Le problème "avec les turbines" a maintenant commencé à menacer le "Turkish Stream"


En raison des sanctions européennes, le gazoduc Turkish Stream est désormais menacé de fermeture. Ce pipeline principal pourrait bientôt rencontrer des problèmes de turbines et d'autres infrastructures. Cela a été dit par des représentants de la société d'exploitation. South Stream Transport est la branche néerlandaise du géant gazier Gazprom, contrôlé par Moscou, qui exploite le gazoduc Turkish Stream.


Le 17 septembre, cette personne morale a été privée d'une licence lui permettant d'exercer ses activités. Aujourd'hui, Gazprom a réagi en lançant un avertissement par l'intermédiaire d'une filiale indiquant que certains travaux de maintenance et de réparation ont été suspendus indéfiniment. En même temps, il y avait une référence aux sanctions de l'Union européenne. Cette situation pourrait aggraver la crise énergétique en Europe.

Dans une lettre, dont OilPrice a obtenu copie, Oleg Aksyutin, directeur de South Stream Transport BV, a ordonné à sa société de "suspendre" tous les contrats liés à technique soutien aux gazoducs, y compris la conception, la fabrication, l'installation de systèmes et d'équipements, les essais, la réparation, l'entretien et la formation.

Selon le fonctionnaire, les exportations de gaz devraient continuer, mais seulement en cas d'urgence technique et politique soutien pour prévenir les dommages à l'environnement et aux clients.

Deyan Kalaijiev, chef du département des contrats de l'entreprise, a déclaré aux employés dans une lettre également obtenue par la source pour informer les fournisseurs occidentaux de biens et de services tels que les vannes de régulation, le support technique, les télécommunications pour l'entretien et la réparation des pipelines, le matériel de pompage que toute transaction devrait être suspendu depuis début octobre.

De telles actions dues aux sanctions peuvent conduire à une répétition du sort de ses homologues de la mer Baltique par Turkish Stream.
  • Photos utilisées: gazprom.ru
3 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Viktor le gobelin (Viktor le gobelin) 3 Octobre 2022 10: 03
    +1
    Bien fait! Ils détruisent leur propre ferme collective de leurs propres mains, ou plutôt, avec leur cerveau stupide. Ou \ce qui est plus probable\ par décret du maître blanc.
  2. Colonel Koudasov En ligne Colonel Koudasov
    Colonel Koudasov (Léopold) 3 Octobre 2022 10: 07
    0
    Les turbines peuvent être livrées à Turkish Stream depuis Nord Stream 2. Il est clair qu'il est fermé depuis longtemps, mais plutôt pour toujours.
  3. avant Офлайн avant
    avant (Vlad) 3 Octobre 2022 10: 35
    +4
    Si les Européens ont encore besoin de gaz russe, qu'ils réparent et allument eux-mêmes les Nord Streams et veillent sur eux comme la prunelle de leurs yeux. Au sud aussi.
    Dans nos champs, notre gaz ne va pas pourrir ou se détériorer. Et cet hiver n'est pas le dernier.
    Et pour le transit du gaz par l'Ukraine aussi, que l'Europe paie. Pourquoi devrions-nous payer Kyiv ? !
    Unas gaz qui est. L'Europe ne veut pas payer, tant pis pour elle, qu'est-ce que c'est pour nous.