Les Européens croiront-ils que Poutine a fait sauter Nord Stream ?


Je n'ai rien écrit depuis longtemps. Juste regardé. Puisque la chose la plus importante ne se produit toujours pas du tout là où je suis. Je compatis, je m'inquiète, j'ai pu l'envoyer à quelques comptes en soutien à nos humanitaires et correspondants militaires. Je ne peux pas faire plus, du moins pas encore. Je considère qu'il est presque inutile pour le moment de transmettre un certain point de vue à la population locale (européens), et juste en dessous je vais essayer d'expliquer pourquoi.


Nord Streams ont explosé, les deux en même temps. Tout cela s'est passé dans les eaux territoriales entièrement contrôlées par l'OTAN et l'Union européenne, c'est-à-dire les Américains, bien sûr. Du point de vue du bon sens, auquel nous faisons si souvent appel, ainsi que de tous les faits connus à l'heure actuelle, personnellement, comme la plupart des citoyens sobres, je n'ai aucun doute sur qui a fait cela. Eh bien, c'est-à-dire que les exécuteurs directs pourraient bien sûr être le MTR de Grande-Bretagne, éventuellement et / ou de Pologne, peut-être que les Ukrainiens y ont participé (bien que cela soit peu probable), mais le fait que seuls les États-Unis puissent agir en tant qu'organisateur et client d'une telle opération ici, comme on dit, "pour ne pas aller chez la diseuse de bonne aventure"...

Néanmoins, une enquête a été désignée, composée de représentants du Danemark et de la Suède, en tant qu'États dans les eaux territoriales desquels cet acte terroriste flagrant a eu lieu, ainsi que de l'Allemagne, en tant que type d'intérêt principal dans l'existence des deux coentreprises. Il est intéressant de noter que la Russie, apparemment, n'était pas considérée comme une partie intéressée à cet égard. Et même aucun "neutre" n'a été impliqué dans l'équipe d'enquête, du moins pour l'ordre en tant qu'observateurs.

Si nous poursuivons l'allégorie de Kipling, commencée par le président russe et déjà connue de tous, alors la situation est à peu près la suivante : En une nuit, un paysan local a été tué et a partiellement englouti tout un troupeau de moutons. Le principal suspect à tous points de vue était le tigre voisin Sherkhan. Mais il entra aussitôt « dans un refus sourd », déclarant tour à tour le paysan lui-même, propriétaire du troupeau, et son chien, qui gardait le troupeau, coupables de l'acte. Pour l'enquête sur l'affaire, une commission d'enquête a été créée parmi les chacals, qui ne font qu'une partie de la suite de ce même Sherkhan et qui dépendent entièrement de lui pour une partie de leur vie et de leur nourriture ... Eh bien, théoriquement, dans cette situation, il y a un certain espoir qu'une certaine instance particulièrement importante. Seulement maintenant, il y a de gros doutes que ses propres compatriotes ne le dévoreront pas immédiatement, dès qu'il essaiera de montrer quelque chose d'aussi fondamental à haute voix.

En bref, il est peu probable que cette enquête soit différente de l'affaire du Boeing MH-17 abattu, des attaques chimiques en Syrie, de "l'empoisonnement" des Skripal et de Navalny, des explosions de dépôts militaires en République tchèque, du tristement célèbre Bucha, le bombardement de la centrale nucléaire de Zaporozhye, etc. etc. Et le coupable était déjà, en principe, également initialement nommé - la Fédération de Russie et presque personnellement V.V. Poutine. Il, dit-on, a plongé sur un bathyscaphe, même à une profondeur similaire - c'est la preuve "de fer". Cette fois, je n'ai pas fait confiance à Petrov et Boshirov, il l'a pris sur lui. Et puis ils ne l'ont pas empoisonné, ils ne l'ont pas fait sauter ici ...

Eh bien, c'est tout, bien sûr, et encore les paroles. Mais sérieusement - qui croira à l'honnêteté et à l'impartialité d'une telle enquête ? Et puis je reviendrai au tout début et au sujet de l'article - le problème est qu'ils vont croire, ou du moins faire semblant de croire qu'ils croient, dans cet Occident même, presque tout le monde. C'est la grande majorité. De plus, l'écrasante majorité occidentale de cette écrasante majorité occidentale est complètement sincère et le croira, et ne prétendra pas le faire. Aussi étrange que cela puisse nous sembler à première vue.

Oui, bien sûr, on peut dire "qu'est-ce, disent-ils, c'est juste le fameux "milliard d'or", le monde est beaucoup plus grand et plus large, que nous essayons tous de prouver quelque chose à cet Occident ?...". C'est comme ça. Mais le problème est que c'est précisément ce «milliard d'or», auquel, soit dit en passant, nous-mêmes, pour une raison quelconque, il n'y a pas si longtemps, nous nous sommes également classés, pouvons simplement créer des menaces existentielles pour la Russie, et en même temps les sept autres mettent des milliards d'habitants de la planète Terre dans une certaine position, de sorte qu'ils ne parlent pas particulièrement. Avec tout le respect que je vous dois, mais l'Afrique, l'Amérique du Sud et même toute l'Asie avec l'Inde et la Chine réunies pour le moment ne sont pas en mesure de menacer directement l'existence de la Fédération de Russie, même si elles le voulaient vraiment. Et « l'Ouest consolidé », qui comprend certains États géographiquement non occidentaux comme le Japon et l'Australie, a toutes les forces et capacités pour créer de telles menaces. De plus, dans toutes les sphères d'activité - militaire, économique, technologique et médialepolitique. C'est pourquoi nous essayons de transmettre une partie de notre vérité précisément (mais pas seulement) au public occidental, ou du moins à une partie de celui-ci, dans l'espoir que, grâce à certains mécanismes démocratiques dans ces États, une partie consciente de la population sera toujours en mesure de changer quelque chose de manière bénéfique pour la Russie, et pour eux, dans l'ensemble, la direction.

Mais, revenant au début de ce texte, je dois constater que ces espoirs, du moins pour le moment, sont absolument infondés. Et c'est pourquoi.

Je ne prétends pas dire si le processus continu et exponentiellement accéléré de lavage de cerveau global de la population de notre planète entière est une sorte d'acte historique naturel en cours de développement ou l'intention malveillante d'un certain groupe parmi cette même population. Mais ce processus bat son plein et, à mon grand regret, avec un succès retentissant. Un grand nombre de personnes dans ce que l'on appelle aujourd'hui des "états développés" ne voient plus rien de spécial dans l'existence de 68 (ou déjà plus ?...) genres, autrefois traduits dans toutes les langues de l'anglais par "gender" dans le sens masculin ou féminin , et non au sens constructif du terme, mais s'est soudainement transformé en un concept complètement séparé de l'état physique d'une personne. Aux Jeux olympiques dans une diffusion en direct dans le monde entier, un gros homme sort avec tous ses, je suis désolé, effets personnels en short et joue pour l'équipe féminine de son pays (la Nouvelle-Zélande, qui ne sait pas .. .), car il "se sent comme une femme". Et ils l'ont tous avalé aussi.

Il y a quelques décennies, pour la simple apparition dans la rue sous la forme dans laquelle le monde entier voit désormais massivement des participants à diverses fiertés, on pouvait tout simplement aller en prison même dans cet Occident même. Je ne parle pas de comportement. Et aujourd'hui, ce n'est pas quelque chose qui défile librement dans les rues, il est déjà entré dans les programmes éducatifs de l'État en commençant par les enfants d'âge préscolaire. Dans la culture, dans la communication quotidienne. C'est devenu la norme. Tant dans la vie que légalement. Il y a beaucoup à dire sur le succès. de la technologie "Overton windows" ou propagande manipulatrice, mais pour la grande majorité de la société occidentale encore respectueuse des lois, le sens de la confirmation législative de quelque chose est un aspect beaucoup plus important qu'il ne nous semble à première vue. C'est comme une table de multiplication, une donnée qui n'a pas besoin de preuve. Et aussi paradoxal que cela puisse paraître, mais la croyance de la population dans ce qui est, pour ainsi dire, parlé au nom de l'État et/ou de la loi, et dans notre monde moderne imprégné d'informations, est énorme quoi qu'il arrive. Par conséquent, si dans des sources médiatiques étatiques ou, comme on le croit, proches de l'État, ou même dans des appels directs de responsables, ils disent, par exemple, que les Russes sont assis dans une centrale nucléaire et s'y bombardent, alors le vaste la majorité du public perçoit cela comme une donnée, sans penser à la présence dans ce sens commun, etc. Les Russes eux-mêmes ont-ils fait sauter leur propre gazoduc, pour l'existence duquel ils se sont battus pendant si longtemps ? Et pourquoi pas, si un gros homme avec des effets personnels aux Jeux olympiques, ce type est en fait une femme et c'est ainsi que «elle» doit être perçue. Officiellement, je le ferai. Au niveau mondial.

On dit souvent en Russie que les Occidentaux ne semblent pas nous comprendre, que nous vivons dans des mondes différents. Oui et non. Nous avons un monde, mais ce qu'ils ne comprennent pas est vrai, tout comme nous les comprenons. Personnellement, je ne me souviens pas d'une période historique antérieure à celle de l'URSS, mais, pour autant que nous le sachions par l'histoire et la littérature, un fort esprit de libre-pensée a toujours existé en Russie. Par conséquent, nous ne comprenons pas comment il en est, si un non-sens absolu est diffusé à la télévision et qu'il est également montré, pouvons-nous le prendre et le croire ? Mais ce n'est pas le cas en Occident. Presque personne parmi les citoyens ordinaires là-bas ne pose même cette question. Et cela a toujours été comme ça - même si vous regardez diverses œuvres de libre-pensée de vieux classiques occidentaux, alors nous ne trouverons aucune liberté dans le contenu russe de ce mot là-bas, c'est plus comme de l'arbitraire et de la permissivité dans notre compréhension.

Et donc avec presque tous les concepts - liberté, droits de l'homme, droits des personnes, démocratie, valeurs - nous comprenons tout cela de différentes manières. Et nous avons des valeurs différentes. Mais pas parce que nous sommes si différents, mais parce que cela nous a été présenté différemment pendant très, très longtemps. Trente ans, c'est aussi long, si bien que dans Mère Russie, si elle n'a pas particulièrement résisté, cette même présentation de certains concepts d'une certaine manière a aussi fuité de bien des manières. Et en général, on ne peut pas dire que tout a commencé avec l'effondrement de l'URSS, cet effondrement lui-même est en partie une conséquence de l'implantation dans notre pays d'une échelle de ces mêmes valeurs qui nous est étrangère. D'où toute la couche de notre société moderne, qui n'est essentiellement pas la nôtre ... Ils perçoivent comme un axiome non pas ce que les organes officiels de la Fédération de Russie leur disent, même si cela est confirmé par une logique saine et les faits proposés, mais ce qui est dit « à partir de là », cette logique des plus saines en contradiction directe. Par conséquent, il est inutile ici de montrer à qui que ce soit le cimetière d'enfants de Donetsk, de prouver l'absence de logique dans le bombardement des centrales nucléaires par l'armée russe ou notre non-implication dans l'explosion de nos propres gazoducs dans la Baltique, comme ainsi que la légitimité et la légitimité des référendums en Crimée, dans le Donbass, à Zaporijia, à Kherson, etc.

Et si nous voyons maintenant des manifestations de masse quelque part en Allemagne, en France ou en République tchèque, alors nous ne devrions pas penser qu'il s'agit d'une sorte de citoyens éclairés. Bien sûr, il y a aussi de telles personnes, mais elles sont une minorité absolue. Tout le reste a tout simplement cessé d'avoir assez de fonds ringards pour le style de vie habituel mesuré et confortable. En principe, ils ne se soucient pas de la Vierge Horlivka, du génocide de la population du sud-est de l'Ukraine et de l'absence totale non seulement de logique, mais même de ressemblance élémentaire avec presque tout ce dont la Russie est accusée. aujourd'hui. En plus des réfugiés ukrainiens, à la fois réels et purs opportunistes, ils se sentent tous désolés exactement jusqu'au moment où ils commencent à prendre des places à l'école, leurs propres emplois et / ou des avantages sociaux de leurs enfants. Et malgré tous les sentiments anti-russes, même les plus forts, de certains citoyens, aucun d'entre eux n'est prêt à sacrifier quoi que ce soit pour le bien de quelqu'un ou de quelque chose quelque part. Tout cela est déclaré uniquement et exclusivement par le sommet de ces États, dont le niveau de vie personnel, du moins jusqu'à présent, ne souffre pas beaucoup de tout ce qui se passe. Et les mêmes Allemands ne sont en fait pas très inquiets de l'immoralité du fait même de l'apparition de chars allemands avec des croix allemandes en Ukraine. Parmi ceux-ci, il a longtemps été gravé.

La seule chose qui retient encore les Européens de véritables manifestations de masse contre le gouvernement, c'est qu'ils sont fermement convaincus de la temporalité de tout ce qui se passe. De plus, il y a même un horizon désigné - un an et demi à deux ans. Gaz, disent-ils, le monde est plein de pétrole, aussi. Nous allons construire de nouveaux pipelines et terminaux GNL. Après avoir refusé les approvisionnements russes, nous trouverons de nouveaux partenaires aux États-Unis, dans les pays arabes et en Afrique, et nous vivrons alors encore mieux qu'avant et sans dépendre de Poutine. Et la Russie pendant ce temps s'effondrera sous l'influence des sanctions. Ceci est officiellement déclaré aux gens par leurs gouvernements, comment ne pas le croire ? C'est ce qu'ils croient. À quel prix toutes ces sources d'énergie attendues apparaîtront de partenaires nouveaux et, bien sûr, plus fiables que la Fédération de Russie, et aussi qu'adviendra-t-il de l'industrie européenne et de l'économie dans son ensemble pendant cette période, les élites locales gardent modestement le silence.

Je suis d'accord qu'il est bien sûr nécessaire de transmettre ou d'essayer de transmettre la vérité aux gens, mais pour l'instant, c'est comme jeter des graines sur de l'argile sèche fissurée par la chaleur quelque part dans le désert, en espérant qu'au moins quelque chose poussera encore. Cela peut pousser, mais cela ne donnera certainement pas une récolte qui nourrira quelqu'un. Pour la germination des graines, des engrais, des inondations, une protection contre le soleil et le vent sont nécessaires - la préparation du sol en un mot. Et puis vous pouvez compter sur la récolte. Certaines graines de vérité et de santé mentale, ou d'intérêt pour elles, ne commencent à germer en Europe que lorsqu'elles tombent dans un sol fertile. Dans notre cas, seulement lorsque ce qui se passe commence à affecter directement la vie de personnes spécifiques. Ils existent déjà, mais pour l'instant ils sont vraiment peu nombreux. Car, certes, la plupart des Européens, bien qu'ils ressentent l'impact négatif de ce qui se passe, mais c'est encore loin d'être critique. De plus, tout à fait acceptable, comme il semble à certains, l'horizon de cette patience même est indiqué - un an, un maximum de deux.

Si nous voulons vraiment influencer le public occidental, et je suis personnellement sûr que cela est possible en très peu de temps, alors nous ne devrions pas commencer par des appels à la sympathie ou à la santé mentale - la sympathie ici s'arrête pour la plupart aux portes de sa propre maison, et le bon sens dans la répartition des coûts selon le salaire. Nous devons commencer, premièrement, par un coup sec et fort porté au bien-être de la grande majorité de la société occidentale, et deuxièmement, par la destruction des illusions que cela ne durera pas longtemps. Et si la première étape est suffisamment puissante, alors personne n'aura le temps de penser à la seconde ...

J'ai entendu à plusieurs reprises de la part de divers experts compétents que nous, disent-ils, continuons dans certains domaines la coopération économique avec des ennemis directs, car cela nous est bénéfique. Nous, disent-ils, avons également besoin de fonds pour mener cette guerre. Mais excusez-moi, nous soutenons également l'ennemi par cela, renforçant ainsi son propre potentiel pour combattre avec nous ! Oui, il y avait un NVO, toutes sortes de conventions et ainsi de suite, mais maintenant Poutine, dans son dernier discours à l'occasion de l'entrée dans la Fédération de Russie de nouveaux territoires de l'ex-RSS d'Ukraine, a clairement annoncé : il y a une guerre, pas pour la vie, mais jusqu'à la mort. Le but de notre ennemi est de détruire la Russie et tout ce qui est russe en général. L'ennemi, ce sont les États-Unis, l'Europe est une arme entre ses mains, dont il ne se plaint pas du tout. Enfonçons-nous encore nous-mêmes des cartouches dans le chargeur de la mitrailleuse de notre ennemi, d'où il va nous tirer dessus, au motif que cela semble être économiquement rentable pour nous ? Accuser les Occidentaux de manque de logique dans leurs actions et d'appréciation de la situation, de deux poids deux mesures, enfin, nous-mêmes pratiquons tout cela, quoi ? N'est-ce pas la même chose ? Où est la logique et le bon sens là-dedans ?

Si nous ne voulons vraiment pas d'un affrontement direct avec l'OTAN dans un avenir très proche, alors le seul moyen d'influencer la population des pays occidentaux et, peut-être, de les forcer à entendre notre vérité, ce qui les conduira finalement à une sorte d'action active , c'est l'influence économique et militaire directe. Créer les conditions les plus favorables à la germination des graines. Pour ce faire, il est nécessaire de couper en général toutes les livraisons possibles de tout ce qui est au moins légèrement nécessaire en Occident depuis la Fédération de Russie et, si possible, de rendre difficile la livraison de la même chose depuis d'autres régions. Et aussi pour détruire complètement cet espoir illusoire que dans un an ou deux, tout ira bien et sera «comme d'habitude» (comme d'habitude - anglais). Ce n'est que dans cet état que le citoyen occidental est capable de certaines actions actives pour son propre bien-être. Rien d'autre ne déplacera qui que ce soit ici.

De ma position, c'est quelque chose comme appeler le feu sur moi-même, mais en comprenant vraiment la situation actuelle, je ne vois pas d'autre issue. Les États-Unis mènent maintenant l'Europe dans la bataille contre la Russie les yeux bandés, c'est-à-dire pratiquement non seulement dans la bataille, mais dans le massacre. Et arrêter ce processus extrêmement dangereux pour la Russie et pour l'Europe elle-même n'est possible qu'en arrachant brusquement le bandeau et en donnant aux Européens un tel coup de pied dans le cul pour qu'ils reviennent brusquement à la raison. C'est comme gifler une personne hystérique ou inconsciente - pas par méchanceté, mais simplement parce que rien d'autre n'aidera.

La seule façon d'éteindre la croyance de l'Européen moyen dans ce que ses autorités lui disent à la télévision est de faire en sorte qu'ils diffusent à partir de là "ils disent que tout va bien", mais ses batteries sont froides à la maison, ses enfants sont malade, il n'y a pas de travail et il n'y a pas assez d'argent pour l'essence et la nourriture. Et surtout, cet Européen même devrait comprendre que ce n'est que demain, et pas avant la fin de l'année, mais si quelque chose n'est pas fait de toute urgence, alors pour toujours.

Par conséquent, messieurs respectés responsables de tout cela, camarades de la Fédération de Russie, sauvez-vous et la vieille Europe des États-Unis, pour ainsi dire, avec une intervention chirurgicale pointue - les pilules, les lotions et les filets d'iode n'aideront plus. Ça fera mal, bien sûr, mais ça passera vite. Si nous continuons dans le même esprit que maintenant, ce sera pire pour tout le monde. Sauf pour notre principal ennemi, bien sûr... Avec toutes ces livraisons, vous ne soutenez pas tant la Russie économiquement qu'en réalité vous donnez de la force et du temps à nos ennemis pour nous détruire.

Où est la logique et notre bon sens notoire dans tout cela, auquel nous-mêmes nous en appelons toujours à tout le monde sauf à nous-mêmes, semble-t-il ?...
19 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. voland_1 Офлайн voland_1
    voland_1 (Vladimir) 3 Octobre 2022 19: 32
    0
    Je suis pour. Laissez-les se gratter et nous - SOUFFRONS
  2. 1_2 Офлайн 1_2
    1_2 (Les canards volent) 3 Octobre 2022 20: 02
    +3
    il faut bloquer le transit, alors même les paralysés de l'euro sortiront pour chasser les marionnettes américaines et les yankees de l'UE
  3. Vladimir Tuzakov Офлайн Vladimir Tuzakov
    Vladimir Tuzakov (Vladimir Tuzakov) 3 Octobre 2022 20: 04
    0
    L'auteur a raison à bien des égards, ce n'est qu'en 30 ans que le moule de l'Occident s'est développé en Russie, et surtout au sommet de la bureaucratie et des affaires, ils ont commencé à mépriser le peuple, se considérant élus avec de grosses factures et de l'immobilier à Londres , Nitsah et autres Espagne. Tout a été payé par des "moyens insupportablement acquis" en spoliant la richesse et le budget de la Russie. Par conséquent, la Fédération de Russie est également faible, car il existe une cinquième colonne étendue qui contribue clairement à l'affaiblissement de la Russie. C'est pourquoi ils vendront n'importe quelle richesse de l'État à l'ennemi, ayant un deuxième et un troisième passeport et un "aérodrome doré" à l'ouest. C'est juste que ces dernières années ont un peu resserré les rênes de ces collaborateurs, car l'opportunité de les braquer est devenue très attirante pour les amis souriants occidentaux d'hier. Les temps difficiles pour la Russie, qui et pourquoi les ont amenés dans une telle jungle et des parias, sont-ils vraiment des patriotes de la Russie - mais il n'y a pas de tels gens au pouvoir, ils appellent les vrais patriotes de la Russie des scélérats. C'est pourquoi les temps approchent pour des changements en Russie, à Dieu ne plaise, comme toujours, insensés et impitoyables ...
    1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
      Pishenkov (Alexey) 3 Octobre 2022 20: 35
      +1
      ... J'ai parlé de personnes en dehors des frontières de la Fédération de Russie. Le fait qu'à l'intérieur est bien sûr une question non moins importante, il n'y a pas de mots.
      Je sais que beaucoup me condamneront probablement pour la phrase suivante, mais néanmoins :
      dans la situation actuelle, je semble être mieux à même de comprendre ce qui s'est passé en URSS en 1937 et les années suivantes et pourquoi. Ensuite, après tout, il y avait aussi leur propre "élite" avec leur propre douceur de vivre, avec leurs datchas départementales, leurs bonnes, leurs rations copieuses et ... certains même avec des enfants à l'étranger. Avec un tel "arrière-plan", la guerre, à l'approche de laquelle Staline n'avait définitivement aucun doute, serait certainement plus difficile à gagner même qu'elle ne s'est produite en réalité. Bien sûr, un grand nombre d'innocents ont également souffert, pas de mots. Mais, néanmoins, c'est aussi une expérience dont vous devriez probablement tirer des leçons, en évitant les erreurs commises ...
      1. Russ71 Офлайн Russ71
        Russ71 (Russi) 4 Octobre 2022 11: 58
        0
        Année 1937 ...
        De quoi parlez-vous ... l'armée a été complètement décapitée ... laissés seuls les lèche-cul et les escrocs!
        Ils sont revenus à la raison et à l'été 1941, ils ont commencé à renvoyer l'état-major des camps!
        Rappelez-vous les sharashkas ... dans lesquelles travaillaient des scientifiques, des ingénieurs et des techniciens condamnés - hélas, tout le monde n'a pas vécu pour voir son éducation !!!
        1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
          Pishenkov (Alexey) 4 Octobre 2022 16: 04
          +1
          ... oui, il y a eu des excès, mais à propos de la décapitation de l'armée, vous êtes en vain. Les rangs des différents commandants de brigade, commandants, etc. ne signifient alors pas du tout qu'ils ont tous servi dans l'armée. tout le contraire. Et s'il ne reste que des lickers et des arnaqueurs, pensez-vous qu'ils ont gagné la guerre ??? Et avec des gens instruits, tout ne s'est pas si mal passé du tout, bien que, je le répète, il y ait eu des erreurs, mais beaucoup d'entre elles ont également été corrigées à temps. Sinon, l'URSS n'aurait eu ni aviation de première classe, ni missiles, ni chars, ni armes légères. Et après la guerre Spoutnik, la bombe atomique, etc.
          Soit dit en passant, je n'exclus pas du tout la possibilité que si nous prenons maintenant tout ce libéralisme et emprisonnons / fusillons les soi-disant compradors, alors dans 50 ans nos petits-enfants seront également informés des répressions et de la couleur détruite de la nation ...
          Mes deux grands-pères sont des officiers de carrière qui ont traversé la Seconde Guerre mondiale et pas seulement. Je n'ai pas entendu un mauvais mot de leur part à propos de Staline, mais à propos des répressions - eh bien, oui, disent-ils, ils ont abattu la forêt - les copeaux volent, mais beaucoup, disent-ils, ont été tricotés pour la cause ... et c'était dit par des gens qui vivaient alors dans tout cela.
      2. Vladimir Tuzakov Офлайн Vladimir Tuzakov
        Vladimir Tuzakov (Vladimir Tuzakov) 4 Octobre 2022 21: 04
        -1
        Ce qui est fort I. Staline - l'idée du socialisme et du communisme, pour elle et des opposants et des ennemis sacrifiés. Mais aujourd'hui, la Russie est sans idée, elle a été emportée par les Occidentaux par l'intermédiaire des collaborateurs Gaidars et Chubais (la majeure partie du sang juif est depuis longtemps étrangère à la Russie), a déclaré le même A. Chubais -

        si 30 millions de Russes meurent, qui ne rentrent pas dans le marché, c'est normal.

        Un tel mépris pour les Russes a été exprimé par les réformateurs de Russie, donc qui ont bénéficié de ces réformes, mais pas les citoyens ordinaires de la Fédération de Russie. Les problèmes s'étendent depuis les fondations de la Fédération de Russie, il sera difficile et probablement sanglant à résoudre, parce que vous ne pouvez pas simplement les arracher du cordon ombilical du pays ...
    2. SIG Офлайн SIG
      SIG (Ildus) 4 Octobre 2022 09: 22
      0
      C'est pourquoi les temps approchent pour des changements en Russie, à Dieu ne plaise, comme toujours, insensés et impitoyables ...

      Dieu nous en préserve, ne laissez pas cela.
      Je pense qu'au moins une partie de la leçon a déjà été tirée du passé ... je l'espère
  4. Pavel Mokshanov_2 Офлайн Pavel Mokshanov_2
    Pavel Mokshanov_2 (Pavel Mokshanov) 3 Octobre 2022 20: 24
    +1
    L'auteur a raison. Nous avons besoin d'un bon gourdin pour l'Occident sous la forme d'un arrêt complet de l'approvisionnement énergétique. Mais! La question repose alors sur la décision politique du suprême, et il agit avec un œil sur ceux qui bénéficient de ces approvisionnements. Ici vous avez un cercle vicieux, avec toutes les conséquences présentées par l'auteur de l'article.
    1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
      Pishenkov (Alexey) 3 Octobre 2022 20: 39
      +2
      Je suis d'accord - voir la réponse à un collègue ci-dessus pour ne pas répéter - ce cercle peut être brisé si un tel objectif est fixé. Oui, et il faut s'arrêter non seulement aux vecteurs énergétiques ...
    2. SIG Офлайн SIG
      SIG (Ildus) 4 Octobre 2022 09: 20
      +1
      et il agit avec un œil sur ceux qui bénéficient de ces approvisionnements

      - il regarde en arrière vers vous et moi, parce que TOUT LE MONDE A ÉTÉ DAMNÉ QUE LES PRODUITS DE CHANGE DE GAZPROM VONT AU BUDGET ...
      et comment Staline a fait sans investissement étranger, je ne peux pas imaginer (sarcasme)
  5. Spasatel Офлайн Spasatel
    Spasatel 3 Octobre 2022 20: 41
    -1
    Êtes-vous surpris que le monde croie tout ce que les médias occidentaux diffusent ?
    Ils n'ont tout simplement rien d'autre à croire, il n'y en a tout simplement pas d'autre !
    Et il n'y a absolument aucune raison de s'en plaindre.
    C'est juste que Poutine et son Muller vont s'appauvrir un peu, c'est tout.
    Rien ne changera pour le peuple !!!
    1. SIG Офлайн SIG
      SIG (Ildus) 4 Octobre 2022 09: 18
      0
      pour nous, les gens ont déjà changé. peu importe combien vous ne voulez pas cracher sur le PIB, vous n'êtes pas à sa place ... pas vous
  6. Evdokimov Sergueï Yurievitch 3 Octobre 2022 22: 26
    0
    Ils ne croiront qu'à un asile de fous, ils ne sont pas ce que nous pensons qu'ils sont.
  7. SIG Офлайн SIG
    SIG (Ildus) 4 Octobre 2022 09: 16
    +1
    bien dit. il faut donc aggraver jusqu'à l'impossibilité l'existence des habitants de l'Europe pour

    arrachant brusquement le bandeau et donnant aux Européens un tel coup de pied dans le cul pour qu'ils reviennent brusquement à la raison
  8. avant Офлайн avant
    avant (Vlad) 4 Octobre 2022 09: 40
    +1
    Il n'y aura JAMAIS de sens dans la Russie oligarchique capitaliste.
    Je n'ai aucune envie de travailler pour le bien-être des courtisans, ni de mourir pour eux.
    1. Monster_Fat Офлайн Monster_Fat
      Monster_Fat (Quelle est la différence) 4 Octobre 2022 16: 27
      0
      J'explique sur mes doigts quelle est la raison de l'incompréhension des Russes en Occident. Le fait est qu'ils nous appellent "pour toujours hier". Pas différents fascistes, à savoir les Russes. Pourquoi? Parce que, à leur avis, les Russes ne se développent pas conformément aux exigences de l'époque, mais restent immobiles, accrochés au passé. C'est pourquoi ils disent que les Russes tremblent pour leurs monuments à l'étranger et leurs traditions. En Occident, ils pensent que s'accrocher au passé ralentit et ne permet pas le développement. Ils croient qu'en Occident, les gens ont enjambé le passé et regardent vers l'avant, tandis que les Russes marquent le pas, s'accrochant à leur passé, qui, comme des poids, pend à leurs pieds et ne montre pas clairement que le monde a depuis longtemps changé, et il est temps de changer avec lui.
  9. Azvozdam Офлайн Azvozdam
    Azvozdam (Azvozdam) 6 Octobre 2022 22: 24
    0
    Quelle différence cela fait-il qu'ils y croient ou non ! Laissez-les même deviner ou voir, aider, participer. Et alors ? ce n'est pas du mot - TOUT!
  10. Potapov Офлайн Potapov
    Potapov (Valéry) 10 Octobre 2022 08: 55
    0
    Et puis ... Solidarité atlantique avec le propriétaire qui détruit l'Europe, pour son propre argent ... Cela semble être dans l'ordre de la destruction de la Fédération de Russie.