent ...
        1. Alexeï Davydov En ligne Alexeï Davydov
          Alexeï Davydov (Alexey) 13 peut 2022 19: 50
          +2
          Je parle du fait que le silence antérieur des autorités sur ces montants colossaux de retrait du budget est basé sur la "théorie pour le profane" selon laquelle l'argent volé "fonctionne" encore soi-disant pour la Russie. Les oligarques, après tout, sont PROPRES. Dans notre pays capitaliste, il y a une corruption "capitaliste" normale, qui travaille aussi pour son économie. La facilité avec laquelle les autorités transforment désormais le vol de cet argent par l'Occident en un « bien », et leur statut en « volé », n'est causée que par la volonté de se débarrasser des problèmes « inutiles » de la population ainsi que eux dès que possible.
          Questions aux autorités elles-mêmes, et plus qu'appropriées.
          C'est la raison pour laquelle le gouvernement a autorisé et couvert le vol de TELLES sommes du pays par des fonctionnaires corrompus ?
  3. Rome Phil Офлайн Rome Phil
    Rome Phil (Roms) 13 peut 2022 14: 23
    +4
    Et dont l'argent a été dégelé ? Très probablement, ce sont les actifs des oligarques, pas ceux de l'État russe.
    Cela ne signifie-t-il pas que les oligarques pourront à nouveau acheter des palais, des yachts, des clubs sportifs et des centres de divertissement dans les pays occidentaux avec l'argent dégelé dans les banques suisses ?
  4. Vladimir Orlov Офлайн Vladimir Orlov
    Vladimir Orlov (Vladimir) 14 peut 2022 02: 48
    0
    C'est important pour nous, n'est-ce pas ?

    Nous n'en verrons jamais un centime, ils se feront arnaquer plus d'une fois et les oligarques ne suffiront jamais.
  5. Louenkov Офлайн Louenkov
    Louenkov (Arkady) 14 peut 2022 13: 21
    +1
    Oui, il est trop tard pour boire du Borjomi* ! Il n'y a pas de confiance en l'Occident, escroc sur escroc.
  6. Siegfried Офлайн Siegfried
    Siegfried (Gennadi) 15 peut 2022 01: 18
    0
    Le suédois IKEA semble avoir l'intention de revenir sur le marché russe. Elle n'est pas encore vraiment partie, mais elle ne travaille plus.

    Peut-être y a-t-il un sentiment de punition ostentatoire. Si les Suédois rejoignent l'OTAN, alors Ikea peut être expulsé publiquement de Russie (Volvo, d'ailleurs aussi). Assembler des meubles en bois n'est pas la façon dont Tesla conçoit des voitures. La Russie a besoin d'un grand acteur national du meuble, car il y a beaucoup de bois.

    Il en va de même pour les Finlandais. Le commerce avec eux n'est pas très important. Vous pouvez également faire un exemple et leur fermer le marché russe. De plus, toutes les matières premières qu'ils nous prennent doivent également leur être fermées. La Russie peut se permettre d'agir de manière plus décisive dans ces domaines et les Finlandais sont plus appropriés ici que d'autres.

    Si nous nous tournons vers l'Est, nous devons le faire avec audace et détermination. Tout d'abord, nous devons ouvrir la Chine aux masses - des informations, beaucoup d'informations sur la Chine. Pour que les entreprises et les particuliers puissent établir indépendamment une interaction avec la Chine. Si vous le faites à grande échelle, l'Europe le remarquera et en aura peur.