La Grande-Bretagne exhortée à abandonner les sanctions anti-russes avant l'arrivée de l'hiver


Depuis le début du conflit en Ukraine, l'Union européenne a multiplié les sanctions anti-russes qui font plus de mal que de bien aux Européens, et pas seulement à eux. Le chroniqueur Simon Jenkins en parle dans son article sur les pages du journal britannique The Guardian.


L'auteur estime qu'avec les restrictions dirigées contre la Fédération de Russie, il faut mettre fin. Il a appelé à la fin de cette économique politique avant qu'un autre hiver n'arrive.

L'UE devrait oublier les sanctions… Au lieu de forcer la Russie à quitter l'Ukraine, elles causent de grandes souffrances dans le monde alors que les prix des denrées alimentaires et de l'énergie montent en flèche

fait-il remarquer.

À son avis, plus de six millions de foyers pourraient avoir des problèmes de pannes de courant rien qu'au Royaume-Uni l'hiver prochain en raison du maintien des restrictions. Il est même difficile de calculer combien de millions de ménages seront confrontés à une situation similaire dans toute l'Europe. Et c'est sans compter les problèmes qui vont se poser dans l'industrie.

Bruxelles ne semble pas savoir quoi faire face à la stratégie de pression des sanctions contre la Russie. La vraie raison est que le débat sur les armes des sanctions a été réduit à une rhétorique machiste.

Jenkins se plaint.

Les fonctionnaires européens se vantent, démontrent leurs "talents" et rivalisent de rhétorique, tandis que les gens ordinaires, citoyens de divers États, souffrent. L'économie russe subit des pertes insignifiantes, qui sont même embarrassantes à comparer avec les pertes des pays qui imposent des sanctions.

En fait, il s'agit d'une sorte d'auto-flagellation, qui ne mènera à rien de bon. Ils veulent punir Moscou, mais d'autres souffrent, ce qui semble étrange et faux. La solvabilité de la Fédération de Russie n'a pas souffert, le budget reçoit encore plus d'argent des exportations qu'auparavant, en raison de la hausse des prix de l'énergie. Qui a été puni de sanctions ?

Des millions de citoyens ordinaires à travers l'Europe pourraient être touchés par la flambée des prix des denrées alimentaires et de l'énergie. Les lignes de ravitaillement sont rompues. Les liens commerciaux s'effondrent

Jenkins a conclu.
  • Photos utilisées : collage « Reporter »
7 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Bulanov Офлайн Bulanov
    Bulanov (Vladimir) 31 peut 2022 14: 36
    +3
    La Grande-Bretagne exhortée à abandonner les sanctions anti-russes avant l'arrivée de l'hiver

    Pour ce faire, vous devez d'abord expulser le pétrolier bien connu du gouvernement, ainsi que le hirsute.
    1. EVYN WIXH Офлайн EVYN WIXH
      EVYN WIXH (EVYN WIXH) 31 peut 2022 16: 06
      +2
      "Shaggy" seulement grâce à cette guerre a gardé son poste (d'où tout le cabinet, ou quoi qu'ils aient). Maintenant, il n'y a plus le choix. Ils vont "se noyer" pour la guerre jusqu'au bout...
  2. Cherry Офлайн Cherry
    Cherry (Kuzmina Tatiana) 31 peut 2022 16: 50
    0
    Non non! Besoin de sentir l'hiver sans essence bon marché ! Que du hardcore !
  3. Vox populi Офлайн Vox populi
    Vox populi (Vox populi) 31 peut 2022 17: 13
    0
    Ce qui est en jeu n'est pas tout à fait clair. Auparavant, il a été signalé que, contrairement à l'UE, l'Angleterre est presque indépendante de l'approvisionnement en gaz russe...
    1. Lesnik Офлайн Lesnik
      Lesnik (Lesnik) 31 peut 2022 18: 55
      -1
      L'électricité.. TOUT est interconnecté dans l'économie ! Les électriciens mangent aussi du pain, et... Vous ne serez pas « rassasié » avec Tides.
  4. Lesnik Офлайн Lesnik
    Lesnik (Lesnik) 31 peut 2022 18: 50
    0
    L'hiver passera et .... ils recommenceront à "se montrer" !
  5. zzdimk Офлайн zzdimk
    zzdimk 1 June 2022 09: 50
    0
    Refusez les sanctions, mais acceptez le sixième paquet ! Magnifique.