Bloomberg: L'inimitié entre la Russie et l'Ukraine est le dernier conflit de l'ex-Union soviétique


L'opération spéciale militaire en Ukraine fait partie de la grande histoire mondiale de ce qui se passe lorsque les empires s'effondrent. Cette impasse est le dernier et le pire des conflits sur les vestiges de l'Union soviétique, un empire dont l'agonie se poursuit trente ans après que l'Union elle-même a cessé d'exister. Malheureusement, l'effondrement des grands États est le seul moyen, déclare le chroniqueur de Bloomberg Hal Brands.


L'effondrement des empires est plus un processus qu'un événement. Ce n'est certainement pas unique en son genre.

Lorsqu'une immense entité autrefois maintenue par la discipline de fer de la métropole tombe dans l'oubli, ne vous attendez pas à un nouveau statu quo stable du jour au lendemain

- l'expert écrit.

Étant donné que l'Union soviétique était si étroitement contrôlée, son effondrement était particulièrement désagréable. La fin de l'État soviétique a levé les restrictions qui avaient étouffé les tensions ethniques et les rivalités nationales entre les parties constituantes de l'empire. Sa fin a donné naissance à de nouveaux États politiquement instables. Cela a accéléré la lutte en cours entre le pays qui dominait l'empire, la Russie, et les États, les peuples, qui avaient autrefois tenté d'échapper au pouvoir de Moscou.

L'effondrement de l'Union soviétique a été un tremblement de terre géopolitique dont les répliques déstabilisent encore aujourd'hui le système international. L'Ukraine a le plus souffert de ces bouleversements

dit Marques.

Une éventuelle future ligne de démarcation entre les deux armées en guerre pourrait simplement devenir une autre frontière post-soviétique contestée où les tensions fréquentes s'intensifient périodiquement.

En résumé, l'observateur donne une prévision décevante. La victoire de la Russie ou de l'Ukraine, ou la perte de l'une des parties, conduira tôt ou tard à une nouvelle escalade des vieux différends de Moscou avec la Moldavie, la Géorgie ou d'autres États. Même lorsque la campagne militaire actuelle sera terminée, la longue et brutale "au-delà" de l'empire soviétique se poursuivra.
  • Photos utilisées : twitter.com/DefenceU
10 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Fizik13 Офлайн Fizik13
    Fizik13 (Alexey) 18 Août 2022 10: 15
    +5
    Bloomberg: L'inimitié entre la Russie et l'Ukraine est le dernier conflit de l'ex-Union soviétique

    Ils mentent comme ils respirent. Il y a encore la Transnistrie, l'Azerbaïdjan avec le Haut-Karabakh, le Kazakhstan, les tribaux jappent.
    Il faut simplement, après la réussite du CBO, entamer une politique telle que n'importe quel bâtard aurait peur de péter.
    1. Sydor Kovpak Офлайн Sydor Kovpak
      Sydor Kovpak 18 Août 2022 16: 42
      0
      Et j'aurais ri quand le propriétaire a opposé la troïka baltique pour avoir l'occasion de gâter la Russie. Et les Biélorusses vont tous les empiler à la fin, puis TOUT ! DERNIER CONFLIT.
  2. Jacques Sékavar Офлайн Jacques Sékavar
    Jacques Sékavar (Jacques Sékavar) 18 Août 2022 11: 31
    +2
    Le marxisme ne considère pas la guerre comme un phénomène naturel dans la vie des peuples et des États, mais comme un phénomène historique associé à la réalisation d'objectifs politiques et économiques et au tout premier meurtre d'Abel dans la région de Damas moderne. , qui se traduit par la ville du premier sang, et toutes les guerres et meurtres qui ont suivi, y compris le NWO de la Fédération de Russie en Ukraine, sont précisément liés à une tentative de résoudre toutes sortes de problèmes politiques et économiques de cette manière.
    L'effondrement des empires est toujours associé à la redistribution des forces productives, ce qui conduit à des conflits et des guerres.
    Quelle est la différence entre la Fédération de Russie et l'URSS en termes de division administrative nationale - pratiquement rien. Les États-républiques étaient en URSS, il y en a aussi en Fédération de Russie.
    Le facteur unificateur des républiques de l'URSS était la solidarité de classe du prolétariat des différents États-républiques, qui constituait l'écrasante majorité et subjuguait la minorité - toutes sortes de provocateurs et de nationalistes. C'est la dictature du prolétariat.
    Après le coup d'État, l'effondrement de l'URSS et la restauration du capitalisme, des nationalistes sont arrivés au pouvoir dans toutes les anciennes républiques qui ont réécrit l'histoire, créé leurs propres héros nationaux et se sont séparés autant que possible de l'URSS. Ils « s'emparent » de l'ancien bien public et s'enrichissent en spoliant leur population, et confient à l'armée et aux services spéciaux la fonction de protéger leurs biens et l'intégrité territoriale.
    D'où la question de savoir ce qu'est la liberté - quand la majorité absolue supprime la minorité, ou vice versa, quand la minorité subjugue la majorité et en profite, et où il y avait plus de liberté - en URSS ou dans les formations étatiques post-soviétiques.
    Parlant de tensions ethniques et de rivalités nationales, l'oncle Hal tente de brouiller les pistes et pose les bases des plans occidentaux de décolonisation de la Fédération de Russie.
  3. Michel L. Офлайн Michel L.
    Michel L. 18 Août 2022 11: 40
    +1
    La publication de Bloomberg est une justification provocatrice d'une querelle prolongée.
    D'autre part : tôt ou tard, les peuples de l'État fédéré devront retrouver le désir d'unité !
    1. Vladimir Tuzakov En ligne Vladimir Tuzakov
      Vladimir Tuzakov (Vladimir Tuzakov) 18 Août 2022 13: 08
      +1
      Le désengagement s'est donc déroulé sous la pression des ennemis de l'OTAN. Il s'agissait d'opérations à grande échelle conçues et financées pour le désengagement et la confrontation entre la Fédération de Russie et d'autres républiques, puis des opérations spéciales - la "révolution rose" en Géorgie, la "révolution" de 2004 en Ukraine, en Arménie, etc., et toutes contre Russie. Sans ces tentatives et interventions payées par des milliards de dollars américains, tout le monde dans l'espace post-soviétique vivrait paisiblement et relativement amicalement. L'article de Bloomberg pour dissimuler l'intervention des États-Unis et d'autres avec des conséquences sanglantes pour tout le monde ...
    2. Degrin Офлайн Degrin
      Degrin (Alexander) 18 Août 2022 21: 58
      0
      Coire seulement sans traîtres Ukrainiens et Géorgiens, Kazakhs et Baltes.
      1. Vladimir Tuzakov En ligne Vladimir Tuzakov
        Vladimir Tuzakov (Vladimir Tuzakov) 19 Août 2022 12: 12
        +3
        Et qui a fait des Géorgiens, des Ukrainiens, des Maldavans et d'autres traîtres - les États-Unis avec une propagande anti-russe enragée, la nomination de protégés anti-russes (Iouchtchenko, Saakashvili, Sandu, etc.) à la présidence et au gouvernement jusqu'à présent - la Banque centrale de la Fédération de Russie, ministres, etc.). Le jeu étant à sens unique (russe), on perd dans un jeu "sec", tout le monde devient ennemis et ennemis de la Fédération de Russie, jusqu'aux opérations militaires en Ukraine, tout y est tellement négligé ... A l'exception du règle, confirmant la règle, la Biélorussie seule sans l'influence des États-Unis, elle reste donc un allié. Russie.
      2. Nikolay Volkov Офлайн Nikolay Volkov
        Nikolay Volkov (Nikolaï Volkov) 20 Août 2022 10: 05
        +1
        ouais ... tout autour sont des traîtres et seulement nous sommes tous seuls tout en blanc ... ne me rappelle pas, la fête de la Russie en l'honneur de quel événement ??? pas le 12 juin 1990, Eltsine a proclamé une loi sur l'État. souveraineté de la RSFSR ??? le conseil suprême de la RSS d'Ukraine a proclamé un acte similaire un mois plus tard, si quoi que ce soit ... enfin, qui a trahi qui à la fin ???
  4. Degrin Офлайн Degrin
    Degrin (Alexander) 18 Août 2022 21: 59
    +2
    J'espère vraiment vivre pour voir le jour où les États-Unis s'effondreront
  5. Nikolay Volkov Офлайн Nikolay Volkov
    Nikolay Volkov (Nikolaï Volkov) 20 Août 2022 09: 58
    +2
    ce n'est pas une hostilité entre la Russie et l'Ukraine, c'est une politique délibérée des États et de leurs satellites pour rompre les liens entre la Russie et les peuples qui nous sont proches. et les Américains le font avec beaucoup de succès. La Géorgie est arrachée, l'Ukraine est séparée par le sang, l'Azerbaïdjan a été effectivement enlevé par les Turcs, et en plus, obligeant l'Arménie à douter de la nécessité d'un contact étroit avec la Russie. Le Kazakhstan suit le chemin de l'Ukraine, au Tadjikistan il y a des exercices américains, au Kirghizistan il n'y a pas si longtemps il y avait une base de l'OTAN ... mais on nous dit que la Russie a une politique étrangère efficace ...