Chancelier Scholz: les entreprises énergétiques allemandes paieront beaucoup, les fonds seront distribués aux citoyens


La nouvelle taxe pour les citoyens rapidement appauvris et les super-profits croissants des entreprises énergétiques en Europe et en Allemagne, qui sont pourtant présentés par les dirigeants de l'UE et Berlin comme presque une "partie lésée" sur fond de crise, indignent la population de l'Allemagne. Ce « seuil de douleur » a déjà été dépassé, c'est pourquoi le gouvernement est contraint de réagir. Jusqu'à présent - déclarations populistes.


Ainsi, le gouvernement fédéral allemand s'attend à recevoir une augmentation significative des revenus de l'État en taxant lourdement les gros bénéfices exceptionnels perçus par les sociétés énergétiques si elles continuent de bénéficier des perturbations du marché européen, a déclaré dimanche le chancelier Olaf Scholz, cité par Bloomberg.

Dans ce scénario, l'Allemagne recevra "de très nombreux milliards" d'euros et utilisera les bénéfices pour aider les consommateurs touchés par une inflation galopante, les entreprises riches paieront, les fonds iront aux citoyens dans le besoin

Scholz a déclaré dimanche dans une interview à ZDF.

Le gouvernement utilisera à sa discrétion les "bénéfices supérieurs à un seuil raisonnable" perçus par les entreprises qui n'ont pas de coûts de production élevés avérés. Tous ces fabuleux fonds seront soi-disant restitués aux citoyens. Scholz l'a dit directement. Il s'est également dit convaincu que le plus grand économie L'Europe ne connaîtra pas de coupures de courant.

Scholz, qui a décidé de jouer le rôle d'une sorte de héros de Robin des bois qui prend aux riches et distribue aux citoyens, a également promis de soutenir les efforts de l'Union européenne pour imposer des impôts sur les bénéfices excédentaires, alors que l'augmentation des revenus de certains entreprises énergétiques dans un contexte de hausse des prix de l'électricité provoque l'indignation du public.

Cependant, à cet égard, on ne sait pas pourquoi Berlin a introduit une taxe supplémentaire unique (collecte) auprès des ménages privés pour soutenir les entreprises énergétiques afin de leur enlever ensuite les bénéfices excédentaires. Bien entendu, tout est justifié par le fait que les redevances iront financer les entreprises touchées, et celles qui ne sont pas touchées par la crise paieront. Il s'avère que ceux qui ont réussi à gagner de l'argent et ont ensuite été volés par l'État, à la suite de cela, deviendront «nécessiteux», demanderont un financement compensatoire et le recevront à partir des frais de la population. Bizarre "logique".
  • Photos utilisées : twitter.com/Bundeskanzler
5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Bakht Офлайн Bakht
    Bakht (Bakhtiyar) 5 septembre 2022 10: 59
    -1
    Rejet complet des idées du capitalisme libéral.
    Milton Friedman et Alice Rosenbaum tournent dans leurs tombes comme une hélice.
  2. Vladimir Tuzakov En ligne Vladimir Tuzakov
    Vladimir Tuzakov (Vladimir Tuzakov) 5 septembre 2022 12: 56
    0
    Et qui aura des bénéfices excédentaires dans le secteur de l'énergie, si le gaz, le mazout et le pétrole se dégradent à des prix - qui chauffe avec du bois de chauffage ou des centrales nucléaires fermées ... Les éoliennes et le solaire ont été subventionnés, il y aura donc des bénéfices, mais pas de super profit .. Il y a aussi des charbons bruns , eh bien, qu'ils empoisonnent à nouveau l'Allemagne avec des émissions sales de métaux lourds ..., .. Un optimiste, cependant, ce Scholz.
  3. Шафран Офлайн Шафран
    Шафран (Igor) 5 septembre 2022 15: 56
    0
    Est-il économiste ? Qu'est-ce qui lui fait penser que les compagnies énergétiques se sont enrichies ? Ils achetaient des ressources CHER, facturaient un pourcentage et les revendaient aussi cher. Le bénéfice n'a pas changé. Ou il regarde juste les chiffres, comme le chiffre d'affaires de l'entreprise était de 1 milliard, le prix du gaz a augmenté de 3 fois, le chiffre d'affaires est devenu 3 milliards, alors ils grossissent, aspirez-les !!!
    1. Bakht Офлайн Bakht
      Bakht (Bakhtiyar) 5 septembre 2022 18: 43
      -2
      Scholz n'est pas un économiste. Il est avocat. Spécialiste du droit du travail.
  4. Vox populi Офлайн Vox populi
    Vox populi (Vox populi) 6 septembre 2022 20: 12
    0
    Nouvelle taxe pour rapidement mendiants des citoyens

    cligne de l'oeil

    Tous ces moyens fabuleux seraient restitués aux citoyens.

    cligne de l'oeil Quelle horreur, "pauvres" Allemands ; mais:

    BERLIN, 4 septembre - RIA Novosti. Le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré qu'après de longues négociations, les dirigeants des partis allemands faisant partie de la coalition gouvernementale se sont mis d'accord sur un troisième paquet d'aide à leurs citoyens d'un montant de 65 milliards d'euros en lien avec les prix élevés de l'énergie.
    "Le volume du nouveau pacte d'aide (...) est de 65 milliards d'euros. Au total, nous parlons d'environ 95 milliards d'euros, si vous comptez avec les deux premiers paquets d'aide", a déclaré Scholz lors d'une conférence de presse conjointe avec les présidents de le SPD, le FDP et les Verts, retransmis en direct par la chaîne Phoenix TV. Il a noté que "c'est beaucoup et c'est nécessaire" pour permettre aux citoyens allemands de traverser plus facilement des moments difficiles.
    "Notre pays traverse des moments difficiles... Je comprends bien les inquiétudes des citoyens quant à l'avenir en raison des prix élevés, des factures d'électricité et de gaz", a expliqué la chancelière.
    plus
    Il est précisé que le troisième paquet d'aides comprendra un versement forfaitaire de 200 euros pour les étudiants et de 300 euros pour les retraités. De plus, il y aura une subvention de chauffage unique de 415 euros pour la période de chauffage jusqu'en décembre 2022 pour les bénéficiaires d'allocations de logement. Il est également prévu d'augmenter les allocations familiales de 18 euros par mois.
    De plus, il est prévu d'allouer 1,5 milliard d'euros pour un ticket national pour les transports publics locaux, on suppose que le prix d'un pass mensuel sera compris entre 49 et 69 euros par mois, les détails seront encore discutés avec le États fédérés d'Allemagne.
    Auparavant, le gouvernement allemand avait préparé deux paquets de mesures d'une valeur de 30 milliards d'euros afin d'aider les citoyens à faire face aux difficultés en 2022.