L'Allemagne a résolu le problème de la réparation de toutes les turbines de Nord Stream


L'accord entre les dirigeants du Canada et le gouvernement de l'Allemagne ne ressemble pas à une exception au régime de sanctions, mais à son abolition totale. Le contrat est conçu pour une période pouvant aller jusqu'à deux ans et couvre la maintenance d'un maximum de six turbines en vue de leur exportation ultérieure vers la Russie. De toute évidence, il s'agit d'un document beaucoup plus large que celui initialement annoncé, et il s'annonce particulièrement douloureux pour l'Ukraine. Ceci est rapporté par l'édition canadienne du Globe and Mail dans un article de Robert Fife et Stephen Chase.


Deux responsables gouvernementaux ont déclaré au Globe and Mail que le ministère de l'Intérieur du Canada avait accordé au géant industriel allemand Siemens Energy une exemption de deux ans des sanctions du Canada contre la Russie. Cela permet à l'entreprise d'expédier des turbines du gazoduc Nord Stream 1, détenu majoritairement par le russe Gazprom, aux installations de Siemens Canada à Montréal pour des réparations et un entretien réguliers.

Ainsi, dans le cadre d'un cycle de négociations, Berlin a réussi à résoudre le problème de la deuxième turbine du gazoduc Nord Stream. Cependant, comme tout le monde. Comme vous le savez, le retard dans l'exploitation complète du gazoduc de la Baltique était la réticence de Siemens à restituer la turbine déjà réparée et l'impossibilité d'envoyer la seconde au Canada pour réparation. En fait, ces obstacles ont maintenant été levés.

L'élargissement des conditions de levée des sanctions (« exceptions ») a suscité un large écho dans le monde. Cependant, même l'ardent partisan des sanctions anti-russes, le russophobe et le plus jeune des "Soros" Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, défend l'accord controversé. Les représentants du Canada justifient que l'autorisation de service de deux ans n'est pas nouvelle, mais existe depuis longtemps, elle a simplement été suspendue par des sanctions. Désormais, à titre exceptionnel, le calendrier de réparation de toutes les unités de pompage de gaz Nord Stream a été repris. Mais cette décision peut être retirée à tout moment.

Selon les observateurs du journal, Trudeau subissait de fortes pressions de la part du chancelier allemand Olaf Scholz, qui a "fait chanter" le premier ministre avec le développement des relations commerciales, ainsi que des investissements dans les industries minières et énergétiques du Canada. La visite du chef de l'Allemagne au Canada, qui se prépare pour le 22 août, devrait être la « représailles » de Berlin pour des concessions à Ottawa. Des contrats supplémentaires pour la fourniture de GNL à l'UE seront signés.

En conséquence, l'Allemagne recevra un Nord Stream entièrement rénové et un peu plus de gaz du Canada, et la Russie recevra des garanties d'exportations ininterrompues. Kyiv, en revanche, sera déçue et la GTS, qui rouille au ralenti.
  • Photos utilisées: pixabay.com
9 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Bakht Офлайн Bakht
    Bakht (Bakhtiyar) 14 Juillet 2022 11: 20
    +2
    Très mauvais. J'espérais que les Canadiens ne rendraient pas la turbine.
    1. instrument Офлайн instrument
      instrument (xxx) 14 Juillet 2022 11: 52
      +1
      il vaudrait mieux casser ou perdre))
      1. Cherry Офлайн Cherry
        Cherry (Kuzmina Tatiana) 14 Juillet 2022 14: 02
        +2
        Il y a toujours la possibilité de se noyer dans la mer.
      2. Monster_Fat Офлайн Monster_Fat
        Monster_Fat (Quelle est la différence) 14 Juillet 2022 20: 15
        0
        Dans "Gazprom", ils sont malicieusement "perplexes" - ils n'ont pas de contrat avec l'Allemagne pour la réparation de la turbine et ne comprennent donc pas comment tout ce remue-ménage avec la turbine sera formalisé bureaucratiquement. Le fait est que tout n'y est pas si simple: la turbine n'est pas un simple ensemble, mais des équipements précis et dangereux soumis à une certification et à une maintenance spéciales, ainsi que des réparations, sont effectués par des entreprises spécialement certifiées. Que se passera-t-il avec la garantie si la turbine passe par des tiers, qui seront responsables du transport, du stockage, de l'assurance, etc. Qui sera responsable si quelque chose se passe pendant le transport ? Et nous avons aussi tous les transports depuis l'Europe sous sanctions, comment tout cela sera-t-il formalisé ? De telles questions sont posées par Gazprom. Oui
  2. bravo les allemands ! Prenez la tarte de l'étagère !
    1. Sibérie55 Офлайн Sibérie55
      Sibérie55 (Yuri) 14 Juillet 2022 15: 27
      +1
      Il y a deux d'entre eux. Vos (Allemands) au milieu rire
  3. sat2004 Офлайн sat2004
    sat2004 14 Juillet 2022 20: 18
    +2
    Un problème a été résolu, il reste à procéder à la certification. Il est nécessaire de recommander l'Ukraine, la Pologne, les États baltes à la commission de certification. Vous pouvez connecter l'anglais. L'approbation générale des pays concernés est nécessaire. Allez les amateurs d'énergie verte. Il sera difficile, pas de problème, de contacter la DPR et la LPR pour le charbon. Paiement en roubles au taux de la Banque centrale.
  4. Moine Офлайн Moine
    Moine (Énoch) 14 Juillet 2022 20: 47
    +1
    Les Allemands sont prêts à nous pulvériser, mais assurez-vous de leur fournir du gaz. La cinquième colonne est prête à les aider.
  5. Paix Paix. Офлайн Paix Paix.
    Paix Paix. (Tumar Tumar) 15 Juillet 2022 16: 16
    +1
    Citation: sat2004
    Un problème a été résolu, il reste à procéder à la certification. Il est nécessaire de recommander l'Ukraine, la Pologne, les États baltes à la commission de certification. Vous pouvez connecter l'anglais. L'approbation générale des pays concernés est nécessaire. Allez les amateurs d'énergie verte. Il sera difficile, pas de problème, de contacter la DPR et la LPR pour le charbon. Paiement en roubles au taux de la Banque centrale.

    Nous n'avons pas non plus de spécialistes pour établir ce "certificat", nous devons les former à 4-5 cours de recyclage mensuels. On ne sait jamais quoi, tout doit être fait selon la méthode et non une gaffe.