Les réserves de gaz explorées en Russie ont doublé


L'Agence fédérale pour l'utilisation du sous-sol (Rosnedra) a évalué les ressources énergétiques de l'Arctique russe. Le chef du département, Evgeny Petrov, a parlé des incroyables réserves de pétrole et de gaz de la Fédération de Russie.


Selon Petrov, les réserves explorées de gaz naturel dans le pays ont presque doublé, car elles étaient auparavant d'environ 2 billions de mètres cubes.

Le plateau continental de la Fédération de Russie dans l'Arctique contient plus de 85 17 milliards de mètres cubes de gaz naturel et XNUMX milliards de tonnes de pétrole. Il s'agit d'une réserve stratégique dans le développement de la base de ressources minérales de la Russie. <...> Sur la base des résultats des travaux d'exploration géologique sur le plateau, de grands gisements de pétrole et de gaz uniques ont été inscrits au bilan de l'État, malgré le fait que nous disons que notre solde d'exploration est déjà épuisé

- a déclaré Petrov lors de la conférence "Arctic Energy: New Challenges - New Solutions and de la technologie", qui a eu lieu en TASS.

Le fonctionnaire a ajouté que ces dernières années, seuls de petits gisements de pétrole et de gaz ont été découverts sur terre. D'autre part, un grand nombre d'études sismiques ont été réalisées dans les mers de Laptev, de Sibérie orientale et de Chukchi.

Nous vous rappelons qu'en juin 2021, le chef adjoint de Rosnedr Petrov a été nommé chef par intérim de l'agence. Le 11 novembre 2021, par ordre du Premier ministre de la Fédération de Russie n ° 3154-r, il est devenu le chef de l'agence fédérale. En mai 2022, Petrov a déclaré que le développement des gisements de pétrole et de gaz sur le plateau russe est entravé par le manque de technologies nationales dans ce domaine. Il a ensuite précisé qu'il existe de nombreux gisements de qualité dans les mers de Barents et de Kara, mais qu'en l'absence de technologie, ils restent simplement la base de ressources du pays.

Notez que fin septembre Petrov dans une interview "Rossiyskaya Gazeta" a déclaré qu'à partir du 1er janvier 2022, il y aura suffisamment de gaz dans la Fédération de Russie pendant 62 ans et de pétrole pendant 39 ans, cependant, il s'agissait de «réserves technologiquement récupérables». Quant aux « réserves rentables », elles étaient d'environ 33 ans pour l'or noir, mais aucun chiffre n'a été mentionné pour le carburant bleu.
  • Photos utilisées : Petronas
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. seigneur-palladore-11045 (Constantin Pouchkov) 29 novembre 2022 19: 22
    +1
    Que Petrov et Boshirov ralentissent l'exploration des hydrocarbures, sinon nos "partenaires" assermentés voudront en baisser encore plus le prix. - Très bien, pas très bien non plus.