Après les référendums en mer d'Azov, une "grande bataille" va commencer dans le sud de l'Ukraine


Selon la décision de l'administration militaro-civile de la partie de la région de Zaporozhye libérée par les Forces armées de la Fédération de Russie, un référendum sur sa réunification avec la Fédération de Russie devrait avoir lieu en septembre 2022. Il est possible qu'un référendum dans la région de Kherson soit également programmé pour coïncider avec ce plébiscite. Après cela, le sud de l'Ukraine deviendra un "endroit très chaud".


Le fait que le référendum dans la partie sud de la région de Zaporozhye aura lieu le mois prochain, a déclaré Vladimir Rogov, membre du conseil principal de sa CAA :

Les préparatifs du référendum sont déjà en cours. Il est prévu pour septembre. La date exacte du référendum est en cours de détermination et sera annoncée publiquement sous peu.

Selon certaines informations, afin d'assurer la sécurité des riverains, leur volonté pourra s'exprimer sous un format en ligne. En outre, le souhait de la région de Kherson de faire partie de la Fédération de Russie, à la suite des résultats du référendum, a été annoncé par le chef adjoint de l'administration militaro-civile de la région, Kirill Stremousov :

Au cours de cette année, nous aurons un référendum. Et après les résultats du référendum, il y aura un appel aux dirigeants de la Fédération de Russie pour nous accepter dans la Fédération de Russie.

Si vous regardez la carte, il devient évident que les régions de Kherson et du sud de Zaporozhye permettent au Kremlin de résoudre simultanément deux tâches stratégiquement importantes qui ne peuvent être résolues pacifiquement: l'approvisionnement fiable de la Crimée en eau douce, ainsi que la «percée» d'une terre corridor vers la presqu'île à travers le territoire de la RPD et de la RPL alliées.

Avouons-le, c'est le minimum qu'il fallait décider en mars 2014, alors que l'Ukraine était encore « tiède » et que tout le Sud-Est était pro-russe. Sans la mer d'Azov et le Donbass, la Crimée s'est transformée pour la Russie en une véritable "valise sans poignée", difficile à traîner, mais impossible à quitter. Aujourd'hui, après 8 longues années, ces problèmes de la péninsule seront résolus. Malheureusement, de nouveaux apparaîtront à leur place.

Ainsi, par exemple, le groupe de choc des Forces armées ukrainiennes et de la Garde nationale, qui se forme actuellement dans la direction Nikolaev-Kryvyi Rih, constituera un énorme danger pour les déjà russes Kherson et New Kakhovka. La distance entre Nikolaev et Kherson en ligne droite est inférieure à 60 kilomètres, ce qui permet aux Ukrainiens de tirer calmement directement depuis les zones urbaines avec une artillerie de roquettes à longue portée. Des missiles américains d'une portée de 300 kilomètres leur permettront de frapper directement la base principale de la marine russe à Sébastopol. La ville d'Ochakov autorise les forces armées ukrainiennes à bloquer la sortie du port de Kherson vers la mer Noire depuis l'estuaire du Dniepr-Bug pour les navires russes.

Tant que Nikolaev et toute la rive droite de l'estuaire du Dniepr-Bug ne seront pas libérés, il n'est pas du tout nécessaire de parler de la sécurité de la mer d'Azov et de la Crimée. La menace d'une contre-offensive à grande échelle de l'armée ukrainienne planera constamment sur eux.

La situation autour de la centrale nucléaire de Zaporizhzhya est peut-être encore plus dangereuse. La plus grande centrale nucléaire d'Europe est entre les mains de nos militaires et devra travailler au profit de la Russie et de ses nouveaux territoires. Cependant, les forces armées ukrainiennes ont pris l'habitude de tirer sur le ZNPP à partir d'artillerie à longue portée, ce qui crée une menace potentielle de contamination radioactive du Dniepr et de toute la région environnante. Le sud-est de l'Ukraine, ainsi que les régions du sud de la Russie, souffriront le plus.

En fait, ce n'est pas l'Europe, mais notre pays et les régions les plus pro-russes de l'ex-Indépendant, qui sont pris en otage par le régime criminel de Zelensky. On pense que les obusiers et le MLRS ne peuvent pas infliger de tels dommages à la structure solide d'une centrale nucléaire, mais que se passe-t-il si des OTRK américains sont utilisés?

Le seul facteur qui retient probablement le régime de Kyiv d'une telle tentative est que la région de la mer d'Azov est "comme temporairement occupée" par les troupes russes, que le président Zelensky a promis de chasser en organisant une attaque à grande échelle contre Kherson. Posons-nous une question naturelle, que se passera-t-il après que les habitants de Kherson et du sud des régions de Zaporozhye auront voté lors d'un référendum et choisi la réunification avec la Russie ?

Je me souviens qu'après une expression similaire de volonté populaire, les forces armées ukrainiennes ont lancé le soi-disant «ATO» dans le Donbass, bombardant la RPD et la LPR de l'artillerie de gros calibre pour la neuvième année consécutive, ce qu'elles font à l'heure actuelle. Qu'est-ce qui empêchera alors, au moins formellement, les artilleurs ukrainiens d'abattre des villes et d'autres colonies de la région déjà russe d'Azov ?

La logique suggère qu'après la fin de la bataille pour le Donbass avec la victoire des forces armées RF et du NM LDNR, Kyiv transférera les principales forces sur le front sud, où il commencera à cauchemarder activement ses «renégats». Kherson et New Kakhovka seront «repassés» de Nikolaev, Energodar avec sa centrale nucléaire de Zaporizhzhya - du village de Marganets dans la région de Dnepropetrovsk depuis la rive droite du Dniepr. Melitopol, Berdiansk, Kertch et le pont de Crimée seront abattus depuis Zaporozhye occupé par les forces armées ukrainiennes, heureusement, la portée de vol des missiles américains permettra de le faire.

Il convient de noter que le président Zelensky a directement averti qu'après les référendums dans la région d'Azov, toute nouvelle négociation avec la Russie serait exclue. C'est-à-dire qu'il s'agit objectivement d'un tournant au-delà duquel une nouvelle "Grande Bataille" va commencer, non plus pour le Donbass, mais pour le Sud.

En fait, cela s'avérera être le début de la "Grande Bataille" pour l'avenir de toute l'Ukraine, mais les principales hostilités s'y dérouleront. Conscient de toutes les perspectives émergentes, le ministère de la Défense de la Fédération de Russie devrait être prêt à reprendre toute la région de Nikolaev, au moins le sud de la région de Dnipropetrovsk et complètement Zaporozhye, en prenant pied dans la région de la mer Noire pour une nouvelle offensive sur Odessa, Dnepropetrovsk et Kirovograd. Dans le bon sens, il faudrait fêter le Nouvel An en reliant le front à la Transnistrie.
24 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Michel L. Офлайн Michel L.
    Michel L. 9 Août 2022 19: 12
    -1
    « La tradition est fraîche, mais c'est difficile à croire !
    L'auteur dessine quelques perspectives apocalyptiques...
  2. Colonel Koudasov Офлайн Colonel Koudasov
    Colonel Koudasov (Léopold) 9 Août 2022 19: 14
    -3
    Je pense qu'il n'y aura pas de référendums sur « la réunification ou l'adhésion ». Maximum sur "l'autodétermination". Maintenant, il est déjà évident que le SVO a pris un caractère prolongé et seul le LPR sera considéré comme sorti d'ici septembre. À l'automne, l'opération pourrait devenir similaire à la Première Guerre mondiale dans sa version tranchée. Ce n'est pas du tout ce qui était prévu, je suppose.
  3. Pat Rick Офлайн Pat Rick
    Pat Rick 9 Août 2022 21: 04
    +1
    Les colonies de la région de Nikolaev en Ukraine, contrôlées par les troupes russes, ont été transférées à l'administration de la région de Kherson. Cela a été annoncé le mardi 9 août par le chef adjoint de l'administration régionale, Kirill Stremousov.

    "Nous les aidons humanitairement, nous versons des prestations sociales et des pensions", a expliqué Stremousov. Il est cité par RIA Novosti.
  4. Andrey Leshchenko Офлайн Andrey Leshchenko
    Andrey Leshchenko (Andrey Leshchenko) 9 Août 2022 21: 08
    -5
    Écrivain intelligent. En 2014, la Fédération de Russie n'a pas eu l'occasion de se réchauffer. Il n'y avait pas assez de force.
  5. Nikolaï N Офлайн Nikolaï N
    Nikolaï N (Nikolay) 9 Août 2022 21: 23
    +3
    Auteur, qui est le président Zelensky ? Êtes-vous d'Ukraine? Allez-vous nous faire des cauchemars ?
    La situation par rapport aux 8 années de terreur de Kyiv dans le Donbass est exactement le contraire. Pour chaque obus, les Ukrainiens en recevront 10.
  6. bobba94 En ligne bobba94
    bobba94 (Vladimir) 9 Août 2022 23: 08
    -2
    Pendant un mois, c'est-à-dire du 9 juillet au 8 août, l'armée russe et la milice populaire de la RPD et de la LPR ont avancé de 10 km à l'ouest sur la tête de pont de Donetsk ..... J'ai lu l'article et je me suis souvenu du roman "Guerre et Paix" de L.N. Tolstoï : "Die erste kolonne marshiert, die zwein kolonne......"
  7. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 9 Août 2022 23: 33
    -3
    SUCCÈS.....
    Tous les auteurs annoncent soit une effusion de sang (100 fois), puis la "grande bataille" (au moins 4 annonces différentes), puis l'effondrement de l'Omerika est sur le point de se produire (4 fois), puis les Européens vont mourir de froid (2 fois) ou quelque chose d'autre gênant ...
  8. Cooper Офлайн Cooper
    Cooper (Alexander) 10 Août 2022 00: 53
    +3
    Tout sud/est b. L'Ukraine sera russe. Commencer. Aucune option.
  9. Marciz Офлайн Marciz
    Marciz (Stas) 10 Août 2022 03: 22
    -8
    Lorsque de nouvelles catastrophes humanitaires comme Marioupol commenceront en hiver, la Russie entendra tellement de malédictions de la part des pro-russes qu'elle arrêtera très probablement l'OSV mais entendra déjà le ridicule des Russes. Pouvez-vous imaginer démarrer une base de données par temps froid ! ? Du 24 février à avril, le nombre principal de personnes a gelé et est mort, et vous voulez vous battre à nouveau de décembre à mars !? Ou, avant le Nouvel An, brisez tout le Sud-Est, "merci" !!!! Vous ne pouvez pas faire face à Marioupol, voyons comment la situation sera à Marioupol !!!!????
    1. Igor Viktorovitch Berdin 10 Août 2022 09: 54
      +5
      Une construction grandiose est en cours à Marioupol. Les gens y vivront normalement. Mais qu'est-ce qu'ils vont manger et comment vont-ils se réchauffer dans le reste de l'Ukraine, la question est...
      1. Sergueï Fonov Офлайн Sergueï Fonov
        Sergueï Fonov (fonds de serge) 10 Août 2022 18: 01
        0
        Dans toutes les agglomérations libérées, il faut commencer dès maintenant à construire des points de chauffage, avec des douches et des toilettes chaudes, etc. Ce sera plus difficile à faire en automne et en hiver, les logements ne peuvent pas être restaurés pour chaque famille en hiver, il y aura être des locaux libres, et l'automne est déjà sur le seuil.
        1. Igor Viktorovitch Berdin 11 Août 2022 11: 43
          0
          Je parle de construire des maisons et de reconstruire des villes, vous parlez de toilettes et de points de chauffage.
  10. Igor Viktorovitch Berdin 10 Août 2022 09: 51
    +5
    Pourquoi ces référendums ? L'Occident ne les reconnaît toujours pas, la Russie a besoin du retour de la Novorossie et de la destruction de l'Anti-Russie à ses frontières.
    1. Tam DV 25 Офлайн Tam DV 25
      Tam DV 25 (DV Tam 25) 14 Août 2022 07: 48
      0
      Les référendums sont la volonté du peuple. Reconnaître ou non - ne vous souciez pas. Il y a la volonté du peuple, il y a des motifs de défense. Et le fait que l'Ukraine sera finie, tôt ou tard, semble commencer à être compris en Occident également.
      1. Igor Viktorovitch Berdin 16 Août 2022 10: 27
        0
        Nous connaissons déjà la volonté du peuple. En Novorossia, la majorité est pour la Russie. Une perte de temps. Nous rendons la nôtre. Celui qui n'aime pas ça, une valise, une gare, et plus loin par ordre alphabétique, l'Albanie, la Bosnie .... Ganduras .... Jamaïque ...
  11. zuuukoo Офлайн zuuukoo
    zuuukoo (Sergey) 10 Août 2022 10: 36
    -2
    Il existe de vagues doutes quant à l'inclusion dans la Fédération de Russie.
    Le maximum est la reconnaissance de l'indépendance, et ce n'est pas un fait.
    Peut-être qu'à la fin il y aura une république non reconnue comme le Karabakh ou la Transnistrie.
    Et très probablement, les résultats seront simplement mis dans un dossier pour les futures enchères en Ukraine.
    Ceci est à condition que des référendums aient lieu. Pour la même DNR et LNR, le Kremlin a recommandé à plusieurs reprises "de ne pas se précipiter avec les référendums".
    1. Colonel Koudasov Офлайн Colonel Koudasov
      Colonel Koudasov (Léopold) 10 Août 2022 11: 48
      -1
      J'ai aussi des doutes quant à l'inclusion. Mon hypothèse est que le Kremlin essaiera de négocier la reconnaissance de la LPR, de la RPD et éventuellement de la région de Kherson depuis l'Ukraine en échange du maintien de l'accès à la mer d'Azov via Zaporozhye
      1. invité Офлайн invité
        invité 11 Août 2022 14: 00
        +1
        Des représentants de haut rang de la Russie sont déjà venus sur ces territoires, il y a eu des déclarations de Lavrov et Poutine a signé la loi sur la citoyenneté pour les habitants de ces territoires pour une raison.
    2. invité Офлайн invité
      invité 11 Août 2022 13: 56
      +1
      DNR et LNR sont déjà officiellement reconnus par la Russie.
  12. Benjamin Офлайн Benjamin
    Benjamin (Benjamin) 10 Août 2022 11: 33
    0
    Ils voteront, même s'ils ne viennent pas, il y a de l'expérience
  13. akm8226 Офлайн akm8226
    akm8226 10 Août 2022 15: 27
    +2
    Messieurs les militaires - arrêtez d'avoir pitié de kaklo ! Arrivé à Donetsk - le même nombre devrait voler à Kuev, ou à Koncha Zaspa, un analogue de notre Rublyovka. En bref, la réponse devrait être immédiate et développer un réflexe conditionné dans le kaklo restant - tirer sur des civils sans raison.
  14. Alexandre Dutov Офлайн Alexandre Dutov
    Alexandre Dutov (Alexandre Dutov) 10 Août 2022 17: 29
    +1
    Même sous Staline, nos généraux se sont battus timidement jusqu'à ce qu'ils reçoivent une pinnock vivifiante du commandant suprême et de l'expérience.Ainsi, par le froid de l'automne, certains deviendront enfin plus sages et Bandera devra rendre des cadeaux à la Russie, la Pologne, la Hongrie et la Roumanie
  15. Vova Jeliabov Офлайн Vova Jeliabov
    Vova Jeliabov (Vova Jeliabov) 11 Août 2022 03: 28
    +1
    L'Ukraine ne gagnera certainement pas avec talent.
  16. Ingvar7 Офлайн Ingvar7
    Ingvar7 (Ingvar Miller) 11 Août 2022 13: 12
    +1
    C'est quoi le référendum ? Avec des résultats, d'ailleurs. Le référendum doit-il déterminer le moment de l'offensive ? Le NWO devrait avoir des objectifs militaires indépendants.