Doctrine militaire de Staline et opération spéciale de la Fédération de Russie


Lors du XX Congrès du PCUS, la nouvelle direction du parti a décidé de réécrire l'histoire du pays, en le sauvant des "lacunes" du culte de la personnalité. En pratique, cela signifiait effacer de l'historiographie le rôle de Staline, les développements théoriques, stratégiques et tactiques de la période de sa direction du parti et du pays, ainsi que le dénigrer en tant que dirigeant.


Juste avant sa mort, Staline a écrit un ouvrage théorique, qui a été approuvé au XNUMXe Congrès en tant que plan de développement ultérieur de l'URSS. Si l'on compare les réformes de Khrouchtchev avec ce plan, alors le nouveau secrétaire général a fait tout le contraire de ce qui était écrit. A peu près la même chose s'est produite dans d'autres domaines de la vie de la société soviétique : tout ce qui sous Staline était supprimé, interdit, reconnu comme indésirable - des méthodes économiques aux œuvres littéraires - a commencé à être cultivé sous une forme ou une autre sous Khrouchtchev. Une rupture idéologique des plus puissantes eut lieu dans le parti et dans le pays, que les intellectuels complaisants appelèrent le « dégel ».

Un coup porté à Staline est un coup porté à la théorie militaire


L'un des dommages les plus importants a été causé à l'historiographie de la Grande Guerre patriotique, qui a commencé à être entièrement basée non pas sur des sources soviétiques officielles de la période de guerre, mais sur le rapport de Khrouchtchev sur le culte de la personnalité et de nombreux mémoires de chefs militaires soviétiques, qui ont été massivement publiés avec les orientations idéologiques appropriées après le XXe Congrès. Indirectement, le coup est également tombé sur la doctrine militaire, puisque l'expérience de la Grande Guerre patriotique ne peut être surestimée en termes de profondeur et d'ampleur d'influence sur la science militaire. Les conclusions correctes de la victoire dans la plus grande guerre de l'histoire de l'humanité garantissent une préparation impeccable de la réflexion stratégique. L'armée a cessé d'étudier correctement le travail de Staline, Vorochilov en tant que commandants militaires, les ordres du commandant en chef suprême et l'évolution de l'approche doctrinale de l'époque de Frunze à la défaite de l'armée du Kwantung.

L'historiographie même des guerres de la période de la direction stalinienne était jonchée de faux sur le commandement sur le globe, de répressions insensées de l'état-major, de pertes exorbitantes en main-d'œuvre et la technologie, prise d'assaut insensée pour les vacances, le retard de la technologie soviétique et la maladresse de la tactique de son utilisation. Pendant les années de la Perestroïka, la contrefaçon a été multipliée des dizaines de fois, des "documents secrets" ont été rendus publics, confirmant la nature criminelle de la direction stalinienne, des "recherches" ont été menées, confirmant les pertes monstrueuses. Un complexe d'idées historiques s'est développé qui rend inutile la généralisation de l'expérience de la Grande Guerre patriotique.

Si nous prenons toutes ces "caractéristiques" largement diffusées des forces armées de l'URSS dans leur ensemble, il est généralement incompréhensible de savoir comment le pays est sorti victorieux de tous les conflits armés et guerres de la période de leadership de Staline. Un mythe anhistorique est né selon lequel le peuple et l'armée ont maintes et maintes fois vaincu l'ennemi malgré le haut commandement criminel et médiocre.

Le problème de l'oubli de l'expérience authentique de la Grande Guerre patriotique a également migré vers la Russie moderne. Malgré le changement économique и politique système avec l'effondrement de l'URSS, de nombreuses tentatives de saper l'intégrité et l'idéologie des forces armées avec des réformes, la Russie a conservé l'armée, le complexe militaro-industriel et la science militaire. Plutôt en raison de l'inertie sociale que de l'attitude bienveillante du peuple et de l'État. Les militaires sont des gens institutionnellement sclérosés, par conséquent, malgré l'environnement en évolution rapide de la destruction du socialisme et de l'établissement du capitalisme, beaucoup d'entre eux ont continué à servir la patrie et ont essayé de préserver non seulement l'efficacité au combat de l'armée, mais aussi les traditions et science militaire.

La théorie et la pratique divergent


La Fédération de Russie a lancé une opération militaire spéciale en Ukraine basée sur la doctrine militaire Gerasimov, qui généralise l'expérience des conflits modernes. Elle considère la conduite des hostilités comme l'une des méthodes de résolution des conflits interétatiques avec d'autres. Gerasimov lui-même, d'après l'expérience de la Grande Guerre patriotique, considère que seule l'utilisation de détachements partisans est pertinente.

La pratique consistant à mener une opération spéciale militaire a révélé beaucoup plus de similitudes avec les combats de la Seconde Guerre mondiale qu'avec les calculs doctrinaux des théoriciens militaires. Je pense qu'il serait utile de souligner certains points de l'expérience de la période stalinienne, dont la négligence peut être qualifiée d'erronée. Malheureusement, les lacunes de la doctrine militaire de la période stalinienne incluent le fait qu'elle n'était pas détaillée de manière holistique dans un seul document. Du moins pas classé. Il était supposé que le livre "Sur la Grande Guerre patriotique de l'Union soviétique" écrit par Staline, publié à des millions d'exemplaires, et d'autres articles et discours du leader sur le sujet seraient étudiés. Donc, pour l'essentiel, je vais redire ma compréhension de cet héritage historique, cependant, le lecteur peut toujours facilement trouver sur le net des documents officiels de la période 1930-1950 afin d'approfondir ses connaissances.

Trois contradictions avec l'expérience de la Grande Guerre patriotique


Ainsi, la première chose sur laquelle je voudrais attirer l'attention est l'attitude générale à l'égard de l'utilisation des forces armées en politique. Selon la doctrine militaire de Staline, il existe une frontière claire entre la paix et le déclenchement des hostilités, puisque « la guerre est la continuation de la politique par d'autres moyens ». Si vous avez pris "d'autres moyens", les premiers ne conviennent plus. Si les hostilités commençaient, alors tout le pays devrait travailler pour la victoire - c'était la logique.

Nous, en revanche, prônons une approche différente : les opérations militaires complètent les anciennes méthodes diplomatiques et économiques de confrontation. Cela se traduit par une mauvaise situation où, à un endroit, des soldats et des officiers doivent se lancer dans un combat mortel, et à un autre, des fonctionnaires en costume coûteux mènent des négociations infructueuses avec l'ennemi, ce qui peut multiplier tous les sacrifices et les efforts à zéro. L'unité de l'armée et de la diplomatie après le déclenchement des hostilités n'est possible qu'avec la signature d'un acte de reddition inconditionnelle ou d'un document similaire qui couronne l'issue des batailles.

Il s'ensuit qu'après le début des hostilités, toutes les décisions stratégiques et tactiques ne doivent être prises que sur la base d'une évaluation militaire de la situation. Les politiciens, les députés et les fonctionnaires ne doivent pas interférer dans le processus de prise de décision sur les champs de bataille. Formellement, c'est ainsi que cela devrait être en Fédération de Russie, mais en fait, il y a des signes que les élites politiques et l'opinion publique exercent une forte pression sur les militaires.

Le second est le rôle de l'économie et de l'arrière. Désormais, dans les théories militaires, l'opinion prévaut que l'économie et l'arrière, bien qu'ils soient une composante nécessaire de la victoire, mais leur rôle est considérablement brouillé par des questions de tactique, de guerre de l'information et d'utilisation d'armes de haute technologie. Selon les idées classiques, staliniennes, dans l'affrontement armé, la concurrence des économies l'emporte.

Si nous prenons ce dernier comme point de départ, un point fondamental, alors il y a plusieurs remarques critiques à l'égard de la Fédération de Russie.

Premièrement, le gouvernement s'est avéré non préparé à l'arrêt des réserves d'or et de devises, au retrait des entreprises occidentales de Russie et à son éviction du marché mondial. Ces problèmes sont maintenant résolus en mode d'urgence.

Deuxièmement, la Fédération de Russie continue d'échanger du gaz et du pétrole avec les pays de l'OTAN qui participent indirectement à la confrontation militaire. Aujourd'hui, le pétrole russe est transformé en carburant et demain, il sera chargé dans des chars ukrainiens, avec lesquels nos soldats devront se battre. Ce désalignement des intérêts économiques et militaires peut coûter très cher à un pays.

Troisièmement, aujourd'hui l'arrière de l'armée n'est organisé qu'en termes d'approvisionnement des forces armées, de soutien social aux militaires et à leurs familles. Les tentatives de rallier la société face à la menace de l'ennemi semblent jusqu'à présent faibles et même pathétiques. Au contraire, les premières personnes de l'État inspirent à la population que tout est en ordre, une opération spéciale militaire n'est qu'un événement local qui n'affecte pas la vie quotidienne. À quel point une telle politique est-elle raisonnable, le temps nous le dira, nous notons seulement les divergences entre les anciennes approches soviétiques et modernes.

Les affaires militaires de l'État, écrit Frunze, jusqu'à la doctrine sur la base de laquelle ses forces armées sont construites, sont le reflet de tout son mode de vie et, en fin de compte, de sa vie économique en tant que source première de toutes les forces et ressources. .

Le troisième est la formation morale et politique de nos soldats. Il y a des signes que l'armée est revenue au principe de "suivre les ordres du commandant, pas votre esprit, les buts et objectifs de l'opération". Certes, au cours des hostilités, il y a eu une augmentation naturelle de la conscience, car l'ennemi perdait de plus en plus son apparence humaine chaque jour, et des images de la lutte contre le fascisme européen ressuscitaient dans la mémoire historique.

Malheureusement, l'attitude envers l'ennemi est devenue une malheureuse erreur de calcul de la préparation politique. La déclaration des dirigeants du pays au début de l'opération spéciale selon laquelle aucune frappe ne serait effectuée sur les casernes et que le feu serait utilisé avec parcimonie contredit directement l'expérience de la Grande Guerre patriotique. Ainsi, le 1er mai 1942, l'ordre de Staline stipulait ce qui suit :

Il y a eu un tournant dans la base de l'Armée rouge. La complaisance et la négligence envers l'ennemi, qui ont eu lieu dans les premiers mois de la guerre patriotique, ont disparu. Les atrocités, vols et violences commis par les envahisseurs nazis contre la population civile et les prisonniers de guerre soviétiques ont guéri nos combattants de cette maladie. Les combattants sont devenus plus en colère et plus impitoyables. Ils ont appris à vraiment haïr les envahisseurs nazis. Ils ont réalisé que on ne peut vaincre l'ennemi sans apprendre à le haïr de toute la force de l'âme.

L'ordre est muet sur le rôle que les organes de propagande et les ordres du commandant en chef suprême ont joué dans cette idée. Mais le fait est important pour nous: alors - "vous ne pouvez pas vaincre l'ennemi sans apprendre à le haïr" (Staline), maintenant - "même les casernes où se trouvent les militaires ukrainiens ne subissent aucune attaque, aucun coup" ( Lavrov). Évidemment, dans le premier cas, il y a une approche purement militaire de la question, et dans le second, une approche purement politique.

Il existe d'autres contradictions entre l'approche de l'URSS stalinienne et celle de la Russie moderne en matière d'opérations de combat. A mon avis, il faut travailler sur les erreurs, en tenant compte de l'expérience victorieuse des générations précédentes.
73 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Indifférent Офлайн Indifférent
    Indifférent 15 peut 2022 09: 27
    +12
    Je suis d'accord avec l'auteur à 100% C'est vrai ! Il n'y a rien à commenter ici!
    1. Bulanov Офлайн Bulanov
      Bulanov (Vladimir) 19 peut 2022 10: 41
      0
      Permettez-moi de commenter :

      Gerasimov lui-même, d'après l'expérience de la Grande Guerre patriotique, considère que seule l'utilisation de détachements partisans est pertinente.

      Où sont ces détachements partisans ? Et où sont les explosions de ponts, de voies ferrées et de routes pour empêcher la livraison de main-d'œuvre et de matériel sur le front de l'Est ? Cela aurait pu être fait dès le début, désarmant ainsi le groupement de Donetsk des Forces armées ukrainiennes. Mais pour une raison quelconque, cela n'a pas été fait.
  2. Lev Rudy Офлайн Lev Rudy
    Lev Rudy (Lev Rudy) 15 peut 2022 10: 38
    +6
    Eh bien, au moins QUELQU'UN a décrit plus ou moins objectivement ce qui se passait.
  3. Alexeï Davydov Офлайн Alexeï Davydov
    Alexeï Davydov (Alexey) 15 peut 2022 10: 55
    +7
    L'auteur a touché la pointe de « l'iceberg » du problème.
    À mon avis, ce qui se passe maintenant n'est pas une guerre, ni même une opération spéciale, mais leur «image» pour les publics externes et internes. De plus, on ne sait pas lequel d'entre eux est la cible.
    On a l'impression que le but de l'opération n'est pas de réussir, mais plutôt de montrer aux gens que tout est fait, sans affecter l'économie et les flux financiers (y compris les paiements à l'Occident sur la dette publique - en plus du montants qu'il a lui-même volés).
    La principale absurdité de cette "guerre" est l'absence de toute influence sur notre principal ennemi, qui mène toute cette campagne contre nous. Nous n'osons même pas le menacer et nous n'avançons plus de revendications.
    Cette guerre est "étrange", déjà selon les hypothèses initiales de l'un de ses principaux participants - la Russie, qui ne touche pas avec diligence à son ennemi, mais en même temps dépense dévotement ses ressources humaines et matérielles dans le "voiler" alloué pour cela but par l'Occident.
    Comme si l'Ukraine était à court d'"atouts" préparés pour nous par l'Hégémon.
    Nous sommes habitués à considérer tout cela comme une erreur de leadership. Y en a-t-il trop pour une telle explication ?
    1. Alexeï Davydov Офлайн Alexeï Davydov
      Alexeï Davydov (Alexey) 15 peut 2022 11: 30
      +3
      Je donnerai une liste non exhaustive des actions des dirigeants du pays qui me sont incompréhensibles :

      1. Préservation d'une partie importante des réserves de change dans la monnaie du principal ennemi à la veille de lui présenter un ultimatum en décembre 2021.
      Contredit la nécessité de maintenir des réserves de change pour l'achat d'équipements importés.

      2. Présenter un ultimatum dans les conditions du refus d'utiliser le seul moyen de son succès - le chantage nucléaire américain
      Actions pour un public interne qui ne sont pas conçues pour réussir

      3. Transfert du ministère des Finances de la Fédération de Russie vers l'Ouest le 1.05.22. le prochain paiement sur la dette publique de 564,8 millions de dollars (en dollars !). En plus des actifs volés par l'Occident plus tôt, nous avons 300 milliards de dollars d'actifs.
      Contredit la nécessité de reconstituer les réserves de change perdues pour l'achat d'équipements importés.

      4. Déploiement d'une opération spéciale en Ukraine en l'absence d'isolement de la zone de combat de l'approvisionnement en armes et en main-d'œuvre de l'Occident à travers les frontières des pays voisins. Le problème n'a pas été résolu jusqu'à présent.
      Tomber dans un piège évident tendu par l'Occident.
      Pas de mots

      5. Déploiement d'une opération spéciale en Ukraine dans les conditions d'une possibilité réelle que l'Occident propose des sanctions économiques totales et un isolement économique du pays par l'Occident avant même la fin de l'opération.
      Tomber dans un piège évident tendu par l'Occident.
      Pas de mots

      6. L'absence de signification stratégique décisive de l'opération en Ukraine pour apaiser et forcer les États-Unis à faire des compromis.

      7. L'absence de toute tentative visant à forcer les États-Unis à respecter les exigences de notre ultimatum de décembre et, en général, toute pression sur eux, en tant que notre principal adversaire.
      Absence d'action visant à résoudre notre principal problème.

      8. Le renoncement officiel de la Russie à la menace d'une guerre nucléaire contre les États-Unis, en tant qu'outil pour forcer notre principal ennemi à battre en retraite et à une paix juste :
      - Déclaration commune de la Russie dans le cadre des cinq nucléaires sur la prévention de la guerre nucléaire par ses participants le 3.01.2022 janvier XNUMX.
      - Nombreuses déclarations du ministère des Affaires étrangères
      La privation politique d'eux-mêmes de la possibilité d'utiliser cet outil éprouvé par l'URSS en 1962 efficace à court terme.
      1. sala7111972 Офлайн sala7111972
        sala7111972 (Salavat Siraev) 15 peut 2022 21: 34
        0
        Ils ne se soucient tout simplement pas des préoccupations du Kremlin -

        Romuald Sheremetyev a également souligné qu'après l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'OTAN, le bloc aura de nouvelles tâches. Dans le même temps, les positions de la Pologne sur le flanc oriental deviendront beaucoup plus fortes.
        Quant à la possible réaction de la Russie, l'expert militaire a exprimé l'avis que Moscou n'aurait pas d'arguments sérieux. Et "ce n'est pas la peine d'écouter ses menaces avec des armes nucléaires".
    2. Alexeï Davydov Офлайн Alexeï Davydov
      Alexeï Davydov (Alexey) 15 peut 2022 18: 51
      0
      Ces "erreurs" ne me semblent pas aléatoires. Ils s'inscrivent malheureusement dans un certain système.
      A mon avis, il y a deux explications possibles :
      - un pays dominé par le grand business, qui le "presse" comme un citron avant de le jeter
      - les dirigeants du pays se sont mis d'accord avec l'Occident sur sa reddition, ou espèrent un tel accord, tout ce qui se passe est fait pour la visibilité et la réassurance de la population
      1. Le commentaire a été supprimé.
    3. sala7111972 Офлайн sala7111972
      sala7111972 (Salavat Siraev) 15 peut 2022 21: 31
      0
      Tout est très étrange
  4. Michel L. Офлайн Michel L.
    Michel L. 15 peut 2022 10: 56
    0
    "Pas d'accord" avec l'auteur à 100 % :

    La guerre est la continuation de la politique par d'autres moyens.

    (Karl von Clausewitz)

    Quelle "politique" de la direction actuelle de la Fédération de Russie (à laquelle il n'y a pas d'alternative) - ayant pour objectif de briser l'unipolarité tout en ... coexistence pacifique avec l'ennemi (?) - telle est la confrontation avec l'OTAN en Ukraine.
    Et en politique : pas de retour en arrière !
  5. Kriten Офлайн Kriten
    Kriten (Vladimir) 15 peut 2022 11: 14
    +5
    L'auteur a essentiellement expliqué pourquoi les RVS piétinent depuis trois mois et ont partiellement transféré la guerre sur notre territoire. Les phobies humanistes n'aident pas à combattre, mais augmentent nos pertes. Soit nous sommes désolés pour le VSUshnikov, soit pour les chemins de fer, soit pour autre chose. Et pour les nazis, l'approvisionnement en armes et en carburant est plus rapide qu'il ne peut être détruit.
  6. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 15 peut 2022 11: 23
    +4
    L'auteur a raison, bien sûr. Mais quand Poutine accuse Lénine-Staline de tous les ennuis, il est peu probable que le NWO suive un scénario différent.Pendant trois mois, Poutine, Gerasimov et Lavrov nous prouvent qu'ils sont plus malins que Staline !
  7. Stim Офлайн Stim
    Stim (Sergey) 15 peut 2022 12: 23
    -6
    A quoi l'auteur demande-t-il ? Combattez comme Staline ! Mais pour combattre à la manière stalinienne, il faut changer le système politique social en Russie, et le changement du système socio-politique dans un pays en guerre est une défaite rapide garantie, nous l'avons déjà vécu en 1917. C'est ce que demande l'auteur !
    1. Michel L. Офлайн Michel L.
      Michel L. 15 peut 2022 13: 04
      +3
      Alternative : garantie... défaite retardée ?
  8. zenion Офлайн zenion
    zenion (zinovy) 15 peut 2022 12: 53
    +1
    Le fait est que deux pays féodaux sont en guerre, dans lesquels la vision du monde socialiste ne s'est pas encore envolée, comme - vous et moi sommes du même sang, vous et moi. C'est-à-dire que les gouvernements des deux pays peuvent se réconcilier et que les gens ne se soucient pas de ce que l'un ou l'autre. De la part de la Russie, c'était un test pour voir si le peuple se battrait pour les seigneurs féodaux, et aussi pour vérifier s'il y aurait une révolution, s'il y avait des raisons à son apparition. Par conséquent, de grandes forces ne sont pas envoyées au front. On s'attend également à ce qu'il y ait soudainement une émeute, comme dans l'un ou l'autre camp, et bien sûr ils s'entraideront pour détruire cette émeute. Ce n'est pas une guerre de pays, c'est une guerre d'oligarques. Cela rappelle la situation où une révolution a eu lieu en France et où les Allemands ont aidé les capitalistes français à la détruire. Ce n'est pas une guerre d'idées et le salut du peuple, c'est une guerre pour s'emparer de territoire.
  9. aslanxnumx Офлайн aslanxnumx
    aslanxnumx (Aslan) 15 peut 2022 13: 43
    +7
    La Russie n'a pas la force, le désir et la capacité de mener des opérations au niveau de la Seconde Guerre mondiale.Poutine n'atteint pas Staline, même 5% du niveau de Staline ne suffisent pas, et nous ne serions même pas des lieutenants généraux.
    1. Pat Rick Офлайн Pat Rick
      Pat Rick 15 peut 2022 15: 11
      -5
      Poutine est en deçà de Staline, même 5% du niveau de Staline ne suffit pas

      Oui, oui, c'est précisément à cause du "niveau stalinien" qu'en 1941 l'Armée rouge a perdu des millions de son personnel, en 1942 elle s'est retirée dans le Caucase et toute la Seconde Guerre mondiale de l'été 1941 à l'été 1944 est allé sur le territoire de l'URSS.
      1. aslanxnumx Офлайн aslanxnumx
        aslanxnumx (Aslan) 15 peut 2022 17: 55
        +3
        Staline n'a pas commandé chaque peloton, compagnie, bataillon, et ce n'est pas sa faute pour tout ce qui s'est passé au début de la guerre. Et nos pertes pour le moment correspondent à celles officielles. sur l'équipement militaire, les étoiles rouges ont été supprimées. Et tout d'abord, je me considère comme un officier soviétique et ensuite seulement russe
        1. Pat Rick Офлайн Pat Rick
          Pat Rick 15 peut 2022 18: 26
          -3
          Staline n'a pas commandé chaque peloton, compagnie, bataillon, et ce n'était pas sa faute dans tout ce qui s'est passé au début de la guerre.

          Le peloton, la compagnie et le bataillon viennent de mourir par centaines de milliers, car ils étaient commandés par des gens avec des diamants à la boutonnière, nommés personnellement par Staline. Il leur a reproché tous les échecs de la première période de la guerre, les abattant par lots. Par conséquent, la faute en est avant tout à lui, puisque tous les changements de personnel au haut commandement lui étaient fermés.

          Et la question principale est que vous irez à l'attaque en criant pour Poutine

          Et dans la guerre moderne, il faut absolument crier, pour qui allez-vous attaquer ? À mon avis, ils se battent en silence depuis longtemps.

          Et pourquoi la bannière rouge survole à nouveau les équipements militaires, les étoiles rouges ont été supprimées.

          Bonjour, il y a des marques "Z" et "V" sur l'équipement militaire, appliquées avec de la peinture blanche, et non la bannière rouge. Les étoiles rouges sont sur les avions russes.

          Et tout d'abord, je me considère comme un officier soviétique et ensuite seulement russe

          Et vous pouvez aussi vous considérer comme un centurion de César ou un condottiere de Gattamelata. lol
          1. aslanxnumx Офлайн aslanxnumx
            aslanxnumx (Aslan) 15 peut 2022 21: 46
            -1
            il n'y a plus d'étoiles rouges sur notre équipement depuis longtemps, mais des étoiles blanches. Probablement du haut d'Edro
            1. aslanxnumx Офлайн aslanxnumx
              aslanxnumx (Aslan) 15 peut 2022 21: 48
              +2
              Et Staline peut être critiqué, mais sous lui les fronts n'étaient pas désignés en lettres latines
              1. Pat Rick Офлайн Pat Rick
                Pat Rick 15 peut 2022 22: 50
                -3
                Je n'ai pas «chaîné» Staline, mais j'ai cité des faits bien connus qui ne peuvent être réfutés.
                S'il y avait une "machine à remonter le temps", alors je vous aurais lancé en 1946, dans les régions orientales de l'URSS, où vous couperiez du bois avec une scie à deux mains par 40 degrés de gel, purgeant une peine de 15 ans sous Article 58.
                Alors vous feriez mieux de ressentir la "romance de cette époque" dans votre propre peau.
  10. yakisam Офлайн yakisam
    yakisam (Alexander) 15 peut 2022 13: 50
    +4
    Je suis d'accord avec l'auteur à 100%
    Le problème de l'auteur est que «son 100%» est loin d'être une réalité à 100%, et plus encore - la «doctrine» militaire dans la compréhension de Staline.
    La compréhension de Staline de la politique militaire de l'URSS était basée sur le fait qu'il s'agissait de la politique du gouvernement soviétique.
    C'est-à-dire qu'il ne s'agit pas d'une théorie des actions de N'IMPORTE QUEL État, mais UNIQUEMENT de l'État soviétique, le pouvoir dans lequel appartient aux travailleurs et est exercé par les organes du pouvoir soviétique et, par conséquent, À TRAVERS ces derniers et UNIQUEMENT ces organes.
    Sans pouvoir soviétique, 100% se transforment en un "cas particulier", car, par exemple, toutes les mesures de régulation économique et sociale qui se trouvaient en URSS se trouvaient également en Allemagne, en Angleterre - c'est ce qu'on appelle une économie de mobilisation. Mais sans la puissance soviétique, une Europe unie ne pourrait résister à l'assaut de l'URSS. Parce que la question est dans les "petites choses" - le pouvoir soviétique
    Staline n'est pas "juste Staline" - Staline n'est pas simplement un "gestionnaire" de l'État, "appelé" soviétique - c'est le CRÉATEUR DE L'ÉTAT SOVIETIQUE
    La question de l'expérience et de la théorie "staliniennes" n'en vaut donc pas la peine. Il n'y a tout simplement personne pour les exécuter et, plus important encore, ils sont conçus pour détruire ce qui est l'ennemi des travailleurs et du socialisme. Le constat est clair...
    Faites attention à la terminologie de Staline dans les citations ci-dessus: "Atrocités, vols et violences commis ... contre des prisonniers de guerre soviétiques" - Staline dit clairement que ce sont des prisonniers de guerre SOVIETIQUE - ce sont les défenseurs du pouvoir soviétique et en même temps des représentants du pouvoir soviétique, et non des prisonniers de guerre "en général" ou même des "prisonniers de guerre de l'Armée rouge". La guerre n'a pas été menée par la "Russie" ni par "le peuple en général" - c'est le gouvernement soviétique qui a défendu la patrie. Le pouvoir soviétique est la base de l'État de notre peuple, et la base de l'État russe moderne est la base ANTI-soviétique, visant même face à la menace de l'effondrement de l'État - empêcher à tout prix la restauration du pouvoir soviétique .
  11. Pat Rick Офлайн Pat Rick
    Pat Rick 15 peut 2022 15: 05
    -2
    L'armée a cessé d'étudier correctement le travail de Staline, Vorochilov en tant que commandants militaires, les ordres du commandant en chef suprême et l'évolution de l'approche doctrinale de l'époque de Frunze à la défaite de l'armée du Kwantung.

    Je ne me souviens pas des batailles que l'Armée rouge a remportées pendant la Seconde Guerre mondiale sous la direction d'un chef militaire aussi «puissant» que le «premier officier soviétique» Klim Vorochilov. À mon avis, là-bas, toutes les troupes sous son commandement "talentueux" ont toujours été attaquées par un terrible renard.
    1. Michel L. Офлайн Michel L.
      Michel L. 15 peut 2022 17: 06
      -1
      La citation ne mentionne pas Vorochilov, mais Frunze.
      Quelque chose est arrivé à ma mémoire
      Tout ce qui n'était pas avec moi, je me souviens
      ?
      ;-(
      1. Pat Rick Офлайн Pat Rick
        Pat Rick 15 peut 2022 18: 35
        -3
        L'armée a cessé d'étudier de manière adéquate les œuvres de Staline, Vorochilov en tant que chefs militaires,

        J'ai du mal à dire ce qui est pire pour vous : avec la vision ou avec la compréhension en lecture.
        1. Le commentaire a été supprimé.
        2. Michel L. Офлайн Michel L.
          Michel L. 15 peut 2022 19: 01
          -1
          Vous avez un problème avec la justification : Frunze - n'a rien perdu, mais le théoricien Vorochilov - était sur la touche et n'a donc rien perdu non plus !
          Encore faut-il être intelligent !
          1. Pat Rick Офлайн Pat Rick
            Pat Rick 15 peut 2022 19: 30
            -2
            À l'occasion du 50e anniversaire de Staline, Vorochilov a publié un article "Staline et l'Armée rouge" (1929), dans lequel Staline est présenté comme l'un des "organisateurs les plus remarquables des victoires de la guerre civile", comme un "véritable stratège", comme un "organisateur et chef militaire de premier ordre" doté d'une brillante perspicacité. Comme le note le docteur en sciences historiques S. V. Lipitsky, toutes les dispositions de cet article de Vorochilov ont été "comme canonisées et développées" dans le "Cours abrégé sur l'histoire du Parti communiste des bolcheviks de toute l'Union", dans l'article de Vorochilov sur le 60e anniversaire de Staline, l'article "Staline et la construction de l'Armée rouge", ainsi que dans la "courte biographie" de Staline publiée à plusieurs reprises.
            1. Michel L. Офлайн Michel L.
              Michel L. 15 peut 2022 19: 39
              0
              À mon avis, là-bas, toutes les troupes sous son commandement "talentueux" ont toujours été attaquées par un terrible renard.

              Et où dans la citation se trouve le "renard arctique" sous le commandement de ... le théoricien Vorochilov?
              "A mon avis" Winston Churchill avait raison :

              En disputant le présent avec le passé, nous constatons que nous avons perdu le futur.
              1. Pat Rick Офлайн Pat Rick
                Pat Rick 15 peut 2022 23: 00
                -2
                Gueorgui Joukov :

                ... Il faut dire que Vorochilov, alors commissaire du peuple, était dans ce rôle un homme de peu de compétence. Jusqu'au bout, il est resté un amateur en matière militaire et ne les a jamais connues profondément et sérieusement...
                1. Michel L. Офлайн Michel L.
                  Michel L. 16 peut 2022 10: 12
                  0
                  Citation inappropriée de G. Zhukov - la réponse a déjà été donnée ci-dessus.
          2. Pat Rick Офлайн Pat Rick
            Pat Rick 16 peut 2022 22: 52
            0
            mais le théoricien Vorochilov - était sur la touche et n'a donc rien perdu non plus!

            Sous la direction du "théoricien" Vorochilov, qui avait fait ses études en 2e année de l'école de Zemstvo (!!!), l'Armée rouge a réprimé la soi-disant rébellion de Kronstadt en 1921 : les pertes des rouges étaient énormes.
            Et aussi le "théoricien" glorieux était le commissaire du peuple à la défense de l'URSS. Son commandement de la défense a pris fin en mai 1940, après la guerre de Finlande, au cours de laquelle les pertes de l'Armée rouge (selon certaines estimations) étaient cinq (!!!) fois supérieures aux pertes de l'armée finlandaise.
    2. yakisam Офлайн yakisam
      yakisam (Alexander) 15 peut 2022 23: 15
      +2
      Alors vous ne savez rien de cette personne, ce qui est dommage.
      C'est juste qu'il faisait partie de ces personnes qui n'exigeaient pas particulièrement que leurs actions soient forcément promues dans le Telegram :) En plus, il a réalisé de tels événements, dont le secret est encore... grand.
      Par exemple, qui se souvient aujourd'hui que c'est le talent de diplomate de Vorochilov qui a assuré le REFUS de la Turquie de participer à la guerre aux côtés de l'Allemagne ? Ce n'est même pas dans les manuels...
      Avez-vous entendu parler de l'existence d'une ville telle que Leningrad ? Eh bien, si Vorochilov n'avait pas mené sa défense, il n'y aurait pas eu une telle ville. Certes, un autre grand maréchal après lui a presque "fixé" et Leningrad devait encore être défendu "à Leningrad", et non "devant Leningrad" :) C'est bien que le grand maréchal ait dû ... être retiré de Leningrad.
      Enfin, Vorochilov, en fait, le 22.06.1941/XNUMX/XNUMX a été vice-président du Conseil des commissaires du peuple de l'URSS, et seulement par conséquent, il n'a pas PERSONNELLEMENT commandé d'unités et de formations, ce poste est de TROIS niveaux plus élevé que même le commandant de le devant. Vorochilov n'était "que" membre du Comité de défense de l'État de l'URSS, qui, par exemple, n'était même pas l'adjoint du Haut Commandement suprême Zhukov G.K. - c'est-à-dire l'un des quatre dirigeants du pays, entre les mains duquel, je cite: "Concentrez tout le pouvoir de l'État entre les mains du Comité de défense de l'État."
      D'accord, il est étrange d'ironiser sur la tête du pays qu'il n'a pas commandé les troupes? "Sous un commandement talentueux ...". L'ironie est toujours... provoquant l'ironie.
      Qui d'autre vous dira que Vorochilov 07.05.1940/XNUMX/XNUMX. a remis le poste de commissaire du peuple à la défense à Timoshenko et a été nommé président du comité de défense spécialement créé sous le conseil des commissaires du peuple de l'URSS, l'organe le plus secret à ce jour - UN AN avant le début de la guerre, un corps a été créé qui a commencé à préparer le PAYS à la guerre (pas seulement l'armée), par exemple, a préparé l'évacuation - la procédure la plus fantastique de l'histoire de l'humanité pour déplacer l'industrie lourde vers un nouvel emplacement en quelques mois ... Vorochilov a dirigé cette corps!
      Juste à l'ère des contes de fées sur la façon dont "Staline n'était pas prêt" et "Staline était confus", il est étrange de se souvenir que le Comité de défense a été créé un an avant la guerre et que l'évacuation des entreprises a commencé un an avant la guerre? Oui, à l'ère de la nanotechnologie qui monte à genoux, c'est en quelque sorte gênant. C'est plus facile de parler de "commies stupides" et de se moquer des talents de "premiers officiers".
      En général, essayez de comprendre les activités d'une personne qui était la PREMIÈRE dans la Russie tsariste qui a pu établir le pouvoir soviétique dans toute une région, et le mettre en œuvre de manière à ce que même le gouvernement tsariste ait été contraint de retirer toutes les charges de nature matérielle de lui, ne le condamnant que pour "politique".
      Ce n'est pas non plus enseigné à l'école. Et pour quoi faire ? Il est plus facile de dire que Vorochilov est un chef militaire sous le commandement duquel rien n'est gagné...
      Bonne chance!
      1. Pat Rick Офлайн Pat Rick
        Pat Rick 16 peut 2022 14: 47
        -2
        essayez de comprendre les activités d'une personne qui était la PREMIÈRE dans la Russie tsariste qui a pu établir le pouvoir soviétique dans toute une région,

        Jusqu'en octobre 1917, votre Vorochilov était un bandit.
        Le même que Kotovsky et de nombreux autres "bolcheviks fougueux".
        Et après le 17 octobre, il est devenu un héros populaire.
  12. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
    Oleg Rambover (Oleg Piterski) 15 peut 2022 17: 09
    -6
    Doctrine militaire de Staline et opération spéciale de la Fédération de Russie

    Se replier sur Leningrad, Moscou et Stalingrad, puis avec des efforts et des sacrifices incroyables pour chasser l'ennemi de leur territoire ? C'est le plan pour moi.
    1. Michel L. Офлайн Michel L.
      Michel L. 15 peut 2022 17: 18
      +1
      Occupez toute l'Europe, capturez la partie européenne de la Russie et Stalingrad ... où vous ne pouvez pas atteindre la Volga ... 200 mètres (!) - et ... perdez la guerre!
      Plan moyen - "peloton de printemps" !
      L'Allemagne était la deuxième économie du monde, pour laquelle l'industrie de toute l'Europe travaillait !
      1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
        Oleg Rambover (Oleg Piterski) 15 peut 2022 17: 26
        -2
        Citation de Mikhaïl L.
        Occupez toute l'Europe, capturez la partie européenne de la Russie et Stalingrad ... où vous ne pouvez pas atteindre la Volga ... 200 mètres (!) - et ... perdez la guerre!
        Plan moyen - "peloton de printemps" !

        Je suis d'accord, il y a eu une aventure complète de la part d'Aloisych.

        Citation de Mikhaïl L.
        L'Allemagne était la deuxième économie du monde, pour laquelle l'industrie de toute l'Europe travaillait !

        En fait, le troisième, le deuxième était l'URSS.
        1. Michel L. Офлайн Michel L.
          Michel L. 15 peut 2022 17: 40
          0
          Une affirmation infondée qui n'a rien à voir avec la réalité !
          1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
            Oleg Rambover (Oleg Piterski) 15 peut 2022 17: 54
            -1
            Citation de Mikhaïl L.
            Une affirmation infondée qui n'a rien à voir avec la réalité !

            De quoi parles-tu?
            1. Michel L. Офлайн Michel L.
              Michel L. 15 peut 2022 18: 18
              -2
              N'est-ce pas clair. En fait, le troisième, le deuxième était l'URSS.
              1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                Oleg Rambover (Oleg Piterski) 15 peut 2022 20: 33
                -4
                Ne dépréciez pas l'URSS. Avant la guerre, il a produit plus de chars que tout le reste du monde réuni.
                1. Michel L. Офлайн Michel L.
                  Michel L. 16 peut 2022 10: 24
                  0
                  C'est privé !
                  En 1940, l'Allemagne a fondu 31 millions de tonnes d'acier et l'URSS - 18 millions de tonnes.
                  1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                    Oleg Rambover (Oleg Piterski) 16 peut 2022 10: 49
                    -1
                    Au début des années 40, l'Union soviétique avait surmonté le retard absolu des plus grands États d'Europe occidentale en termes de production des principaux types de produits industriels. La production d'électricité, de carburant, d'acier, de ciment en 1940 a dépassé les indicateurs correspondants de l'Allemagne, de l'Angleterre et de la France, ou s'en est approchée. En termes absolus, les États-Unis ont produit à eux seuls beaucoup plus de production industrielle que l'URSS.

                    https://litvek.com/book-read/240502-kniga-vadim-zaharovich-rogovin-mirovaya-revolyutsiya-i-mirovaya-voyna-chitat-online?p=4

                    1. Michel L. Офлайн Michel L.
                      Michel L. 16 peut 2022 13: 24
                      +1
                      Si l'Allemagne et l'URSS ont fondu la même chose - 18 millions de tonnes d'acier chacune - alors le tableau contient des données douteuses.
                      Je suis en Ukraine et je ne peux pas donner de chiffres "normaux", car les sites contenant des informations sur ce sujet sont bloqués ici.
                      Mais j'ai une publication académique sous la main : le livre "La Grande Guerre patriotique de l'Union soviétique 1941-1945. Une brève histoire". À la page 570, il fournit des données sur la production d'acier en 1940 : 31-32 millions de tonnes - l'Allemagne et 18 millions de tonnes - l'URSS.
                      Qui croire?
                      1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                        Oleg Rambover (Oleg Piterski) 16 peut 2022 22: 45
                        -2
                        Citation de Mikhaïl L.
                        Je suis en Ukraine et je ne peux pas donner de chiffres "normaux", car les sites contenant des informations sur ce sujet sont bloqués ici.

                        Quels sont ces sites ? Aide VPN. En Fédération de Russie, de nombreuses personnes l'utilisent depuis longtemps.

                        Citation de Mikhaïl L.
                        livre "La Grande Guerre patriotique de l'Union soviétique 1941-1945. Une brève histoire". À la page 570, il fournit des données sur la production d'acier en 1940 : 31-32 millions de tonnes - l'Allemagne et 18 millions de tonnes - l'URSS.

                        La Grande Guerre Patriotique de l'Union Soviétique 1941-1945 : Une Brève Histoire. - 3e éd., Rév. et supplémentaire - M.: Éditions militaires, 1984. - 560 avec., malade. Tirage 250 000 exemplaires.

                        Quelle est l'année de l'édition ?

                        Cela signifie peut-être l'Allemagne avec ses alliés. L'historiographie soviétique a promu l'idée de la supériorité écrasante de l'Allemagne, et les statistiques ont été ajustées en conséquence.
                        En tout cas, Allemagne 1939 et Allemagne 1941 sont deux grandes différences. Ces deux années ont nettement plus profité à l'Allemagne. La stratégie de politique étrangère de l'URSS a échoué.

                        Le front de la seconde guerre impérialiste ne cesse de s'étendre. Une nation après l'autre y est entraînée. L'humanité se dirige vers de grandes batailles qui déclencheront une révolution mondiale. La fin de cette deuxième guerre sera marquée par la déroute définitive du vieux monde capitaliste. Et entre les deux meules - l'Union soviétique, menaçante dans toute sa croissance gigantesque, et le mur indestructible de la démocratie révolutionnaire, s'élevant à son aide - les restes du système capitaliste seront réduits en poussière et en poussière.
                      2. Michel L. Офлайн Michel L.
                        Michel L. 17 peut 2022 07: 58
                        -1
                        VPN - le blocage ne perce pas, comme le navigateur TOR.
                        La fonte d'acier en France est donnée "correctement" : pour... 1937.
                        C'est déjà dire quelque chose !

                        Visiblement l'intention d'humilier l'URSS.
                        Et les arguments sont sélectionnés "pertinents".
                        Je considère la discussion inutile, d'autant plus que je n'ai pas accès à des informations alternatives !
                      3. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                        Oleg Rambover (Oleg Piterski) 17 peut 2022 23: 17
                        -2
                        Citation de Mikhaïl L.
                        VPN - le blocage ne perce pas, comme le navigateur TOR.

                        Quel analogue sympa de "Roskomnadzor" en Ukraine ! Le pare-feu chinois ne pouvait pas bloquer le VPN, le russe Roskomnadzor ne le pouvait pas et l'ukrainien le pouvait. Comment fonctionnent les guichets automatiques en général pour vous ?

                        Citation de Mikhaïl L.
                        Visiblement l'intention d'humilier l'URSS.
                        Et les arguments sont sélectionnés "pertinents".
                        Je considère la discussion inutile, d'autant plus que je n'ai pas accès à des informations alternatives !

                        Je suis d'accord, lorsque la vision du monde s'est développée, il est difficile de percevoir des informations qui contredisent cette vision du monde. Cela peut même provoquer une dissonance cognitive, une dépression. Pourquoi perturberions-nous votre tranquillité d'esprit.
  • invité Офлайн invité
    invité 15 peut 2022 17: 23
    -3
    Eh bien, pour que cela ne se reproduise plus, et a commencé SVO.
    1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
      Oleg Rambover (Oleg Piterski) 15 peut 2022 17: 27
      -1
      Marrant. Vous êtes comédien.
      1. invité Офлайн invité
        invité 15 peut 2022 17: 33
        -5
        Vous êtes vous-même un humoriste, l'Occident préparait l'Ukraine à une attaque contre la Russie de telle manière que le NWO était une action préventive.
        1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
          Oleg Rambover (Oleg Piterski) 15 peut 2022 17: 38
          +1
          Citation: invité
          l'Occident préparait l'Ukraine à une attaque contre la Russie

          Vous y croyez ? Vraiment?
          1. invité Офлайн invité
            invité 15 peut 2022 17: 39
            -4
            Il existe des documents qui le confirment.
            1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
              Oleg Rambover (Oleg Piterski) 15 peut 2022 17: 48
              +1
              Quels sont ces documents ?
              Pensez-vous vraiment que la vingt-deuxième armée du monde allait attaquer la deuxième armée du monde avec le plus grand arsenal nucléaire ? Ils sont fous?
              1. invité Офлайн invité
                invité 15 peut 2022 17: 54
                -4
                Eh bien, par exemple, un document sur l'assistance militaire des États-Unis à l'Ukraine a été créé en janvier. Il existe également des documents sur le début de l'offensive de l'Ukraine en Crimée et dans le Donbass.
                1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                  Oleg Rambover (Oleg Piterski) 15 peut 2022 20: 06
                  -2
                  Citation: invité
                  Eh bien, par exemple, un document sur l'assistance militaire des États-Unis à l'Ukraine a été créé en janvier.

                  Oui oui. Le document était intitulé comme si la Fédération de Russie attaque l'Ukraine, alors de l'aide sera fournie.

                  Citation: invité
                  Il existe également des documents sur le début de l'offensive de l'Ukraine en Crimée et dans le Donbass.

                  Pouvez-vous créer un lien?

                  Vous n'avez pas répondu à la question principale

                  Citation: Oleg Rambover
                  Pensez-vous vraiment que la vingt-deuxième armée du monde allait attaquer la deuxième armée du monde avec le plus grand arsenal nucléaire ? Ils sont fous?
              2. EVYN WIXH En ligne EVYN WIXH
                EVYN WIXH (EVYN WIXH) 15 peut 2022 18: 13
                +2
                Je m'excuse d'intervenir... Ce n'est pas un secret que l'Ukraine se préparait à la "libération" du Donbass, n'est-ce pas ? Et avec cet alignement de forces (avec la non-intervention de la Russie), cela n'aurait pas pris beaucoup de temps. L'Ukraine s'est très bien préparée. Pensez-vous qu'après une telle victoire et sur une vague d'euphorie, vous pouvez arrêter ? Alors tout est simple (ne pas aller à Moscou, bien que ce soit leur rêve chéri), ​​pour "libérer" la Crimée. Et ils y allaient. Pas parce qu'ils le voulaient, mais parce que les propriétaires l'ont dit. "Je pense que oui". Je n'impose mon avis à personne.
                1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                  Oleg Rambover (Oleg Piterski) 15 peut 2022 20: 23
                  -2
                  Citation : EVYN WIXH
                  Ce n'est un secret pour personne que l'Ukraine se préparait à la "libération" du Donbass ?

                  Où avez-vous souligné ce « pas un secret ! » Une telle « libération » conduirait certainement à un affrontement avec les forces armées RF. Le soutien international à une telle « libération » serait nettement plus faible. La victoire serait peu réelle pour l'Ukraine. Alors l'expression "deuxième armée du monde" signifiait exactement la deuxième armée du monde sans aucun sarcasme (pour les Ukrainiens).

                  Citation : EVYN WIXH
                  Pas parce qu'ils le voulaient, mais parce que les propriétaires l'ont dit.

                  Discutons.
                  Les Ukrainiens et les Russes forment un seul peuple, comme le prétend notre président. On peut donc dire que les Russes et les Ukrainiens sont très similaires. On peut donc dire que les Russes et les Ukrainiens réagissent à peu près de la même manière vis-à-vis du monde extérieur. Imaginons que quelqu'un vous dise de vous cogner la tête contre le mur jusqu'à ce que vous perdiez connaissance. Suivrez-vous cet ordre ? Je ne pense pas. Mais pourquoi êtes-vous sûr qu'un tel ordre d'une sorte de propriétaires (qui est-ce?) Sera exécuté par les Ukrainiens?
                  1. isofat Офлайн isofat
                    isofat (isofat) 15 peut 2022 21: 55
                    -1
                    Oleg Rambover, imaginons mieux comment le propriétaire vous fouettera lorsque vous ne réaliserez pas son désir. Ou ne pas payer, et l'économie est détruite. rire
                  2. EVYN WIXH En ligne EVYN WIXH
                    EVYN WIXH (EVYN WIXH) 21 peut 2022 15: 15
                    +1
                    Êtes-vous si naïf que vous pensez qu'au moins quelque chose est décidé par le peuple ? Faites-vous semblant de ne pas connaître les propriétaires de l'Ukraine ? Ou vous travaillez simplement votre salaire avec compétence. Peut-être que vous avez le même propriétaire. Et ils se sont soigneusement préparés pour la guerre, que vous n'avez pas vu cela (ou ne l'avez pas voulu) - votre problème. Le scénario avec accompagnement a été élaboré à l'avance et les auteurs ont déjà été désignés, quel que soit le cours des événements. Vos arguments ne sont pas très convaincants. Au début du siècle dernier, il y avait une guerre civile en Russie, il n'y avait qu'un seul peuple. Cela a-t-il arrêté quelqu'un ? Ou le peuple lui-même a-t-il décidé de se battre ? Il y avait des propriétaires (peut-être qu'ils les appelaient différemment), qui contrôlaient tout. C'est inévitable.
                    1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                      Oleg Rambover (Oleg Piterski) 23 peut 2022 01: 39
                      -2
                      Citation : EVYN WIXH
                      Êtes-vous si naïf que vous pensez qu'au moins quelque chose est décidé par le peuple ?

                      Je ne suis pas assez naïf pour penser que rien ne dépend des citoyens. Si tel était le cas, alors dans les dernières dictatures telles que l'URSS stalinienne, ils ne dépenseraient pas autant de ressources pour la propagande et le développement de la culture de la bonne manière.

                      Citation : EVYN WIXH
                      Faites-vous semblant de ne pas connaître les propriétaires de l'Ukraine ?

                      Je sais que les Ukrainiens n'ont pas de maîtres (aussi bien que les Russes) (que signifie même "maîtres de l'Ukraine" ?). Et plus encore, ils n'ont pas de propriétaires qui peuvent les forcer à se cogner la tête contre le mur jusqu'à ce qu'ils perdent connaissance ou les forcer à attaquer la Fédération de Russie, dont l'armée est plusieurs fois plus importante que celle de l'Ukraine à tous égards et qui peut détruire physiquement un pays beaucoup plus grand que l'Ukraine. .

                      Citation : EVYN WIXH
                      Et ils se sont soigneusement préparés pour la guerre, que vous n'avez pas vu cela (ou ne l'avez pas voulu) - votre problème.

                      Personne ne conteste, à en juger par les succès du NWO, ils se préparaient.

                      Citation : EVYN WIXH
                      Le scénario avec accompagnement a été élaboré à l'avance et les auteurs ont déjà été désignés, quel que soit le cours des événements. Vos arguments ne sont pas très convaincants.

                      Vous n'avez donc aucun argument. En supposant que l'Ukraine allait reprendre la Crimée par des moyens militaires, il faut simultanément supposer, sans cela, en aucune façon, que l'ensemble de la direction de l'Ukraine avait eu une paralysie cérébrale avec de graves conséquences pour le psychisme. Ce n'est que pour les personnes atteintes d'une telle maladie qu'un tel plan peut sembler réaliste. Mais apparemment, la direction de l'Ukraine est un peuple tout à fait adéquat.

                      Citation : EVYN WIXH
                      Au début du siècle dernier, il y avait une guerre civile en Russie, il n'y avait qu'un seul peuple. Cela a-t-il arrêté quelqu'un ? Ou les gens eux-mêmes ont-ils décidé de se battre ? Il y avait des propriétaires (peut-être qu'ils les appelaient différemment), qui contrôlaient tout.

                      Pensez-vous qu'un oncle est venu et a dit: "Tous messieurs, à partir de demain, il y aura une guerre civile"? Et les sujets de l'Empire russe, comme des moutons, sont allés s'entre-tuer? Vous avez une très mauvaise opinion des gens. Et il me semble que tout est un peu plus compliqué.
          2. invité Офлайн invité
            invité 27 novembre 2022 00: 27
            0
            Parashenko l'a également admis récemment.
  • yakisam Офлайн yakisam
    yakisam (Alexander) 15 peut 2022 23: 18
    0
    Si nous en excluons deux points - se faire frapper par TOUS les pays d'Europe avec le soutien de toutes leurs ressources coloniales et mettre fin à la guerre de l'Elbe - alors oui, le plan serait "ainsi".
    Et compte tenu de ces deux circonstances RÉELLES - le plan ... rien de tel. Bon. Je ne pourrais pas m'approcher. Et tu?
    1. Pat Rick Офлайн Pat Rick
      Pat Rick 16 peut 2022 22: 05
      -1
      Si nous en excluons deux points - être frappé par TOUS les pays d'Europe soutenus par toutes leurs ressources coloniales et mettre fin à la guerre de l'Elbe...

      Vous répétez votre Soso préféré, en forant ici sur "TOUS les pays d'Europe":
      La Grande-Bretagne a combattu Hitler sur deux fronts (c'est-à-dire plus TOUS), il y avait un programme de prêt-bail ... et vous fredonnez sur les ressources coloniales négatif
    2. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
      Oleg Rambover (Oleg Piterski) 16 peut 2022 22: 53
      0
      Citation: yakisam
      Si vous en excluez deux points - soyez touché par TOUS les pays européens

      Pas tout

      Citation: yakisam
      soutenus par toutes leurs ressources coloniales

      Depuis septembre 1939, un blocus continental a été instauré, avec les ressources coloniales, il y avait des tensions. Bien sûr, jusqu'au 22.06.41/XNUMX/XNUMX, il y avait un énorme trou dans ce blocus, mais après que l'Allemagne a commencé à connaître une pénurie de matériel stratégique.

      Citation: yakisam
      Et compte tenu de ces deux circonstances RÉELLES - le plan ... rien de tel. Bon. Je ne pourrais pas m'approcher. Et tu?

      Rouler sur les fronts jusqu'à Stalingrad et revenir, broyant tout sur son passage, n'y a-t-il rien de si prévu ? Je ne suis pas d'accord.
      Je n'ai aucune expérience de la direction du pays depuis 15 ans. Quelle exigence de ma part.
  • gelerter Офлайн gelerter
    gelerter (Michael) 15 peut 2022 19: 30
    +1
    La nature des hostilités qui se déroulent actuellement en Ukraine est le résultat de "l'optimisation" de notre armée. Sur environ un million de personnes, nous rayons les marins, les forces de missiles stratégiques et l'arrière, et il s'avère que toute l'armée plus ou moins prête au combat se bat maintenant en Ukraine. D'où la guerre, non par divisions et armées, mais par groupements tactiques de bataillons, sans ligne de front. Et peu importe comment les "stratèges" modernes l'expliquent, en temps de guerres de manœuvre, la tactique de l'enveloppement et des coins reste la principale, et la Russie n'a aucune force pour eux.
    1. Pat Rick Офлайн Pat Rick
      Pat Rick 16 peut 2022 22: 13
      -1
      en temps de guerre mobile, la tactique de l'enveloppement et des coins reste la principale,

      Oui vraiment? - Et qui t'a dit que maintenant "la guerre" ? Maintenant - une opération militaire spéciale ...
      Lorsqu'au début des années 80, les SA ont occupé Kaboul avec une attaque concentrique de trois colonnes de chars (tactique d'enveloppement), la guerre ne s'est pas arrêtée là, mais a seulement commencé. Désolé, ce n'était pas une guerre : c'était la fourniture d'une aide internationale au peuple afghan.
  • invité Офлайн invité
    invité 15 peut 2022 21: 00
    -3
    Citation: Oleg Rambover
    Discutons.
    Les Ukrainiens et les Russes forment un seul peuple, comme le prétend notre président. On peut donc dire que les Russes et les Ukrainiens sont très similaires. On peut donc dire que les Russes et les Ukrainiens réagissent à peu près de la même manière vis-à-vis du monde extérieur. Imaginons que quelqu'un vous dise de vous cogner la tête contre le mur jusqu'à ce que vous perdiez connaissance. Suivrez-vous cet ordre ? Je ne pense pas. Mais pourquoi êtes-vous sûr qu'un tel ordre d'une sorte de propriétaires (qui est-ce?) Sera exécuté par les Ukrainiens?

    Il y a des malades mentaux parmi toutes les nations, en Russie de tels personnages organisent des rassemblements dans la rue Bolotnaya, et en Ukraine ils ont pris le pouvoir. Ces personnages sont prêts à tout sur les commandes de l'étranger.
    1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
      Oleg Rambover (Oleg Piterski) 16 peut 2022 11: 02
      -1
      Êtes-vous un psychiatre? Vous savez, il y a un tel article de la constitution, 31

      Les citoyens de la Fédération de Russie ont le droit de se réunir pacifiquement, sans armes, pour tenir des réunions, des rassemblements et des manifestations, des marches et des piquets de grève.

      C'est juste toi, c'est un signe de maladie mentale. Ce n'est pas le cas des gens normaux.

      Citation: invité
      et en Ukraine, ils ont pris le pouvoir. Ces personnages sont prêts à tout sur les commandes de l'étranger.

      Tu sais, je ne suis pas Zelensky comme toi, c'est peut-être pour ça que je n'ai rien remarqué d'inadapté chez lui. Je regarde mon président et je ne pense pas que son ultimatum à la fin de l'année dernière et le fait qu'il se soit disputé avec ses principaux partenaires commerciaux au nom d'objectifs incompréhensibles et clairement indéfinis ne me semblent pas adéquats.
      1. invité Офлайн invité
        invité 27 novembre 2022 00: 15
        0
        Citation: Oleg Rambover
        C'est juste toi, c'est un signe de maladie mentale. Ce n'est pas le cas des gens normaux.

        Puis ça sort en Occident, que vous idolâtrez tant, les fous, ils dispersent rapidement de tels rassemblements là-bas, et donnent aux participants de vraies conditions.
  • Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 15 peut 2022 23: 23
    +2
    Eh bien, un autre article - une explication de ce qui ne va pas ....
    HPP, tout le monde devrait lui faire signe de la tête...
  • Vladimir1155 Офлайн Vladimir1155
    Vladimir1155 (Vladimir) 16 peut 2022 07: 35
    0
    Je soutiens pleinement l'auteur respecté! et le gaz en Ukraine aurait dû être complètement coupé dès le premier jour de la guerre, et si l'Europe veut du gaz, alors qu'elle lance le courant du nord, fatigué de ces libéraux efféminés au pouvoir, les pousse avec un sale balai comme en 1937
  • bsk_una Офлайн bsk_una
    bsk_una (Pseudo) 16 peut 2022 14: 40
    0
    Des faux de tous bords sur le NWO, les traîtres, tels qu'ils étaient au pouvoir, sont toujours assis là. Personne n'a besoin de l'économie, l'essentiel est de se remplir les poches. Le gouvernement a qualifié le fond plat de maladie sédentaire. Et quand et qui retroussera ses manches ? Et qu'en est-il du développement de nouveaux types d'armes ? Zapadentsy a bourré Bandera même avec les derniers types d'armes.
  • invité Офлайн invité
    invité 18 peut 2022 01: 24
    -1
    Citation: Oleg Rambover
    Quel analogue sympa de "Roskomnadzor" en Ukraine ! Le pare-feu chinois ne pouvait pas bloquer le VPN, le russe Roskomnadzor ne le pouvait pas et l'ukrainien le pouvait. Comment fonctionnent les guichets automatiques en général pour vous ?

    Les propriétaires étrangers les aident.
  • Tempête_2022 Офлайн Tempête_2022
    Tempête_2022 (Tempête _2022) 18 peut 2022 23: 51
    +1
    La tentative de la Russie de mener une opération en Ukraine, ainsi que, par exemple, en Syrie, s'est heurtée à de nombreuses contradictions qui se sont développées au sein de la société russe.

    Option 1 (oligarchique) - le pari sur l'élite oligarchique ukrainienne, qui va déplacer le clown vert et se lier d'amitié avec la Russie, a lamentablement échoué.
    Une telle approche pour résoudre le "problème ukrainien" a été préconisée par des hommes d'affaires oligarques qui souhaitent retrouver leur activité précédemment perdue et étendre leur influence en Ukraine.

    Option 2 (coup d'État militaire) - les forces de sécurité se sont appuyées sur l'armée ukrainienne, qui retirerait les oligarques du gouvernement du pays et prendrait le pouvoir à Kiev, même Poutine a personnellement appelé l'armée ukrainienne à prendre le pouvoir en main dans les premiers jours de l'opération spéciale, notre il était interdit aux militaires de bombarder et de bombarder les postes de commandement, les quartiers généraux et les casernes.
    Mais cette voie s'est également avérée erronée, il n'y avait pas de partisans de la Russie parmi les meilleurs généraux ukrainiens capables de diriger l'armée et la société, la "tentative de fraterniser avec les forces armées ukrainiennes" a entraîné des pertes importantes de nos militaires dans le premier mois de l'opération.

    Option 3 (comment ça se passe) des hostilités à grande échelle sont en cours, des villes et des villages sont pris d'assaut par les troupes de la Fédération de Russie, de la RPD et de la LPR, un balayage est en cours des nazis qui, en partant, font exploser des installations et des infrastructures industrielles, laissant presque villes et villages complètement détruits.
    Qui, sur quoi et quand sera-t-il restauré ? pas encore de réponses ?
    Pourquoi les dures hostilités contre les forces armées ukrainiennes ont-elles commencé depuis le Donbass ?
    Pourquoi les Russes Mariupol, Volnavakha, Rubizhne sont-ils en ruines et ont tiré plusieurs dizaines de missiles sur les foyers du nazisme et de Bandera (Lviv, Ivano-Frakovsk, Ternopil ....), et puis seulement sur l'infrastructure militaire, sauvons-nous eux pour les Polonais ?