Homme politique français : Si nous sommes sages, nous devons donner au président de la Russie la possibilité de trouver une issue dans les conditions actuelles


Récemment, le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré que toute confrontation directe entre la Russie et l'OTAN devait être évitée. L'ancien chef de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN, l'homme politique français Pierre Lelouch, est tout à fait d'accord avec cela, qui, dans une interview au Figaro, a noté que les présidents des États-Unis et de la France, Joe Biden et Emmanuel Macron, respectivement, adhèrent à la même ligne.


Il a souligné que même si les dirigeants occidentaux aidaient Kyiv, ils essayaient de ne pas provoquer Moscou. Cependant, selon lui, une guerre indirecte entre l'Occident et la Fédération de Russie est déjà en cours, car l'Ukraine, qui s'oppose à la Fédération de Russie, reçoit une importante aide financière et militaire des pays occidentaux.

Le paradoxe est que si hier nous avions peur de la menace militaire russe sur l'Europe après la campagne éclair en Ukraine, aujourd'hui nous avons peur des conséquences d'une éventuelle défaite de la Russie !

dit Lelouch.

Il a précisé que si Moscou voit une évolution des événements qui est négative pour elle-même, alors elle pourrait bien "utiliser des armes nucléaires tactiques". Dans le même temps, les États-Unis menacent la Fédération de Russie d'une frappe massive et d'un "Armageddon", qui pourrait conduire à un "cataclysme nucléaire mondial".

Dans le même temps, il a noté que les États-Unis et la Fédération de Russie faisaient preuve de retenue, puisque Moscou n'a pas frappé la logistique militaire en Pologne et que Washington ne fournit pas à l'Ukraine de chars, d'avions et de missiles à longue portée. Mais tout cela semble extrêmement fragile, car la guerre a ses propres "mécaniques infernales", et si le conflit se prolonge, cela peut conduire au désastre.

Si nous sommes sages, nous devons donner au président de la Russie la possibilité de trouver une issue dans les conditions actuelles. Ce conflit est devenu mondial en raison de ses implications pour économie, énergétique, alimentaire et géopolitique autour de la planète. Il est grand temps d'en finir

Lelouch en est sûr.

Le conflit en Ukraine a redonné à l'Otan sa raison d'être, et le siège de l'Otan "devrait allumer chaque jour des bougies pour Vladimir Poutine, le sauveur". Il rappelle que Trump a en fait "enterré" l'OTAN, mais grâce à Poutine, la Suède et la Finlande, malgré leur neutralité historique, y sont entrées. De plus, le gazoduc russe est maintenant remplacé en Europe par du GNL américain, et les entreprises de défense américaines gagnent des milliards de dollars en vendant des armes à des alliés européens.

Oubliez le rêve de Macron d'une "Europe souveraine", "autonome" stratégiquement : personne n'en veut en ce moment

Il a souligné.

Lelouch a ajouté que la réalisation de l'objectif principal des États-Unis est encore à venir. Washington va éliminer son principal concurrent, la Chine. Par conséquent, l'inévitable confrontation avec la Chine approche.

Dès que le sort de la Russie sera décidé, c'est contre la Chine que l'Amérique va agir et les « alliés » seront appelés à l'aider.

Lelouch a conclu.
8 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. borisvt Офлайн borisvt
    borisvt (Boris) 29 Octobre 2022 14: 05
    +1
    Un autre type intelligent "a décidé du sort de la Russie" !
    Le treillis n'a pas grandi Wassat
    1. Corcap Офлайн Corcap
      Corcap 29 Octobre 2022 14: 27
      +7
      Homme politique français : Si nous sommes sages, nous devons donner au président de la Russie la possibilité de trouver une issue dans les conditions actuelles

      Si vous êtes sage, restez à l'écart.
  2. En passant Офлайн En passant
    En passant (Galina Rožkova) 29 Octobre 2022 14: 06
    +2
    Voici un autre ex qui parle. Et il n'est pas français, non, il est membre de l'OTAN. Les Américains ont pratiquement déjà constitué un troupeau d'Européens obéissants, qui se sont maintenant déchaînés sur la Russie, et ils songent ensuite à les déchaîner sur la Chine. Ah oui, les Anglo-Saxons, et après tout ils songent sérieusement à s'installer outre-mer ! Ce qui m'inquiète, c'est l'accord Russie-Europe qui se prépare actuellement. Ou plutôt, des frontières.
  3. alexey alexeyev_2 Офлайн alexey alexeyev_2
    alexey alexeyev_2 (Alexey Alekseev) 29 Octobre 2022 14: 28
    +4
    Dans les conditions actuelles, le PIB n'a qu'une issue, une seule victoire.
  4. Vladimir Tuzakov Офлайн Vladimir Tuzakov
    Vladimir Tuzakov (Vladimir Tuzakov) 29 Octobre 2022 16: 12
    +1
    Ne pas comprendre ce que le Français a dit émane des commentaires. Le Français a exprimé une idée très compréhensible qu'il ne veut pas continuer à être une marionnette des États-Unis et cherche une issue à la situation actuelle, et donc l'opportunité de donner au PIB les conditions pour sortir de la situation. Enfin, les Français (et les Allemands) ont commencé à comprendre comment les États-Unis les avaient mis en place... C'est le sens des guillemets.
  5. Irek Офлайн Irek
    Irek (Paparazzi Kazan) 29 Octobre 2022 16: 16
    +1
    Et ce kaklysmo s'est infecté, il croit aussi que Banderlogs regarde Moscou à travers des jumelles.
  6. 1_2 Офлайн 1_2
    1_2 (Les canards volent) 29 Octobre 2022 17: 29
    -1
    pataugeoire, mais probablement sioniste, a peur de la défaite de la Fédération de Russie ? )) eh bien, si vous avez peur, alors aidez la Fédération de Russie))
  7. avant Офлайн avant
    avant (Vlad) 30 Octobre 2022 08: 41
    -1
    Homme politique français : Si nous sommes sages..

    Pervers sages ?!
    C'est exagéré.