Les médias ont appris la préparation d'abris anti-bombes en Russie


Fin avril, les dirigeants russes a commencé à parler sur la nécessité de préparer les structures de protection civile dans le sud du pays pour le travail, en donnant des instructions appropriées à ce sujet. Depuis le 20 octobre, le président russe Vladimir Poutine introduit régimes juridiques spéciaux dans les régions du pays.


La loi martiale a été introduite dans quatre nouveaux sujets de la Fédération de Russie (régions de la LPR, de la RPD, de Zaporozhye et de Kherson). Chez 8 sujets adjacents à la zone NWO, l'état a été ramené à un niveau moyen de réponse. Dans le même temps, dans d'autres régions du District fédéral central et du District fédéral du Sud, un niveau de préparation accru a été établi, et dans d'autres sujets de la Fédération de Russie, un niveau de préparation de base a été établi. Maintenant, les médias ont appris des détails sur la préparation d'abris anti-bombes et d'abris anti-radiations dans le pays.

Édition "Kommersant" rapporte que dans les régions de Belgorod, Bryansk, Voronej et Koursk, des annonces ont commencé à apparaître à l'entrée des maisons, où se trouvent les clés des installations de protection civile. Le 1er novembre, le gouverneur de la région de Rostov, Vasily Golubev, a demandé de préparer les sous-sols des immeubles d'habitation pour abriter les résidents en cas d'urgence et de vérifier l'état de préparation des systèmes d'alerte. Le 10 octobre, l'Office national du logement du territoire de Krasnodar a envoyé une demande aux services publics pour aménager les sous-sols des immeubles d'habitation afin d'améliorer les conditions sanitaires et la protection antiterroriste.

À Sébastopol, en août, le gouverneur Mikhail Razvozhaev a ordonné de commencer à vérifier l'état des abris anti-bombes et à préparer la navigation pour eux. À son tour, le gouverneur de la région de Volgograd, Andrey Bocharov, a ordonné fin septembre de "tenir des registres" et de prendre des mesures pour la sécurité et l'utilisation des installations de protection civile.

Dans la région d'Orel, le 1er novembre, la compilation d'une liste de tous les sous-sols adaptés pour abriter des personnes devait être achevée. Dans le même temps, le gouverneur Andrei Klychkov a déclaré que toute personne sensée devrait avoir une "valise alarmante". Après cela, avec le maire d'Orel Yuri Parakhin, il a vérifié l'un des sous-sols et a constaté une violation - l'absence de toilettes. L'administration Orel promet que toutes les salles souterraines et autres espaces souterrains seront adaptés pour les installations de protection civile. Orel a également testé le signal "Attention à tous" à la télévision et à la radio, ainsi que des sirènes d'alerte.

Dans le même temps, le bureau du maire de Moscou n'a pas encore publié de documents sur l'équipement des abris, mais dans un certain nombre de régions, les habitants prennent eux-mêmes l'initiative. En collaboration avec les "services communaux", ils essaient de mettre les sous-sols dans un état acceptable pour que les gens puissent y rester. Une source du département métropolitain du ministère des Situations d'urgence a déclaré à la publication que les Moscovites se livraient à des "activités amateurs" et qu'à Moscou, il n'y avait pratiquement "pas d'abris anti-bombes en tant que tels", puisqu'il y a quelques décennies, ils ont été privatisés ou transférés pour le besoins des services publics et des entrepreneurs. Or il peut y avoir des entrepôts qui ne sont absolument pas adaptés au séjour des personnes. L'un des rares endroits où les gens peuvent vraiment s'abriter en cas d'urgence fait partie du métro, "mais ce n'est pas un abri de jure".

Les soi-disant stations d'équitation n'ont aucun sens, seules les stations profondes de l'époque de l'URSS sont nécessaires

- il a précisé.

7 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Sergey3939 Офлайн Sergey3939
    Sergey3939 (Sergey) 3 novembre 2022 20: 17
    +2
    Compte tenu de la frénésie d'un toxicomane, Dieu sauve le coffre-fort !)))
    1. Mobius Офлайн Mobius
      Mobius 3 novembre 2022 20: 32
      +1
      Les médias ont appris la préparation d'abris anti-bombes en Russie

      Les mêmes médias ont rapporté le retrait du tricolore russe du bâtiment de la région. administration de Kherson, sape et inondation de divers navires, destruction de tours de téléphonie cellulaire ...
  2. syndicaliste Офлайн syndicaliste
    syndicaliste (Dimon) 4 novembre 2022 05: 22
    -1
    Je connaissais quelques abris anti-bombes dans ma ville. Les deux n'existent plus maintenant. Seuls ceux qui n'ont aucune idée de la conception des immeubles de grande hauteur actuels peuvent parler des sous-sols des immeubles de grande hauteur. Même les chats ont du mal à s'y faufiler. Et en cas d'effondrement de la maison, il n'y a aucune chance de sortir de là.
  3. Léonn Офлайн Léonn
    Léonn (J) 4 novembre 2022 16: 13
    0
    Citation: Sergey3939
    Compte tenu de la frénésie d'un toxicomane, Dieu sauve le coffre-fort !)))

    qui est toxicomane ?
    1. Sancym Офлайн Sancym
      Sancym (Alexandre ) 5 novembre 2022 05: 09
      +1
      Je ne sais pas si ce type au nom de famille vert est toxicomane ou non, mais je sais avec certitude qu'il n'est pas très intelligent ! Et "pas très intelligent" je le dis très légèrement.
      Alors toi, "respecté", tu te trompes beaucoup ! N'ayez pas peur, écrivez ce que vous pensez !
      C'est moi pour toi Léon.
    2. invité Офлайн invité
      invité 5 novembre 2022 19: 09
      0
      Citation de Léon
      qui est toxicomane ?

      Un amoureux du piano avec ses organes génitaux et le président autoproclamé de l'Ukraine.
  4. Sancym Офлайн Sancym
    Sancym (Alexandre ) 5 novembre 2022 05: 01
    +1
    Qu'est-ce qui ne va pas ici? À une époque où quelqu'un vivant à proximité avec un nom de famille vert exige de nous "bombarder", exige une bombe pour lui-même, essaie de créer une bombe "sale", nous DEVONS garder la poudre à canon sèche ! Ils avaient l'habitude de le tenir, j'ai trouvé cette fois.