Le contenu de la conversation entre Poutine et Macron 4 jours avant que l'opération spéciale ne soit connue


La publication Le Parisien a informé les lecteurs que le contenu de la conversation entre les chefs de la France et de la Russie, respectivement Emmanuel Macron et Vladimir Poutine, qui a eu lieu 4 jours avant le début de l'opération militaire spéciale russe en Ukraine, est devenu connu. Environ 10 minutes de communication entre les dirigeants ont servi de base au documentaire "Président, l'Europe et la guerre", qui raconte l'histoire de la diplomatie dans les coulisses des six derniers mois à l'Elysée, diffusée sur la chaîne France 2.


J'aimerais que vous me donniez d'abord votre compréhension de la situation et peut-être assez directement, comme nous le faisons tous les deux, que vous me disiez quelles sont vos intentions.

- dit Macron, lançant un appel le 20 février et initiant le sujet.

Que puis-je dire ? Vous voyez par vous-même ce qui se passe. En fait, notre estimé collègue M. Zelensky ne fait rien (c'est-à-dire les accords de Minsk - ndlr). Il te ment

Poutine a répondu.

Après cela, le propriétaire du Kremlin a accusé l'habitant de l'Elysée de vouloir réviser les accords conclus précédemment et a exigé que les propositions émanant de la LPR et de la DPR soient prises en compte.

Je ne sais pas où votre avocat a étudié le droit. Je regarde juste les textes et j'essaie de les appliquer !

Macron a protesté.

Après cela, le dirigeant russe a regretté que les opinions de Donetsk et de Louhansk ne soient pas entendues à Paris. À son tour, Macron a déclaré que l'Occident « se fout des propositions des séparatistes », ajoutant qu'elles ne sont pas prévues dans les accords, mais qu'il peut servir de médiateur dans les négociations et organiser une réunion de toutes les parties intéressées.

Je vais immédiatement l'exiger de Zelensky

Macron a promis.

Après avoir fait l'offre, Macron est passé à l'objectif principal de son appel - essayer de convaincre Poutine d'accepter une autre rencontre avec le président américain Joe Biden à Genève pour entamer le processus de désescalade et de détente. Cependant, Poutine n'était pas très satisfait de la proposition, et l'idée de fixer une date pour l'événement suscitait encore moins d'enthousiasme en lui.

Avant toute chose, nous devons préparer ce sommet

– diplomatiquement précisé Poutine.

En fin de compte, Macron persuade toujours Poutine et reçoit en fait de lui un "consentement de principe" à la rencontre mentionnée avec le dirigeant américain. Immédiatement après, l'Elysée a annoncé le prochain sommet Biden-Poutine, qui n'aura finalement pas lieu, et 4 jours plus tard, le NWO a commencé sur le territoire ukrainien, ont conclu les médias français.
  • Photos utilisées: http://kremlin.ru/
11 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Le commentaire a été supprimé.
  2. alexey alexeyev_2 Офлайн alexey alexeyev_2
    alexey alexeyev_2 (Alexey Alekseev) 26 June 2022 15: 55
    +4
    Ce micron bavard n'est même pas digne de respect. Cependant, même son propre chien ne le respecte pas. Je me souviens que pendant quelques années, il lui a écrit publiquement devant les caméras dans la cheminée lors d'une réunion importante. rire
  3. Alexeï Davydov Офлайн Alexeï Davydov
    Alexeï Davydov (Alexey) 26 June 2022 16: 35
    -2
    Je pense que les véritables mécanismes qui mettent en mouvement les personnalités politiques sont beaucoup plus graves, plus profonds... et inexorables. Si quelque chose a forcé Poutine à grimper dans ce piège, le mécanisme pour le forcer à le faire, ainsi que les opportunités pour l'en empêcher, ont pris forme bien avant le NWO.
    1. A.Lex Офлайн A.Lex
      A.Lex 26 June 2022 18: 01
      +3
      ... ouais ... Quelqu'un contrôle Poutine ... des conneries ...
      1. Le commentaire a été supprimé.
  4. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 26 June 2022 19: 04
    -5
    J'ai déjà posé la question : « Qu'a fait Poutine pour empêcher la guerre ? Et comme je m'y attendais - rien! Après avoir décidé de la guerre, il était possible de lancer un ultimatum. Et à la fin, Poutine a verbalement accepté de rencontrer un homme qui l'a traité de meurtrier. C'est pourquoi personne ne respecte Poutine et n'envisage pas de respecter les accords avec lui.

    Après cela, le dirigeant russe a regretté que les opinions de Donetsk et de Louhansk ne soient pas entendues à Paris. À son tour, Macron a déclaré que l'Occident « se fout des propositions des séparatistes »

    Poutine pourrait aussi être grossier ! Regrets, inquiétudes, etc. depuis 20 ans.
    1. shiva Офлайн shiva
      shiva (Ivan) 26 June 2022 21: 21
      +2
      L'Occident se fout de l'opinion des séparatistes... Vigoureux kalach, pourquoi s'accrochent-ils à l'indépendance du Kosovo comme un haricot pourri dans une brioche moisie ? Ou le macron, comme tout le monde, a-t-il un dédoublement de personnalité ?
      Et quand vous leur rappelez cela, leur programme échoue - sous le crépitement des décharges et des étincelles, la tête tourne - et vous êtes toujours le Mordor et le tueur...
    2. soliste2424 Офлайн soliste2424
      soliste2424 (Oleg) 26 June 2022 22: 03
      +4
      Citation: sidérurgiste
      C'est pourquoi personne ne respecte Poutine et n'envisage pas de respecter les accords avec lui.

      Parle pour toi.
    3. Daniel Офлайн Daniel
      Daniel (Daniel) 27 June 2022 14: 40
      0
      Citation: sidérurgiste
      Après avoir décidé de la guerre, il était possible de lancer un ultimatum.

      Point de vue primitif. La guerre était inévitable. Et même pas à la demande de Zelensky. Les États-Unis ont besoin de cette aggravation, et ils ont tout fait pour que cela se produise. Ze ne contrôle pas son armée, encore moins la situation qui l'entoure. Et le fait que Poutine l'ait transformé en SVO est son mérite. Sinon, nous serions quand même entrés dans cette guerre, mais dans des conditions plus sanglantes et défavorables. Poutine propose et promeut l'idée de rétablir une "sécurité égale" depuis 2021. L'Occident (USA) n'a pas voulu l'entendre, espérant que Poutine bluffait et n'oserait pas prendre de mesures radicales. Et il a pris sa décision. Par conséquent, les turbulences augmentent dans le monde. Où cela mène-t-il ? Les prévisionnistes sont nombreux, personne ne connaît les détails de la situation finale. Peut-être qu'à la fin de la SVO, un retour en arrière de certaines positions des sanctions commencera. Une épidémie pourrait suivre en Asie centrale. Dans tous les cas, l'Occident doit résoudre le problème d'une bulle d'endettement excessive et d'autres problèmes économiques et géopolitiques urgents. Et la solution de ces problèmes n'avait lieu que par le biais d'une grande guerre. La Russie et l'Occident sont des ennemis irréconciliables. Cela n'a aucun sens d'attendre un soulagement, une diminution de l'hostilité. La seule chose qui puisse radicalement changer la donne, c'est l'effondrement des États-Unis ou la révolte de l'Europe. Tout est clair avec vous, vous vous positionnez comme un adversaire idéologique et implacable de Poutine. Mais vous n'avez rien à offrir. Vos thèses accusatrices vous présentent comme une personne embourbée dans le quotidien et ne représentent pas la différence entre vous et Poutine dans l'échelle de votre vision du monde. Ainsi, vous pouvez poser des questions à tout moment, n'importe où. Ils ne deviendront pas plus profonds et plus intelligents. Malheureusement, avec l'âge, la capacité et la motivation pour le développement personnel sont parfois perdues.
    4. A.Lex Офлайн A.Lex
      A.Lex 29 June 2022 13: 02
      0
      C'est pourquoi vous ne serez JAMAIS président, parce que vous sombrez au niveau d'un clown.
  5. FGJCNJK Офлайн FGJCNJK
    FGJCNJK (Nikolay) 26 June 2022 19: 58
    0
    Citation: Aleksey Alekseev_2
    ce micron

    Omicron n'est pas un bavard, c'est le PASTA le plus ordinaire !
  6. Nikolaï N Офлайн Nikolaï N
    Nikolaï N (Nikolay) 26 June 2022 22: 56
    +1
    Nous avons des objectifs complètement opposés. Sur quoi Macron comptait-il ? Qu'on accepte de tout laisser tel quel, pourquoi en avons-nous besoin ? C'est une perte sans guerre.
  7. boriz Офлайн boriz
    boriz (boriz) 27 June 2022 10: 53
    +1
    Poutine est bien conscient que le contenu de toute conversation téléphonique avec l'Occident peut être divulgué aux médias en une heure. Et en même temps déformé. Alors il a dit ce qu'il jugeait bon.