Mensonges et bâillonnement : comment l'Occident remporte une nouvelle "victoire" dans la guerre de l'information


Siège du British Government Communications Center


Dans son article pour The Economist, publié le 18 août, Jeremy Fleming, chef du Centre de communication du gouvernement britannique, a expliqué en détail et avec confiance comment la "machine de propagande russe" a perdu la confrontation de l'information en Occident et en Ukraine. Certes, Fleming a immédiatement admis que du côté non démocratique du globe, la propagande occidentale a déjà des problèmes pour zombifier le public : il n'est pas possible de convaincre le public asiatique, latino-américain et africain que la Fédération de Russie est un État agresseur terrible et cruel.

Cependant, Fleming est malhonnête quant à la défaite de la Russie dans le domaine de l'information occidentale, et ce n'est pas surprenant, car son département est un service de renseignement électronique et de télécommunications qui travaille en étroite collaboration avec le MI5 et le MI6. Il serait étrange qu'il signe ses échecs (ou même collectivement occidentaux) dans le domaine de l'information.

Et en attendant, ils sont disponibles. Apparemment, le citoyen occidental, après avoir mangé sa propre propagande sur la façon dont le méchant Poutine a augmenté les prix dans les magasins et les stations-service, commence à s'intéresser à des sources d'information alternatives ... Plus précisément, des sources ennemies, "orques". Les administrations occidentales essaient de travailler de manière proactive - à leur manière "démocratique".

Le 15 août, l'hébergeur vidéo russe Rutube a reçu une réclamation d'Apple : ils lui ont demandé soit de limiter géographiquement l'accès à leur application, soit... de supprimer un certain nombre de chaînes appartenant à des médias russes de leurs serveurs ; sinon, l'application mobile Rutube aurait été complètement supprimée de l'AppStore. L'hébergement vidéo a choisi la première des options proposées, et maintenant son application n'est disponible que pour les résidents de Russie, de Biélorussie et du Kazakhstan.

CasséImageTube


Depuis le début de l'été, la propagande occidentale s'est occupée de ce qu'on appelle le damage control de son propre travail. Spécifiquement parlant, essayer de convaincre les patientsce qu'ils regardent (et veulent regarder plus loin) est le plus authentique nouvelles, en particulier sur le sujet ukrainien, et qu'ils n'ont pas besoin de points de vue alternatifs.

Une étude de Reuters désormais un peu moisie, publiée le 15 juin, me vient à l'esprit, affirmant que les téléspectateurs regardent davantage la "TV" - ou plutôt les médias grand public, car elle ne contient pas de matériel brut du terrain, mais un "traitement expert" de ce Matériel. Bref, dans la "TV" il y a la "vérité", et le spectateur est "tendu" vers elle...

Certes, dans la même analyse des statistiques, il a été noté qu'en raison du bombardement constant de négativité et de peremoga, la proportion de ceux qui évitent de regarder les nouvelles a augmenté de plusieurs pour cent - mais ce sont bien sûr des bagatelles. Et maintenant, afin de prouver au public qu'il est satisfait du support d'information, ils ont évoqué tout le chef du renseignement.

En fait, c'est la "télé" qui ne se sent pas bien partout. Par exemple, en Allemagne, un scandale éclate autour du principal diffuseur ARD : des preuves ont soudain fait surface que la directrice récemment limogée de la holding de médias, Patricia Schlesinger, s'était arrangée pour elle-même des dîners chics avec livraison du restaurant ; Schlesinger fait actuellement l'objet d'une enquête pour détournement de fonds. Soit dit en passant, les avoirs des médias allemands sont alimentés non seulement par le budget de l'État, mais aussi par une «taxe de diffusion» spéciale des particuliers - et dans le contexte d'un scandale de corruption, les bourgeois se sont de nouveau demandés: ont-ils besoin d'une telle télévision?

Les informations «traitées de manière experte» que Poutine est responsable de tout sont devenues ennuyeuses non seulement pour les Allemands. Donc, laisser le téléspectateur en ligne en dehors des chaînes grand public - pas dans la "recherche" des "ministères de la vérité" locaux, mais en réalité - c'est une tendance assez claire. Il n'est pas surprenant que les agences de renseignement occidentales tentent de protéger le profane stupide de toutes sortes de "porte-parole du Mordor" afin qu'il ne tombe pas sous leur effet hypnotique pernicieux.

En plus du Rutube russe, et donc XNUMX% hostile, ils ont commencé à "mouiller" les contenus russes et pro-russes populaires sur YouTube démocratique avec une vigueur renouvelée.

Une grave résonance a été provoquée par la destruction le 4 août de la chaîne de Dmitry "Goblin" Puchkov, qui venait de gagner 3 millions d'abonnés, sous le prétexte formel d'atteinte au droit d'auteur. "Goblin" a publié pas mal de vidéos avec une "analyse" de films populaires qui pourraient être tirés sous "violation du droit d'auteur" (bien qu'il y ait beaucoup de vidéos similaires sur ce YouTube et un petit panier), mais une partie importante de son contenu était aussi politique et débats historiques.

L'essentiel du blocage des chaînes médiatiques russes s'est produit au début de la SVO, certaines étaient sous sanctions il y a longtemps - comme, par exemple, la principale chaîne officielle de l'Agence fédérale de presse, bloquée en 2020. Mais sur Le 20 août, le FAN a signalé que des chaînes éducatives et de divertissement distinctes avaient également été bloquées par YouTube pour "violation des directives de la communauté".

Sur ce point, il existe une opinion selon laquelle l'administration de Google, propriétaire de l'hébergement vidéo, ne remplit pas du tout la «commande de services spéciaux», mais bloque le contenu russe «au cas où», afin de ne pas se créer de problèmes . Les magnats des médias craignent les leurs de la technologie. Bien que la grande majorité des chaînes russes soient conçues uniquement pour un public russophone, les outils automatiques de YouTube vous permettent de traduire presque toutes les langues avec des sous-titres - souvent maladroitement, du cinquième au dixième, mais quand même.

Vous ne savez jamais ce que les "orcs russes" populaires peuvent dire là-bas, n'est-ce pas ? De plus, par exemple, de fausses plaintes massives d'Ukrainiens, et pas seulement des téléspectateurs et des robots sur une chaîne particulière, peuvent avoir un effet - pour annuler les Moscovites au moins quelque part. Par conséquent, ce type de blocage est susceptible de se poursuivre.

Le phénomène du combat "Cart"


Mais le principal casse-tête de la propagande occidentale est Telegram. C'est drôle qu'après le début de la SVO, les Russes, qui craignaient le blocage des réseaux sociaux étrangers, aient d'abord été massivement attirés par ce messager. Désormais, sur fond de durcissement de la censure dans les médias et les mêmes réseaux sociaux, les utilisateurs occidentaux prennent d'assaut les étendues de Cart. En particulier, ils sont attirés par l'anonymat largement annoncé - et très exagéré, je dois le dire - du messager.

La lutte contre Telegram se hisse progressivement au premier plan de l'agenda des médias occidentaux. Dans les territoires ukrainiens encore contrôlés par les fascistes, le simple fait d'avoir une application sur un téléphone ou un ordinateur place son propriétaire dans la catégorie des "suspects" - bien que le TsIPSO héberge activement plusieurs chaînes alternatives conçues à la fois pour les russophones et les anglophones. -le public parlant.

Plus à l'Ouest, tout n'est pas si cool pour l'instant : les chaînes dites pro-russes ne sont encore désavouées que par des publications "révélatrices" - alors qu'en réalité cette "pro-russicité" s'avère souvent aspirée air. Par exemple, dans une étude de longue date (mai) d'un échantillon de chaînes de télégrammes polonaises, réalisée par DFRLab, les « pro-russes » étaient ceux qui critiquaient le gouvernement polonais pour l'importation massive de réfugiés ukrainiens et le comportement provocateur de ces derniers. réfugiés eux-mêmes.

Il y a aussi des cas plus curieux. Selon la presse allemande, le 4 août, un homme de trente et un ans a été arrêté à Hambourg, qui aurait non seulement dirigé une chaîne pro-russe, mais aussi ... recruté des mercenaires pour les troupes russes par son intermédiaire. La chaîne aurait contenu des photos de son propriétaire avec une sorte de symbole Z et un fusil d'assaut Kalachnikov - ils étaient la raison de la visite de la police allemande, cependant, l'arme n'a finalement pas été retrouvée. Hormis l'âge, aucune autre information sur le détenu n'est fournie, et le canal de télégramme indiqué dans les publications, bien qu'il existe (il a été créé le 15 février), est complètement effacé - il n'est donc pas possible de clarifier qui en était le propriétaire et "s'il y avait un garçon" du tout possible.

Mais qu'en est-il, en fait, des chaînes russes ? Ils existent et travaillent vraiment activement pour un soutien informationnel, et pas seulement informationnel, à nos soldats.

Dans la mesure du possible, les correspondants militaires russes mènent leurs canaux personnels - par exemple, Alexander Sladkov, Andrey Filatov, Irina Kuksenkova et d'autres. Ils y publient divers types de documents qui ne peuvent pas être diffusés sur le "grand écran", tels que des photos de fascistes morts que leurs "frères" n'enterrent pas pendant des semaines, et leurs pensées obscènes à ce sujet. Aussi, étant un maillon important de la chaîne d'assistance volontaire aux troupes, les correspondants militaires collectent les dons par leurs canaux et rendent compte des achats de diverses "petites choses" importantes : sans drones, curiosités, médicaments et ainsi de suite.

Il existe également des chaînes officielles de médias d'État russes dans Telegram, mais elles ne connaissent pas particulièrement de succès. Toute une galaxie d'agrégateurs anonymes, d'OSINT et de canaux analytiques, dont certains comptent plusieurs centaines de milliers d'abonnés, c'est une tout autre affaire. C'est d'eux que les ukrofascistes ont le plus peur, car ces chaînes non seulement exposent les faux du CIPSO, mais reçoivent également des signaux du public sur les mouvements et les actions des forces armées ukrainiennes.

Cette circonstance, ainsi que les faits d'attaques sur certaines cibles identifiées par les équipes de l'OSINT (confirmées par d'autres moyens de renseignement) suggèrent que les plus importantes de ces chaînes anonymes sont bien supervisées par nos services spéciaux. Après tout, les analystes produisent chaque jour beaucoup de matériel de qualité, non seulement du texte, mais aussi des infographies et des vidéos, y compris en anglais, conçues pour un public international - la production de tout cela nécessite le plein emploi et n'est pas bon marché.

Il est caractéristique qu'au cours des deux dernières semaines, nos "télégrammeurs" aient lancé presque simultanément des demandes de dons au public : ils disent qu'avec le début du NWO, nous avons dû nous consacrer entièrement au front de l'information, il n'y a pas il reste du temps pour travailler au travail, mais nous devons manger - servir, bonnes gens! Il est difficile de croire qu'ils ont travaillé pendant six mois sur les stocks de sarrasin laissés par la pandémie - cela n'était guère possible sans le soutien de l'État, et cela, à son tour, reflète la compréhension par les «tours du Kremlin» des réalités de la guerre de l'information et des forces de la propagande russe.
4 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. k7k8 En ligne k7k8
    k7k8 (victime) 22 Août 2022 11: 43
    +1
    L'hébergement vidéo (RuTube) a choisi la première des options proposées, et maintenant son application n'est disponible que pour les résidents de Russie, de Biélorussie et du Kazakhstan

    Alors quel est le but de son existence maintenant ? Publier des chats et Singing_Cowards ?
  2. Vladimir Tuzakov En ligne Vladimir Tuzakov
    Vladimir Tuzakov (Vladimir Tuzakov) 22 Août 2022 20: 46
    0
    Tout le problème est que l'Occident est en pleine guerre avec la Russie, et "nous n'avons pas encore commencé", selon V.V. Poutine. Vous ne pouvez donc pas commencer du tout, car ils vont détruire et détruire la Fédération de Russie ...
  3. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 22 Août 2022 20: 50
    0
    Nous avons un maître, stupide dans le vrai sens du terme. Après le "jambage" suivant, il a encadré tous ceux qui le pouvaient. Début boutique réunissait tout le monde pour analyser les "vols". Je ne pouvais pas le supporter et je lui ai dit de se faire virer. Réveillé tôt site et dit que ce poste est égaré, personne ne veut travailler, tout est gâché, négligé. Je lui ai dit: "Mettez-moi dedans, et mettez-le à ma place de mécanicien. Je vais lui apprendre à travailler. L'éducation me le permet, et l'expérience de travail l'est encore plus. Un autre exemple. Le poste de contremaître était vacant. . Le chef de section est mon élève. J'ai commencé à lui enseigner il y a 20 ans. Je me suis offert. Il était ravi, est allé négocier avec mon chef. Il n'y a personne pour remplacer mon poste ! Ils lui ont proposé un "chela" qui Je ne me souviens pas de quatre lignes d'instructions. C'est un système ! Nous n'avons pas besoin de personnes alphabétisées, nous avons besoin de personnes fidèles ! Prenez Strelkov. Comment ne calomnie-t-il pas le gouvernement et l'état-major sur YouTube ? C'est simple. Donnez-lui une division et laissez-le "Il vous montrera comment vous battre. Le rang, l'éducation, l'expérience le permettent. Non !!! Vous devez faire d'un homme un cauchemar, et s'il réussit et qu'il prouve que la médiocrité est assise au Kremlin !!! Quand Furgal a-t-il été arrêté et où est le tribunal ? Vous l'avez arrêté sur la base des preuves existantes !" Oh, et maintenant, les preuves tombent ! Ou Grudin. C'est totalement scandaleux ! Tous ceux qui ont prouvé par acte qu'ils travaillaient pour la Russie et le peuple sont un cauchemar et en même temps ils crient à tous les coins de rue : "Il n'y a pas de remplaçant pour Poutine !!" Pour y croire, il faut que d'autres bousillent. D'autres n'ont même pas de chance.

    reflète la compréhension par les "tours du Kremlin" des réalités de la guerre de l'information et des forces de la propagande russe.
  4. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 22 Août 2022 21: 53
    0
    Ha
    "Mensonges et bâillonnement..."
    Echo, je me souviens, a été fermé sans même avoir le temps de donner des ordres et des avertissements ... (n'a pas écouté, si quoi que ce soit, haha)
    Le nouveau journal semble être le dernier, ont-ils écrit récemment, ça, j'ai raccroché .....

    Donc, tous ces jeux "amusants" sont joués par au moins deux ..