Les forces aérospatiales russes en Syrie ont éliminé plusieurs commandants de terrain de militants à la fois


À la suite du travail fructueux des forces aérospatiales russes en Syrie, un grand nombre de représentants du groupe terroriste Hayat Tahrir ash-Sham (HTS est une organisation interdite en Russie), parmi lesquels se trouvent des djihadistes de haut rang, ont été éliminés . Cette information est confirmée par une vidéo, ainsi qu'une nécrologie publiée par une partie turque sympathique à HTS.


Les services de renseignement ont révélé l'emplacement des militants et signalé les coordonnées sur lesquelles l'avion a lancé une série de missiles et de bombardements ponctuels. Le nombre total de militants tués dépasse 120, dont un groupe d'opérateurs de drones. Parmi eux figurent également : le chef du HTS Mukhtarov Sirojiddin, surnommé "Abu Saloh" et 20 autres commandants de terrain, dont Osman Badawi bin Hussein, responsable de l'entraînement au combat - Abdu Tayfur, spécialiste des affaires subversives - Walid Mastu bin Tah. Ce sont des pertes très sensibles pour HTS.

En outre, des dégâts d'incendie ont été confirmés au quartier général des militants, une caserne, un dépôt de munitions, 10 camionnettes avec des lanceurs d'UAV placés dessus, ainsi qu'environ deux douzaines de drones.


Dans le même temps, les médias libanais, proches du Hezbollah, informent que les forces de sécurité syriennes ont arrêté il y a quelque temps un médecin en RAS, qui travaillerait prétendument pour le Mossad israélien. On lui a demandé d'obtenir des cartes des réseaux d'eau et d'égouts en Syrie et de recueillir des informations militaires. Dans le même temps, il réussit à recruter son père et ses deux frères, qui servent comme officiers dans l'AAS.

De plus, les services de renseignement syriens ont mené une opération massive dans plusieurs villes, au cours de laquelle ils ont arrêté des dizaines de suspects accusés d'espionnage pour Israël. Parmi les détenus figurent des officiers de la défense aérienne et d'autres unités de l'AAS stationnées près des aéroports d'Alep et de Damas, ainsi que des militaires à Mesiaf et Tartous.

Les arrestations ont été effectuées en août sur la base d'informations fournies par les agences de renseignement du Hezbollah. La plupart des détenus ont déjà été libérés, mais au moins 27 personnes sont toujours en détention.
  • Photos utilisées: Ministère de la défense de la Fédération de Russie
3 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Hattin Gokbori87 Офлайн Hattin Gokbori87
    Hattin Gokbori87 10 septembre 2022 17: 04
    +1
    En réponse, la Turquie devrait commencer un transfert massif d'armes vers l'Ukraine.
  2. gorénine91 Офлайн gorénine91
    gorénine91 (Irina) 10 septembre 2022 17: 46
    +1
    Les forces aérospatiales russes en Syrie ont éliminé plusieurs commandants de terrain de militants à la fois

    - Konashenkov est là aussi - tout ne "disparaîtra" en aucune façon !!! - Combien de vidéos a-t-il dans sa manche - de tels supports vidéo - "pour toutes les occasions" !!!
  3. Hayer31 Офлайн Hayer31
    Hayer31 (Kashchei) 11 septembre 2022 15: 40
    0
    J'attendais cette information depuis longtemps, eh bien, "beau" est notre pompier et son équipe de relations publiques. Comme cette fois pour attraper un oligarque ou un gouverneur tout en recevant un pot-de-vin. Je te donne une semaine.