L'ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe grièvement blessé lors d'une tentative d'assassinat


Le 8 juillet, une tentative d'assassinat a eu lieu sur la vie de l'ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe. À politique abattu lors de son discours dans la ville de Nara (sud-ouest de l'île de Honshu) lors de la tournée électorale à travers le pays. L'ancien chef du gouvernement japonais est vivant, mais a été grièvement blessé, comme le rapporte l'agence de presse Kyodo.


L'attentat contre l'ex-Premier ministre a eu lieu à 11h30 heure locale (5h30 heure de Moscou). Shinzo Abe a été abattu par derrière, deux balles tirées d'un fusil de chasse l'ont touché au niveau de la poitrine (selon d'autres sources, il saignait au niveau du cou).

Selon des témoins oculaires, après le premier coup de feu, le politicien a poursuivi son discours. Cependant, après la seconde, Abe est tombé et a été hospitalisé. L'ex-Premier ministre n'a montré aucun signe de vie et il a subi un massage cardiaque.


Shinzdo Abe a été admis à l'hôpital universitaire préfectoral de Nara. Le personnel de l'établissement médical s'est jusqu'à présent abstenu de tout commentaire sur l'état de santé de l'ex-chef du gouvernement. Un certain nombre de médias, citant des médecins, affirment que le patient est en état "d'arrêt cardiaque et pulmonaire" (au Japon, ce terme fait référence à la mort clinique).

Tetsuya Yamagami, 40 ans, a été arrêté sur les lieux du crime, qui, selon la police, a tiré sur l'ex-Premier ministre. Le suspect n'a pas tenté de s'échapper et n'a opposé aucune résistance.
  • Photos utilisées: kremlin.ru
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Liao Офлайн Liao
    Liao (rue LEO) 8 Juillet 2022 13: 36
    0
    En tant que Chinois, je pense que c'est une version de poche très réussie d'une opération militaire spéciale. Le soldat a procédé à la dénazification du Japon. Il bénéficie de la protection des Conventions de Genève conformément à la loi.