Il n'y a pas de crise : certains pays de l'UE ont rempli leurs installations UGS à plus de 100 %


Une sorte de russophobie « bien nourrie », plutôt calme et de sang-froid, planait sur l'Europe. C'est différent de la période agitée de haine et de colère, de confusion qui a commencé en février et s'est terminée par une série de sanctions en mai. Un certain refroidissement des passions anti-russes n'a rien à voir avec la "dépendance" ou l'oubli du conflit ukrainien, juste la peur et la panique des Européens évaporées sur fond de ralentissement de la situation dans l'industrie énergétique.


Cependant, la crise se prête très bien à la poursuite de la rhétorique anti-russe, donc, quelle que soit la réalité, sur le "papier" et dans les médias, les phénomènes de crise existeront encore longtemps. Mais des indicateurs plus précis et techniquement vérifiés inspirent confiance dans le bon passage de la saison de chauffage hivernale avec l'objectif d'occupation des installations de stockage souterrain (UGS) en Europe atteint.

Bien sûr, ces réalisations de l'Union européenne ont été rendues possibles grâce à la persécution de la Russie et au dur traitement de ses propres citoyens européens. Mais qui, dans l'UE, se soucie de ces « petites choses » ? La population est réprimée et pleinement prise en compte dans tous les domaines, la démocratie est opprimée et la capacité d'imposer des sanctions contre la Fédération de Russie demeure. Un doublé dans un contexte de remplissage UGS à 70%, selon Gas Infrastructure Europe. Et ce sont les chiffres au 2 août de cette année. La tendance se poursuit pour le deuxième mois, ainsi que les volumes d'injection dans les réservoirs. En substance, cela signifie qu'il n'y a pas de crise, du moins dans le secteur de l'énergie, tout se déroule comme prévu, comme dans politiqueet l'économie. À moins qu'un objectif ne soit justifié par un autre : les accusations de la Fédération de Russie reposent sur une excitation et une panique artificielles sur le marché du gaz.

D'ici la fin du mois d'août, le taux d'occupation moyen de l'UGS dans l'UE atteindra l'objectif de 80 % et les 90 % prévus, au-dessus du taux d'occupation pluriannuel habituel, seront disponibles d'ici septembre. De plus, certains pays de l'UE ont déjà atteint 100 % de remplissage de leurs installations de stockage. Maintenant, le nouvel objectif est de dépasser ce seuil géologique et psychologique. La Pologne y excelle, qui accumule du gaz russe (à l'inverse de l'Allemagne), importe du GNL et s'adonne à des approvisionnements accrus en charbon « sale ». Varsovie comprend que grâce au concept d'union énergétique commune adopté dans l'UE, elle devra également partager, c'est pourquoi elle s'approvisionne non seulement en gaz rare, mais aussi en combustible de roche impopulaire, que, très probablement, personne voudront prendre et "distribuer".

C'est pourquoi, connaissant parfaitement toutes ces circonstances, le chancelier allemand Olaf Scholz, avec un sourire si errant et frivole, a posé devant la turbine russe, qui est toujours en Allemagne. Il avait besoin d'un mouvement de relations publiques, mais pas d'une impulsion pour commencer à déplacer la turbine vers le gazoduc. L'unité peut rester en Allemagne dans l'usine Siemens pendant très longtemps, maintenant personne n'en a besoin.
  • Photos utilisées : tsoua.com
10 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Oleg_5 En ligne Oleg_5
    Oleg_5 (Oleg) 5 Août 2022 14: 07
    +2
    Plus de 100%? Sérieusement?
    Est-ce qu'ils mangent du gaz? )
    1. Sourire gris Офлайн Sourire gris
      Sourire gris (Grin gris) 8 Août 2022 18: 08
      0
      apparemment, ils ont quand même trouvé un moyen de sortir et leur ont donné ce moyen de sortir de l'Ukraine, et ce moyen de sortie est respectueux de l'environnement, des pois ! Bon, ce n'est pas la première pour eux, en Allemagne même dans la rue il n'y a pas d'habitude de s'abstenir, j'ai servi dans le GSVG, JE SAIS POUR EXACTEMENT !
  2. vdr5 Офлайн vdr5
    vdr5 (L'éléphant) 5 Août 2022 14: 39
    +1
    Tôt ou tard, l'UE optimisera le marché de l'énergie, ce n'est qu'une question de temps. Il est également clair que la Fédération de Russie sera systématiquement évincée de ce marché.
  3. Bakht Офлайн Bakht
    Bakht (Bakhtiyar) 5 Août 2022 19: 59
    -1
    Image joyeuse. Il y a deux articles côte à côte sur le site de finobzor

    1. Sourire gris Офлайн Sourire gris
      Sourire gris (Grin gris) 8 Août 2022 18: 06
      0
      cela signifie qu'ils se moquent de nous !
  4. Vova Jeliabov Офлайн Vova Jeliabov
    Vova Jeliabov (Vova Jeliabov) 6 Août 2022 04: 13
    0
    Stockage d'une énergie languissante, ils ne sont pas une source fiable de matières premières.
  5. Arkady007 Офлайн Arkady007
    Arkady007 (Arkady) 6 Août 2022 11: 05
    +2
    La fermeture de la coentreprise 2 est le travail systématique de l'UE pour évincer la Russie de l'Europe. Ils y sont parvenus. C'est bien si les nôtres sont accrochés à l'Asie. Le marché, les concurrents - la norme de la vie.
  6. internet atmosphérique (Internet atmosphérique) 7 Août 2022 02: 09
    0
    Vous pouvez aller plus loin
  7. alexey alexeyev_2 Офлайн alexey alexeyev_2
    alexey alexeyev_2 (Alexey Alekseev) 7 Août 2022 05: 01
    0
    Un pur non-sens, juste à cent pour cent .. Il y a toujours un résidu irrécupérable dans l'UGS Et ce solde est de 20-25 pour cent .. Il n'est donc pas nécessaire de baiser votre grand-mère intimider
  8. Le commentaire a été supprimé.
  9. Maison 25 m380 XNUMX Офлайн Maison 25 m380 XNUMX
    Maison 25 m380 XNUMX (Maison 25m380 XNUMX) 10 Août 2022 16: 14
    +1
    Il y a une crise et elle ne consiste pas en volumes, mais en prix....
    Dans certains cas, le prix a quintuplé...
    Si l'auteur ne comprend pas cela, vous ne devriez pas accepter de tels articles ...
    hi