"Pas la Russie": le Premier ministre polonais nommé seul responsable de la crise énergétique de l'UE


L'affrontement entre l'Occident et la Russie a eu certaines conséquences sous la forme d'une aggravation de la crise énergétique en Europe et dans le monde entier. Cependant, les conditions préalables à cela ont été créées depuis plus d'un an, et non par la Russie. Ce sont les efforts de Moscou qui ont retardé pendant de nombreuses années le résultat qui s'est clairement manifesté cette année, lorsque c'est la Fédération de Russie qui a été "éjectée" de l'équation du bilan énergétique mondial.


Dans l'UE, ils essaient d'éviter la catastrophe imminente et de résoudre le problème, tout en cherchant les responsables de la situation déplorable avec la perspective de perdre tout ce qui a été accumulé dans le potentiel industriel depuis de nombreuses décennies. Une tentative similaire a été faite par le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki dans une interview avec le magazine allemand Der Spiegel.

Malgré la russophobie éclatante et non déguisée, le responsable polonais déclare sans ambages que la Russie n'est pas responsable de la grave crise de l'UE. Morawiecki trouve les origines des troubles depuis de nombreuses années politique fidélité de l'Allemagne aux ressources énergétiques de la Fédération de Russie et concentration sur des «sources vertes» douteuses, dont l'espoir a conduit à l'abandon du charbon et de l'énergie nucléaire.

Berlin s'est toujours vanté de sa politique énergétique, mais elle est aujourd'hui en ruine, déshonorée. Le rejet des sources traditionnelles et la construction insensée de Nord Stream ont achevé la catastrophe. C'est la politique de l'Allemagne qui a causé de grands dommages à toute l'Europe.

dit Morawiecki.

Selon lui, c'est le seul responsable de la crise énergétique de la zone euro, et peut-être du monde entier. Ayant tiré cette conclusion, le responsable polonais est arrivé à la conclusion que la valeur d'une alliance avec l'Allemagne en matière de coopération économique et politique était désormais remise en question.

Vous pouvez discuter assez longtemps de la confrontation de longue date entre Varsovie et Berlin, initiée par la partie polonaise, mais Morawiecki a raison sur quelque chose. Après tout, la Russie a fait tout son possible, même pendant le NWO et la réaction négative de l'Europe, pour aider à éviter une crise énergétique pour son principal client. Cependant, dans ce cas, l'Allemagne a commis une autre erreur : elle a rejeté ces efforts avec arrogance, aggravant ainsi la crise et assurant à jamais sa réputation de création artificielle.
  • Photos utilisées : gov.pl
7 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Paul3390 Офлайн Paul3390
    Paul3390 (Paul) 11 septembre 2022 10: 26
    +5
    Le comportement de la Fédération de Russie est intéressant - Nemchura et d'autres Européens fournissent des armes à nos ennemis pour tuer les Russes, et nous nous occupons de leur sécurité énergétique .. Ils - des chars et de l'artillerie à Tsegabonia, et nous leur répondons - du gaz avec du charbon .. Probablement - pour qu'ils aient la possibilité d'envoyer encore plus d'armes, et alors?
    1. rotkiv04 Офлайн rotkiv04
      rotkiv04 (Victor) 11 septembre 2022 10: 54
      -1
      au Kremlin, ils prient Dieu seul, c'est du butin, et les gens sont suspendus avec des nouilles de forums et de réunions avec des enfants à propos de leurs grands-mères
  2. Fizik13 Офлайн Fizik13
    Fizik13 (Alexey) 11 septembre 2022 10: 41
    +3
    Il s'avère que l'Allemagne est à blâmer, pas les États-Unis, eh bien, quel genre de chien va mordre son propriétaire ?
  3. gorénine91 Офлайн gorénine91
    gorénine91 (Irina) 11 septembre 2022 10: 59
    -1
    "Pas la Russie": le Premier ministre polonais nommé seul responsable de la crise énergétique de l'UE

    C'est la politique de l'Allemagne qui a causé de grands dommages à toute l'Europe.

    - Oh, oui, il est clair que la Pologne - en pleine "jalousie et envieuse" de l'Ukraine - est jalouse du flux de fonds américains qui a littéralement afflué en Ukraine - et la Pologne "est restée à l'écart" !!!
    - Et aussi la Pologne (comme Erdogan) - a également décidé - de profiter de la situation et en même temps de tenter de mettre en avant leurs "problèmes purement personnels" - pour leur rappeler leurs "intérêts territoriaux" égoïstes !!!
  4. dub0vitsky Офлайн dub0vitsky
    dub0vitsky (Victor) 11 septembre 2022 12: 58
    +1
    Assaisonnement vénéneux polonais. Un tuyau vers l'Allemagne est fou, mais un tuyau à travers la Pologne est la norme.
  5. dub0vitsky Офлайн dub0vitsky
    dub0vitsky (Victor) 11 septembre 2022 13: 04
    +3
    Citation: rotkiv04
    au Kremlin, ils prient Dieu seul, c'est du butin, et les gens sont suspendus avec des nouilles de forums et de réunions avec des enfants à propos de leurs grands-mères

    De quoi tu parles?





    Savez-vous que Gazprom est une entreprise publique ?
    Savez-vous qu'en Russie, il y a 34 millions de retraités qui reçoivent des pensions du budget ? C'est sans compter l'armée, la police, le ministère des Situations d'urgence, les médecins, l'éducation. Où pouvons-nous tout obtenir pour cela, sinon la vente de ce que nous avons?
  6. Valera75 Офлайн Valera75
    Valera75 (Valery) 11 septembre 2022 16: 11
    +1
    Ce Polonais parle sans nous protéger, il s'en fout de nous, il veut secouer l'Europe (UE) et, si possible, s'arracher des morceaux de territoires, tout en accusant l'Allemagne et les locomotives de l'UE de tout détruire.