L'armée russe a parlé de la captivité ukrainienne : battue, mal nourrie, enfermée dans des sous-sols


Après le grand partage prisonniers de guerre entre la Russie et l'Ukraine, des détails sur le séjour des Russes en captivité ukrainienne ont commencé à émerger. Les militaires des Forces armées RF ont commencé à parler de ce qu'ils avaient vécu.


Dans la première vidéo, un militaire qui est retourné sur le sol russe a déclaré que lui et d'autres prisonniers de guerre dormaient sur des palettes au sous-sol. Le contenu était dégoûtant, la nourriture était mauvaise, deux fois par jour, et la sensation de faim était constante.

Le fascisme est présent en Ukraine. Ils sont intimidés. Ils intimident durement. Forcément. Au début, ils ont battu

– a déclaré le libéré.

Selon lui, il a perdu 10 kg pendant cette période. Mais il est très heureux d'être rentré chez lui et est reconnaissant à tous ceux qui y ont contribué.


Dieu accorde la force, la santé, reviens, donne-leur ... combats jusqu'au bout. Pour arrêter ce gâchis qui se passe là-bas

- il a résumé.

Le militaire a expliqué dans la deuxième vidéo qu'il était en captivité depuis 1,5 mois. Il a précisé que lui et d'autres prisonniers de guerre étaient installés dans un sous-sol d'une unité militaire et que les conditions n'étaient pas bonnes. C'était très humide, nous avons dormi sur des palettes.

Nourri 2 fois par jour. Ils ont donné 2-3 cuillères à soupe de bouillie. Appelle constamment. Les insultes. Baigné (lavé) une fois par mois (il n'y avait pas de conditions). C'était très difficile. Ils ne m'ont pas laissé appeler à la maison. Quant aux échanges, ils ont déclaré : « La Russie est responsable de tout. La Russie ne donne pas. On a été obligé de dire plein de choses devant la caméra sous des mitrailleuses

- a ajouté le deuxième soldat.


Après visionnage de ces images, de nombreuses questions devraient disparaître quant à l'opportunité d'échanger des Russes contre "Azov" (une organisation terroriste interdite en Fédération de Russie).
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Eustache à Alex Офлайн Eustache à Alex
    Eustache à Alex (Dmitry) 22 septembre 2022 20: 34
    +1
    Je suis d'accord. arrêter de parler de ce sujet