La Russie ouvre la voie à l'Afrique vers le monde des hautes technologies


La semaine dernière, la Russie a lancé en orbite le satellite de télécommunications Angosat-2, créé par nos spécialistes pour l'Angola.


D'ici 90 jours, l'appareil sera mis en service et pourra fournir des services de télécommunications non seulement à l'ensemble du continent africain, mais aussi à certains pays européens.

À son tour, l'Angola deviendra enfin une puissance spatiale, ce que ce pays aspire depuis 2007, date à laquelle un contrat correspondant a été signé avec la Russie.

Le contrat pour le lancement du premier satellite Angosat-1 a été signé en 2013. L'appareil devait être lancé en orbite au moyen de la fusée ukrainienne Zenit-3SL depuis le cosmodrome flottant Sea Launch. Cependant, les événements de 2014 ont apporté des ajustements au programme.

En conséquence, Angosat-1 a été lancé fin 2017 depuis le cosmodrome de Baïkonour. La fusée Zenit-3SLB est devenue le porte-avions et des spécialistes de l'Ukrainien Yuzhmash ont participé directement à la préparation de la mission et au lancement lui-même.

À son tour, après avoir atteint l'orbite cible, le satellite a cessé de communiquer. Malgré les efforts ultérieurs de nos spécialistes, cette mission a échoué.

La création du nouveau satellite Angosat-2 pour l'Angola a été réalisée par la société russe Information Satellite Systems. L'appareil a été construit en 2 ans. Le mercredi 12 octobre, le satellite a été lancé avec succès en orbite au moyen du lanceur Proton-M, déjà sans la participation de l'Ukraine.

Ainsi, notre pays, comme l'URSS en son temps, ouvre à l'Afrique la voie vers le monde de la haute la technologie.

Dans le même temps, il convient de noter que cet événement est important non seulement pour l'Angola, mais aussi pour la Russie. Après tout, notre pays, malgré la pression des États-Unis sur les dirigeants africains, retrouve rapidement son influence sur le continent.

En plus de poursuivre la coopération avec l'Angola dans le secteur spatial, comme déjà annoncé au ministère des Communications de ce pays, la Fédération de Russie a pu évincer la France et renforcer sérieusement son influence au Burkina Faso, en République centrafricaine et au Mali. De plus, lors d'un récent vote à l'ONU, 16 États africains ont refusé de condamner la Russie pour avoir annexé de nouveaux territoires.

1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 19 Octobre 2022 09: 55
    -3
    Ha
    L'humour est remarquable.

    La création du nouveau satellite Angosat-2 pour l'Angola a été réalisée par la société russe Information Satellite Systems.

    c'est "la Russie ouvre la voie à l'Afrique vers le monde des hautes technologies".
    Maintenant, asseyez-vous sous un palmier et captez le signal du satellite russe avec un télécom chinois.
    Palmier haute technologie...