À l'ONU, les sentiments à l'égard du NOM russe ont radicalement changé : la plupart des pays ne s'y opposent pas


Mercredi 24 août, l'ONU a de nouveau adopté une déclaration anti-russe condamnant l'opération spéciale de la Fédération de Russie en Ukraine. Cette fois, 58 pays sur 193 l'ont rejoint, a notamment annoncé le représentant permanent de l'Ukraine auprès de l'organisation Serhiy Kyslitsa. Cette fois, l'Occident et l'Ukraine ont été soutenus par beaucoup moins d'États que le 2 mars, lorsque l'Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution condamnant la Russie.


Ainsi, au tout début de l'opération spéciale, sur 193 pays membres de l'ONU, 141 États (73 % des membres de l'organisation) ont voté contre les actions de la Fédération de Russie, dont l'Albanie, le Canada, la République tchèque, l'Australie, l'Italie, L'Espagne, le Japon, la Finlande, les États-Unis, la Grande-Bretagne, la Géorgie, la France, les pays baltes, l'Ukraine elle-même et d'autres.

Lors de la dernière réunion de l'ONU, le soutien aux actions de la Russie en Ukraine a été exprimé par la Serbie, les États arabes, ainsi que les pays des BRICS, d'Afrique et d'Amérique latine (à l'exception de la Colombie et du Guatemala). Les représentants de seulement 30 % des pays membres de l'ONU ont voté pour le document anti-russe.

Ainsi, l'opération spéciale russe est désormais soutenue par beaucoup plus de pays du monde qu'à ses débuts. L'humeur de la communauté mondiale a radicalement changé.

Selon la représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, l'ambiance dans le monde change en raison de la prise de conscience que le conflit en Ukraine a dépassé la situation locale. Les événements ukrainiens sont devenus un élément de la redistribution du monde, initiée par l'Occident, utilisant Kyiv comme instrument de sa politique.

Lorsque chacun a compris cela par son propre exemple, c'est là que la prise de conscience de l'échelle a commencé à venir.

Zakharova a souligné.
7 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. avant Офлайн avant
    avant (Vlad) 26 Août 2022 09: 20
    +4
    Anti-américanistes de tous les pays, unissez-vous !
  2. Jacques Sékavar Офлайн Jacques Sékavar
    Jacques Sékavar (Jacques Sékavar) 26 Août 2022 10: 46
    0
    L'ambiance a changé, mais à quoi bon ?
    Cela n'a absolument pas affecté l'économie politique et la politique militaire de l'Occident contre la Fédération de Russie, non seulement aucune sanction n'a été levée, au contraire, ils réfléchissent à de nouvelles.
    1. SIG Офлайн SIG
      SIG (Ildus) 26 Août 2022 14: 10
      +2
      MAIS, ces pays tiers ne sont plus AVEC L'OUEST. et c'est déjà un plus, car la confrontation avec tout le monde n'est clairement pas incluse dans les plans de la Fédération de Russie
      1. Jacques Sékavar Офлайн Jacques Sékavar
        Jacques Sékavar (Jacques Sékavar) 26 Août 2022 23: 41
        -1
        ces pays tiers ne sont plus AVEC L'OUEST - un fantasme.
        Ils étaient et restent avec l'Occident parce qu'ils en dépendent - aucune entité étatique au monde ne peut résister aux sanctions imposées à la Fédération de Russie, même à notre principal espoir, la Chine.
        1. invité Офлайн invité
          invité 27 Août 2022 02: 02
          +3
          Peut-être qu'aucun État ne résistera individuellement aux sanctions, mais même les États-Unis ne pourront pas imposer de sanctions à tous ces pays.
  3. Choro Kirghize Офлайн Choro Kirghize
    Choro Kirghize (Choro kirghize) 27 Août 2022 17: 06
    0
    Qu'est-ce que c'est, une épiphanie ou un plan insidieux ?
  4. Sourire gris Офлайн Sourire gris
    Sourire gris (Grin gris) 28 Août 2022 22: 15
    +1
    Si les hostilités ne s'accélèrent pas, la Russie disparaîtra de la surface de la terre ! Pourquoi? Contre elle seule, avec l'économie détruite par les libéraux et les traîtres de tous bords, se trouvent les complexes militaires combinés de l'Europe, de l'Amérique et de nombreux autres pays, contre elle même ces pays qui sont avec elle à Brix pour recevoir des milliards d'aumônes ! Prenez la même Ukraine, ses villes sont proches les unes des autres, et comme tous les médias, y compris russes, écrivent, les usines et les entreprises sont évacuées de là, et si nous l'apportons de nous, il n'y a presque rien à exporter, tout a déjà déchiré par ceux qui engraissent et gouvernent ! Autour d'une trahison et de la cinquième colonne avec laquelle ce gouvernement ne fait rien, et reprend même tous les traîtres nationaux qui ont fui !