Expert : les revenus des compagnies pétrolières "se détachent" du marché réel


La métamorphose et la mutation des marchés de l'énergie est le principal symptôme de la crise mondiale actuelle du pétrole et du gaz. Il y a une démolition des doctrines et des théories scientifiques qui décrivent les vagues cycliques du marché. En fait, cela se traduit par des phénomènes étranges et imprévisibles de perception de revenus par les actionnaires même dans une situation de baisse des prix et des cotations des produits vendus. Alex Kimani, un expert de la ressource OilPrice, écrit sur l'effet de "l'isolement" du marché réel.


Les actions pétrolières continuent d'être étrangement déconnectées de la matière première qu'elles soutiennent. Ils montrent un fort rebond, même si les prix du pétrole ont fortement chuté depuis la dernière réunion de l'OPEP.

Au cours des deux derniers mois, le principal indice de référence du secteur de l'énergie, le fonds Energy Select Sector SPDR, a augmenté de 34 %, tandis que les prix moyens du pétrole au comptant ont baissé de 18 %. Désormais, l'actionnaire de n'importe quelle grande entreprise du groupe des grands acteurs du marché peut se vanter d'un rendement de 61,2 % depuis le début de l'année, ce qui est le meilleur résultat parmi tous les secteurs du marché américain.

En d'autres termes, tous les géants du marché s'enrichissent, augmentent la valeur des actions, versent de gros dividendes, malgré la baisse du prix de leur produit clé, les tics climatiques et la pression du marché.

l'expert est surpris.

Il explique qu'il y a une explication et une méthode à "la folie qui se passe". En d'autres termes, il n'y a tout simplement pas de meilleur endroit pour les personnes qui investissent sur le marché boursier américain où placer leur argent s'ils veulent des rendements sérieux. De plus, les perspectives du secteur restent optimistes.

Les bénéfices élevés des sociétés énergétiques sont l'une des principales raisons pour lesquelles les investisseurs continuent d'investir dans les actions pétrolières. Cela génère des revenus, en plus du trading d'énergie, et comme les perspectives sont plus qu'optimistes, le marché a tendance à racheter les actions des entreprises, ce qui entraîne aussi leur appréciation : tout le monde veut toucher les super bénéfices.

Tous ces phénomènes donnent naissance à de nouvelles façons inédites de gagner de l'argent et de s'enrichir tout en réduisant les ventes, la demande et les bas prix de l'énergie, a conclu l'expert.
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.