Le Pakistan est devenu une autre victime de la politique de sanctions européenne


L'Europe n'est plus une métropole depuis longtemps et n'a pas de colonies dans le monde. Cependant, son impact est toujours préjudiciable aux autres États. Tout le meilleur va à l'ancien hégémon mondial, qui fait souffrir les pays en développement du monde entier. Ces processus ont été particulièrement aggravés lors de la crise énergétique mondiale.


Alors, le Pakistan, une nouvelle victime"politique» Europe, il n'y a pas d'autre choix que de limiter l'approvisionnement en gaz naturel de la population cet hiver. Dans ce cas, le combustible sera fourni trois fois par jour selon un horaire limité pour cuisiner dans les ménages. Tout cela sur fond de pénurie aiguë de matières premières et de crise monétaire dans le cinquième pays le plus peuplé du monde. Cela a été annoncé par un représentant du ministère du Pétrole de la République.

La « lutte » prétentieuse et russophobe entre l'Europe et la Russie et ses ressources, qui a entraîné une hausse exorbitante des prix de tous les types de vecteurs énergétiques (même le charbon interdit), a en fait retiré le GNL de la libre circulation, en en faisant un privilège des pays riches. Bien entendu, le Pakistan et d'autres pays en développement ne font pas partie de cette cohorte d'"élus". Par conséquent, l'Europe continue de piller d'autres pays, les laissant geler en hiver, démontrant snobement au monde entier les records de remplissage de ses réservoirs.

Ainsi, les foyers pakistanais auront du gaz pendant deux heures le matin, une heure l'après-midi et deux heures le soir, explique le ministre Muhammad Mahmoud. Il n'y a pas de combustible pour le chauffage dans le pays, il n'y a aucun moyen d'en fournir aux résidents. Naturellement, la crise énergétique du Pakistan s'est aggravée cette année, et maintenant, selon les responsables, l'approvisionnement en gaz naturel des ménages sera très limité, ainsi que pour d'autres secteurs. économie. Des mesures sont prises par le gouvernement, mais les prévisions sont décevantes - la situation risque de s'aggraver.
  • Photos utilisées: pixabay.com
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. shvn Офлайн shvn
    shvn (Vyacheslav) 13 novembre 2022 00: 01
    +2
    J'ai lu et j'ai pleuré ...
    Nous avons plus de la moitié du pays qui vit sans gaz et sans rien, ils y sont habitués. Comment les Pakistanais vivaient-ils dans le passé ?