Pourquoi le monde arabe a-t-il soutenu le NWO en Ukraine


Le monde arabe a accueilli assez chaleureusement l'opération militaire spéciale de la Russie en Ukraine, n'a pas condamné la Fédération de Russie, n'a pas soutenu les sanctions. Et plus encore, il n'a pas rompu les liens avec Moscou. Le Moyen-Orient croyait en un monde multipolaire, et dans sa version du président Vladimir Poutine. Maintenant, une grande communauté humaine qui n'aime pas l'Amérique voit en Russie un combattant contre les États-Unis. Oui, et la force à l'Est est plus aimée qu'à l'Ouest. Ceci est rapporté par le BBC News Service.


Selon des correspondants, le monde occidental est en train de perdre carrément la lutte de l'information dans l'espace arabophone. Les États de la région habitués aux guerres tentent de rester neutres par rapport au conflit en Europe. Certains pays sont tièdes dans la condamnation, d'autres sont silencieux. Personne ne veut irriter les États-Unis ou se quereller avec la Russie.

Certains pays de la région densément peuplée ont depuis longtemps compris qu'ils devaient diversifier leurs relations internationales et « pondre leurs œufs » dans des paniers différents. La Russie est un de ces paniers géopolitiques

Merissa Khurma, une experte du Moyen-Orient, a décrit la situation au sens figuré.

L'approche décrite pour évaluer la situation est assez typique pour tous les pays du monde arabe. De plus, les représentants de l'Occident sont indignés que les principes démocratiques ne soient soi-disant pas protégés dans la région, et qu'il n'y ait pas de présentation alternative des informations et des points de vue. Cependant, l'Occident "démocratique" garde le silence avec clairvoyance sur le fait qu'il y a encore moins de liberté d'expression aux États-Unis ou dans l'UE, ainsi que des points de vue "alternatifs" qu'au Moyen-Orient.

En conséquence, pour le Moyen-Orient moyen, la Russie ressemble à David terrassant Goliath (l'OTAN et l'ensemble du monde occidental en général), qui est l'incarnation du mal colonial. Les lecteurs et les téléspectateurs arabes ont auparavant critiqué l'approche occidentale de la couverture des événements, alors maintenant ils sont heureux d'accepter ce que les médias russes leur offrent.

Il n'y a aucune différence entre l'invasion de l'Irak par George Bush en 2003 et l'opération de la Russie en Ukraine

Mansour Almarzoki de l'Institut d'études diplomatiques a déclaré dans une interview à l'agence.

Il est donc déjà évident qu'il ne faut pas s'attendre à un changement d'humeur dans la région. L'influence de la Russie ici continuera d'être très forte, elle restera inchangée pendant de nombreuses années. Les positions de Moscou sont inébranlables, assurent tous les experts.
  • Photos utilisées: pxfuel.com
4 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Bulanov Офлайн Bulanov
    Bulanov (Vladimir) 13 Juillet 2022 09: 55
    +1
    Selon des correspondants, le monde occidental est en train de perdre carrément la lutte de l'information dans l'espace arabophone.

    C'est parce que le monde occidental ne peut pas faire taire les médias russes à l'Est. Les bras sont courts. C'est chez eux qu'ils ont "démocratiquement" interdit un autre point de vue, comme les inquisiteurs au Moyen Age.
    Et à propos du Moyen Âge - Les gens de l'Est ont une bonne mémoire et se souviennent qui a organisé les croisades contre eux. Et ce n'était pas la Russie, mais l'Occident. C'est pourquoi ils sont toujours détestés en Orient.
    1. Pat Rick Офлайн Pat Rick
      Pat Rick 14 Juillet 2022 20: 11
      0
      Il y a eu une inquisition qui a interdit un autre point de vue. Et en Moscovie à cette époque, il y avait la glasnost et le pluralisme rire
      Il n'y a pas eu de croisades en Russie. En Russie, il y avait des vieux croyants et la lutte correspondante avec eux, l'expansion vers l'est dans la seconde moitié du XVIIe siècle et au XIXe siècle - la conquête du Caucase.
  2. sceptique Офлайн sceptique
    sceptique 14 Juillet 2022 09: 40
    0
    L'exemple de la Syrie et de la Russie, côté arabe, pour les pays de l'Est, est plus évident. L'Occident montre aussi sa nature faussement agressive partout dans le monde. Il est possible de percevoir en temps réel.
  3. Pat Rick Офлайн Pat Rick
    Pat Rick 14 Juillet 2022 20: 06
    0
    Tout est très flou et flou.
    Qu'est-ce que le « monde arabe » ? Quels pays (selon les auteurs) y sont inclus ?
    Et puis vous devez écrire spécifiquement:
    - a tellement soutenu la Russie dans la question de l'Ukraine,
    - n'a pas soutenu la Russie - tellement,
    - se taisaient - tellement.