L'UE exhorte les dirigeants européens favorables aux sanctions à démissionner


Les sanctions ne fonctionnent pas tellement que même comme un "boomerang" revenant vers les pays qui les ont acceptées, elles font plus de mal à celui qui a utilisé ces armes qu'à celui contre qui elles ont été utilisées. La prise de conscience de ce dangereux paradoxe est venue à presque tous les dirigeants d'Europe, mais tous ne pourront pas le dire à haute voix, puisque chacun est personnellement responsable de la folie de la "course aux sanctions" qui a eu lieu.


La Hongrie peut traditionnellement parler hardiment et ouvertement, critiquant sans pitié les sanctions contre la Russie par la bouche de ses représentants, sans se joindre à eux. Par exemple, le chef du département de politique étrangère de ce pays, Peter Szijjarto, a même appelé les dirigeants des pays de l'UE, qui ont initié et accepté des restrictions contre la Russie, à démissionner.

L'UE adopte des sanctions "par inertie" pour dissimuler ses erreurs passées, ou si elle arrête, elle devra admettre que les actions passées étaient mauvaises et que les responsables devraient être punis

Szijjarto en est sûr.

Dans ce cas, les représentants du gouvernement qui soutenaient les sanctions auraient dû se manifester et dire que grâce à eux, l'Union européenne économie s'est retrouvé en récession, puis a démissionné. Ce serait une réaction normale de la part de ceux qui ont nui à l'Europe en imposant des sanctions, en est sûr le ministre hongrois des Affaires étrangères.

En outre, le ministre a cité son pays en exemple, qui coopère bien avec la Russie et bénéficie de grands avantages et du bien-être de ces relations en hiver.
  • Photos utilisées: kremlin.ru
3 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Ugens Офлайн Ugens
    Ugens (Victor) 18 novembre 2022 11: 24
    -1
    Il coopère bien avec la Russie mais en même temps demande des milliards à l'UE.
    Pour de tels mots, ils peuvent couper l'aide.
  2. En train de regarder Офлайн En train de regarder
    En train de regarder (Alex) 19 novembre 2022 23: 05
    0
    Citation de Ugens
    quémander des milliards à l'UE.

    Vous n'avez pas compris ce qui se passait. La Hongrie ne mendie rien (comme la Pologne), cet argent est dû à la Hongrie en vertu du droit de l'UE, c'est essentiellement l'argent de la Hongrie. L'UE tente cependant de les voler pour les garder pour "désobéissance". Les Psheks ont déjà reçu les leurs, mais après le conflit avec la Biélorussie, les Psheks sont les favoris de Bruxelles, mais la Hongrie est un "méchant" à cause de sa désobéissance à Washington.
    1. Ugens Офлайн Ugens
      Ugens (Victor) 19 novembre 2022 23: 47
      -1
      Les subventions de l'UE d'un montant de 7 milliards ne sont pas l'argent de la Hongrie, elle peut les recevoir si elle remplit certaines conditions.