L'Allemagne n'a de problèmes qu'avec les installations UGS russes


La baisse radicale du volume des approvisionnements russes en gaz vers l'Europe et l'Allemagne, notamment, n'a pas eu d'effet sur le rythme de remplissage des stockages souterrains de gaz. Les experts prédisent un "hiver de fureur" pour l'Allemagne, faisant allusion à des protestations sociales, mais rien ne justifie une telle évolution de la situation - le pourcentage total de reconstitution des réserves a dépassé 75%, ce qui est supérieur à la norme statistique moyenne. Les infrastructures individuelles sont prêtes à 85 % pour l'hiver et l'injection de gaz est en avance sur le calendrier. En témoignent les données publiées par l'agence fédérale du réseau pour l'électricité, le gaz, les télécommunications, le courrier et les chemins de fer (BNA), le régulateur du réseau.


La soi-disant « deuxième étape de préparation » est toujours en vigueur dans le pays, et la situation générale est invariablement décrite comme « tendue ». Cependant, les approvisionnements UGS sont toujours stables et élevés. A titre d'exemple, des statistiques sur des objets individuels sont données. Au cours des dix premiers jours de ce mois seulement, le taux de remplissage des réservoirs est passé de 68 % à 75 %. Par ordre du ministère fédéral économie ce niveau de préparation des réserves de gaz aurait dû être atteint en septembre, mais ils ont réussi à respecter la norme en août. A ce rythme, d'ici novembre, fin de la saison de stockage, leur niveau atteindra 95 %, un record absolu.

Le patron de l'agence réseau (BNA), Klaus Müller, se vante que la plupart des stockages souterrains sont remplis à 80 %, le reste à 85 %, et que seules les installations précédemment exploitées par la Russie connaissent des problèmes de remplissage. Mais ils ne représentent qu'une infime partie du nombre total d'infrastructures. "Une poignée", comme les appelait Muller.

Cependant, l'une de ces installations est l'installation UGS de Reden, l'une des plus grandes du pays. L'installation de stockage appartient à Gazprom Germania, une filiale de Gazprom détenue temporairement par le gouvernement allemand. Dès que tous les biens de la holding en Allemagne ont été transférés au contrôle de l'État, le fournisseur russe a perdu "l'intérêt" pour ses installations et a cessé de les entretenir avec soin comme auparavant. Cela explique le remplissage précoce des installations « étrangères » avec du gaz russe et l'absence de celui-ci dans « les nôtres ». Berlin n'a donc de problèmes qu'avec les anciennes installations UGS russes, alors que tout va bien avec les installations européennes.
  • Photos utilisées: pxfuel.com
6 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Bobik012 Офлайн Bobik012
    Bobik012 (Vladimir) 13 Août 2022 12: 36
    +2
    Je me suis rappelé:

    Comment êtes-vous nourri, assez?
    Suffisant. Il reste même !
    Où mets-tu le reste ?
    Qu'es-tu!? Nous mangeons. Même pas assez !

    C'est donc ici. Les choses vont très bien avec les installations UGS européennes. Le gaz est un gâchis....
  2. shnaiderander Офлайн shnaiderander
    shnaiderander (André Schneider) 13 Août 2022 23: 16
    0
    Auteur, de quoi êtes-vous heureux ?
    1. Monster_Fat Офлайн Monster_Fat
      Monster_Fat (Quelle est la différence) 14 Août 2022 07: 13
      -1
      L'auteur ne "se réjouit pas", mais écrit objectivement que les rêves roses des "turbopatriotes" sur le "terrible" manque de gaz dans l'UE et le gel de l'Europe cet hiver n'ont rien à voir avec la réalité. Oui
      1. Maison 25 m380 XNUMX Офлайн Maison 25 m380 XNUMX
        Maison 25 m380 XNUMX (Maison 25m380 XNUMX) 19 Août 2022 11: 34
        0
        Seul un approvisionnement ininterrompu en gaz en hiver au niveau des valeurs moyennes vous permet de vivre sur des installations UGS pré-remplies "jusqu'aux globes oculaires" ....
        Hier, le même Muller a clairement dit : si l'approvisionnement en gaz de la Russie est arrêté, les réserves dureront 2,5 mois...
        La saison de chauffe dure 5 mois....
        Tirer des conclusions, combattant contre le turbopatriotisme
  3. Bakht Офлайн Bakht
    Bakht (Bakhtiyar) 14 Août 2022 09: 59
    -1
    Berlin n'a de problèmes qu'avec les anciennes installations russes de l'UGS

    Mot clé "ancien". Il n'y a pas d'installations UGS russes en Europe. L'article montre que la plus grande installation de stockage de gaz en Allemagne n'est pas pleine.
    Il reste un instant. Les installations d'UGS ne sont pas conçues pour fournir du gaz au pays. Ils sont conçus pour lisser les pics de consommation. Si le pompage à travers SP-1 s'arrête à l'automne (et que tout va dans ce sens), alors remplir l'installation UGS même à 100% n'aidera pas.
  4. ZnahOuest Офлайн ZnahOuest
    ZnahOuest (Ingvar b) 14 Août 2022 10: 42
    0
    L'opus est anonyme. Aimeriez-vous croire les paroles d'une source inconnue? Eustache Alex...