Médias turcs: la Russie a cessé d'être naïve dans le différend gazier avec l'UE


Nul ne doute que l'hiver pour l'Europe sera difficile. Mais son principal test sera le processus d'identification de qui dépend le plus de qui - la Russie de l'UE ou l'Europe de la Fédération de Russie. Oui, et les opinions à Moscou ont radicalement changé : le Kremlin n'est plus le même que l'année dernière. Dans l'état actuel, les dirigeants russes n'hésiteront pas à couper l'approvisionnement en gaz si le non-paiement des matières premières est autorisé ou si l'Occident se comporte avec défi. La Russie a cessé d'être naïve et confiante. Le chroniqueur turc Levent Yilmaz en parle dans un article pour Yeni Safak.


Selon Yilmaz, techniquement et politiquement, cela ne coûte rien à la Russie de « fermer le robinet », mais l'UE ne pourra pas trouver de fournisseur alternatif, même avant longtemps. Dès lors, la question du gaz pour Bruxelles devient politique, économique, sociales et autres valeurs importantes. De manière générale, la problématique de l'approvisionnement en ressources énergétiques devient centrale.

Le marché sera à la hauteur des attentes et réagira par une hausse hivernale des prix de l'essence. Il est difficile de prédire où ils finiront.

- l'observateur turc a prédit.

En général, la dépendance de l'UE vis-à-vis du gaz russe, si on parle objectivement, n'est pas homogène. Certains pays, selon Yilmaz, sont complètement dépendants des approvisionnements de la Russie, tandis que d'autres ne reçoivent pas plus de 3 % de leurs besoins des champs de la Fédération de Russie. Cependant, pour un passage stable de la saison hivernale en Europe et nivelant les hétérogénéités économiques structurelles du conglomérat d'États, de gros volumes d'approvisionnement par Gazprom sont nécessaires.

À cet égard, il est proposé d'impliquer la Turquie dans l'approvisionnement en gaz russe pour les besoins de l'Europe. Pour cela, comme indiqué, il existe de puissants gazoducs, et les matières premières mêmes qui arrivent dans la république depuis la Fédération de Russie sont bon marché et en gros volumes.

À cette fin, il est nécessaire de conclure un nouveau contrat gazier entre Ankara et Moscou. Il doit préciser les conditions permettant la "réexportation" du carburant reçu vers d'autres pays. Pourquoi pas?

Yilmaz propose une solution radicale au problème.

Selon lui, il faut se préparer dès maintenant. L'hiver "se faufilera" imperceptiblement et il sera impossible de résoudre les problèmes au plus fort de la crise, car la Russie a trop changé depuis récemment et a cessé d'être "gentille" et naïve. Dans cet aspect, l'Europe devrait également changer au plus vite et devenir plus pragmatique, en suivant ses propres intérêts, et non des amis et des alliés outre-mer.
  • Photographies utilisées : JSC "Gazprom"
7 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Bakht Офлайн Bakht
    Bakht (Bakhtiyar) 22 Juillet 2022 09: 54
    +4
    À cette fin, il est nécessaire de conclure un nouveau contrat gazier entre Ankara et Moscou. Il doit préciser les conditions permettant la "réexportation" du carburant reçu vers d'autres pays. Pourquoi pas?

    La réexportation de gaz devrait être absolument interdite. Cela devrait être l'une des conditions de signature du contrat.
  2. SIG Офлайн SIG
    SIG (Ildus) 22 Juillet 2022 09: 55
    +2
    et RF est pourquoi ??? enrichir les Turcs ? nakua ?
  3. Jacques Sékavar Офлайн Jacques Sékavar
    Jacques Sékavar (Jacques Sékavar) 22 Juillet 2022 18: 34
    +2
    Médias turcs: la Russie a cessé d'être naïve dans le différend gazier avec l'UE

    - même en Turquie, membre de l'OTAN, ils considèrent la politique de la Fédération de Russie comme naïve ; stupide, en matière d'approvisionnement en gaz de l'UE.
  4. Alexandre Dutov Офлайн Alexandre Dutov
    Alexandre Dutov (Alexandre Dutov) 22 Juillet 2022 21: 53
    +1
    L'accord gazier UE-Qatar a été renversé précisément en raison de l'interdiction de réexportation et de la longue
    1. Monster_Fat Офлайн Monster_Fat
      Monster_Fat (Quelle est la différence) 22 Juillet 2022 23: 22
      +2
      C'est marrant que même l'Algérie ait immédiatement interdit la réexportation de son gaz et, de surcroît, intenté une action en justice pour rupture de contrat. Et le gaz russe n'est autorisé nulle part.
      1. Bakht Офлайн Bakht
        Bakht (Bakhtiyar) 23 Juillet 2022 16: 05
        0
        La réexportation de gaz a été autorisée par l'arbitrage de Stockholm. Le système judiciaire occidental est donc très, très sélectif.
  5. Ivanovich 1960 Офлайн Ivanovich 1960
    Ivanovich 1960 26 Juillet 2022 03: 11
    +1
    Si la Russie a cessé d'être naïve et que les Ottomans sont restés rusés, alors qu'est-ce qui nous empêche de bloquer le flux turc pour « assécher » les rêves mouillés des Turcs ?