Un canon automoteur unique pour l'Arctique passe en série


La production de masse du tout nouveau complexe d'artillerie arctique "Magnolia" a commencé en Russie. Plus tôt, il a été signalé que l'appareil avait été testé avec succès par de basses températures dans les latitudes nord.


SAO "Magnolia" est un transporteur DT-30MP "Vityaz", dans le deuxième lien duquel est monté un compartiment de combat du canon automoteur 120-m 2S31 "Vena".

Le canon A280 lui-même est resté pratiquement inchangé et combine les capacités de combat d'un obusier et d'un mortier. Cela permet d'utiliser pratiquement toute la gamme de munitions d'artillerie que nous avons sur le Magnolia CJSC.

Dans le même temps, le système de conduite de tir embarqué a été considérablement amélioré. Désormais, l'équipage SAO peut effectuer à la fois un réglage indépendant du tir sur les lacunes visibles et mener des combats de contre-batterie contre des cibles situées au-delà des horizons visibles.

En conséquence, le CAO est sorti, capable de toucher presque n'importe quel sol et même certaines cibles marines à une distance allant jusqu'à 8,5 km avec des obus à fragmentation hautement explosifs conventionnels, jusqu'à 7 km avec des munitions de mortier et jusqu'à 10 km avec des munitions guidées. ceux.

Il convient de noter que le début de la production en série de "Magnolia" est extrêmement opportun. Le fait est que la fonte rapide des glaciers dans l'Arctique donne à penser que ce territoire est potentiellement propice à des opérations militaires à grande échelle. Dans le même temps, les types d'armes conventionnelles seront peu utiles dans les latitudes septentrionales pendant encore longtemps.

information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.