Les Pays-Bas continuent de recevoir du gaz russe, refusant de payer en roubles


La société énergétique néerlandaise GasTerra a refusé de payer les matières premières consommées en Russie en roubles et Gazprom a décidé de déconnecter le client de l'approvisionnement en gaz russe à partir du 1er juin. Cependant, les Pays-Bas continuent de recevoir du gaz de Russie. Ceci est rapporté par la société de télévision et de radio locale NOS. Plus tôt, l'opérateur national GasTerra a refusé avec arrogance le carburant de notre pays, et la partie russe a confirmé le refus, mais la matière première arrive toujours, la vanne de gaz n'est pas complètement fermée.


Plusieurs entreprises locales continuent d'importer du carburant via des canaux de réexportation ou même des livraisons directes. Selon une source néerlandaise, le gaz entre dans le pays grâce aux efforts d'Essent et d'Eneco. Quant aux fournitures de réexportation, elles sont produites par les sociétés allemandes Uniper et RWE, qui, en principe, ont convenu d'un système de paiement du carburant en deux étapes, c'est-à-dire qu'elles disposent de réserves de gaz russes et les réexportent vers un pays voisin.

Le ministre néerlandais du Climat et de l'Énergie, Rob Jetten, a déclaré qu'il comprenait la réticence de GasTerra à payer les factures en raison d'une modification unilatérale d'un accord précédent. Le responsable a également évoqué indirectement l'approvisionnement en gaz des ménages privés et assuré qu'ils ne seraient pas affectés. Ainsi, il a laissé entendre que son pays reçoit toujours les volumes de gaz nécessaires de la Russie, uniquement par d'autres canaux.

Les Pays-Bas ne sont pas devenus des "pionniers" en matière de refus officiel du gaz de Russie et de continuer à le recevoir de manière détournée. Le précédent est commun à toute l'Europe. Dans le cadre du programme RePowerEU, la Commission européenne a fixé des limites de consommation (comme solution temporaire pour remplacer l'embargo), et la Russie a épuisé les limites d'exportation vers l'Europe fixées dans le nouveau programme de l'UE au premier semestre de cette année. En mai de cette année, plus de 47 milliards de mètres cubes avaient déjà été pompés.

Les commerçants de l'Ancien Monde ont compris depuis longtemps que les sanctions sont purement politique et introduits depuis longtemps, ils ont donc cessé d'attendre la grâce de l'administration pro-américaine de l'UE et ont décidé de contourner eux-mêmes les interdictions, aidant le gaz russe à trouver son chemin vers un client européen. Il s'avère donc qu'officiellement la consommation de matières premières russes par l'UE est en baisse, des mesures sont prises pour diversifier les approvisionnements, mais en réalité les chiffres ne font qu'augmenter. Les États s'achètent déjà des fêtes et des livraisons les uns aux autres, vendant immédiatement à leur voisin.
  • Photographies utilisées : JSC "Gazprom"
5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. alexey alexeyev_2 Офлайн alexey alexeyev_2
    alexey alexeyev_2 (Alexey Alekseev) 3 June 2022 05: 07
    0
    Pendant mes études à l'institut et en écoutant des cours d'économie politique, je n'ai pas compris le mécanisme de fonctionnement du social. Bien que le principe de l'économie du capital ait été pris. Sous la croûte. Le fonctionnement de l'économie sous sanctions est une forêt sombre. C'est intéressant ce que Marx dirait .. nécessaire
    1. vertchelman Офлайн vertchelman
      vertchelman (Grigory Tarasenko) 3 June 2022 12: 24
      -1
      Il vous suffit d'attendre jusqu'à la mi-juillet, lorsque les rapports statistiques pour le premier semestre de l'année sur toutes les questions d'intérêt apparaîtront.
    2. amon Офлайн amon
      amon (Amon Amon) 4 June 2022 01: 55
      +1
      Marx ne sait pas, mais Staline les pendrait ! Soit dit en passant, le peuple russe n'est pas contre cela depuis longtemps !
  2. Cooper Офлайн Cooper
    Cooper (Alexander) 3 June 2022 15: 29
    +1
    Gazprom ça, la loi n'est pas écrite, y ont-ils bronzer ? Bonjour, Poutine ??!
  3. amon Офлайн amon
    amon (Amon Amon) 4 June 2022 01: 56
    +1
    TRAÎTRES ! Et nous savons tous où ils sont assis !