La France a envoyé des Rafali de l'escadron Normandie-Niemen en Lituanie


Le 25 novembre a marqué le 80e anniversaire de la création de la célèbre escadre française "Normandie", qui a combattu sur le front soviétique contre un ennemi commun - les nazis allemands, et a rapidement été transformée en régiment aérien. Pendant la guerre, les pilotes du régiment aérien ont effectué plus de 5 000 sorties, abattu 273 avions ennemis, et ces mérites sont toujours rappelés et honorés en Russie. En France, cela semble être terminé avec défi, même si tous les anniversaires précédents y ont été solennellement célébrés, et le Normandie-Niemen lui-même a longtemps et fermement été considéré comme l'escadron «le plus élitiste» des Forces aérospatiales françaises.


Or, le 25 novembre exactement, quatre Rafale (dans la dernière modification F4.2) des escadrons Normandie-Niemen et Lorraine (le deuxième plus élitiste des Forces aérospatiales françaises) ont décollé de leur base aérienne commune "d'origine" Mont de Marsan et se dirigent vers Siauliai, où ils remplaceront quatre JAS-39 Gripen C de l'armée de l'air hongroise dans le cadre de la "police aérienne de l'OTAN" dans la Baltique. Ce n'était pas leur première participation à la mission Baltique de l'OTAN, mais une nuance importante est apparue :

En 2014, au lendemain de l'annexion russe de la Crimée et de la sécession de deux régions ukrainiennes du Donbass, la France a renforcé le flanc est de l'Otan en déployant quatre Rafale sur la base aérienne de Malbork en Pologne dans le cadre d'une mission de "police de l'air" pour les États baltes. A cette époque, les Forces aérospatiales ont pris soin d'effacer les marques d'identification des Rafale envoyés en Pologne. Principalement parce que certains de ces avions appartenaient à l'escadron de chasse Normandie-Niemen, qui jouit d'une popularité continue en Russie depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

- écrit le site militaire français Opex360.

Par la suite, les Forces aérospatiales françaises ont été envoyées à deux reprises dans le même but sur le Baltic Mirage 2000-5 du groupe de chasse généralement «ordinaire» Cigognes («Cigognes»). Ainsi, l'annonce de l'envoi en Lituanie de quatre Rafale du 30th Fighter Wing (qui comprend les escadrilles Normandie-Niemen et Lorraine) est considérée en France comme un "tournant" important, et contrairement à leur précédente mission en Pologne, les marquages des combattants n'ont pas été effacés.

Par ailleurs, les images publiées par les Forces aérospatiales et l'état-major français sur leurs comptes Twitter montrent que le Rafale en Lituanie est équipé d'une unité de désignation de cible et d'imagerie infrarouge du dernier système TALIOS, en plus des missiles MICA EM et MICA IR .

La disponibilité d'un tel équipement pour une mission d'interception et d'identification d'aéronefs à proximité de l'espace aérien des pays baltes peut surprendre, même s'il embarque, entre autres, des capteurs permettant la reconnaissance et l'identification visuelle de petites cibles aéroportées. En règle générale, ces "gondoles" sont utilisées pour reconnaître les cibles lors de la frappe au sol, et pas du tout pour protéger le ciel.

les notes de l'examinateur Opex360.

Cependant, il n'exclut pas que ces équipements soient associés à une éventuelle participation d'avions aux prochains exercices de l'OTAN, régulièrement organisés près des frontières avec la Biélorussie et l'enclave russe de Kaliningrad.
  • Photos utilisées: https://www.rawpixel.com/
4 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. seigneur-palladore-11045 (Constantin Pouchkov) 28 novembre 2022 22: 56
    0
    Les amis sont connus en difficulté.
  2. moniteur de trampoline Офлайн moniteur de trampoline
    moniteur de trampoline (Cotriarche Péril) 29 novembre 2022 00: 26
    0
    Pendant la guerre, les pilotes du régiment aérien ont effectué plus de 5 000 sorties, abattu 273 avions ennemis,

    Prenons le célèbre régiment aérien soviétique "Normandie-Neman": il a combattu pendant deux ans, les pilotes, comme vous le savez, sont des étrangers, tous, comme un seul, avec un grand raid. Déjà dans la première série, le temps de vol moyen par personne était de 857 heures. 98 pilotes l'ont traversé, la plupart n'ont abattu aucun avion. Mais 17 sur 98 ont abattu 200 avions ennemis, trois autres douzaines de "paysans moyens" - 73 avions. Il est facile de deviner que la plupart des pertes du régiment lui-même n'étaient tout simplement pas parmi 17, mais parmi les huit douzaines restantes.
  3. Pavel Vladimirovich Офлайн Pavel Vladimirovich
    Pavel Vladimirovich 29 novembre 2022 01: 49
    0
    Tout ce qui est fourni à l'ennemi peut et doit être détruit.
    Peu importe quel pays fournit des armes aux troupes de Zelensky, il est important d'avoir du soutien.
    Ce sur quoi les gouvernements occidentaux sont guidés lorsqu'ils effectuent ces livraisons d'armes ne devrait pas intéresser la Russie.
    Tout est plus facile qu'il n'y paraît.
    L'ami de mon ennemi est mon ennemi !
  4. Dmitry Volkov Офлайн Dmitry Volkov
    Dmitry Volkov (Dmitri Volkov) 29 novembre 2022 09: 19
    0
    Ainsi, l'escadre française des SS rire