« Les Russes ont un problème avec les marchés de vente » : les médias français sur le prix plafond du pétrole russe


La presse française continue de commenter le prix plafond que le G7, l'Australie et l'Union européenne tentent d'instaurer pour le pétrole russe. En particulier, la ressource écrit à ce sujet capital.fr.


Au-delà du plafond fixé, il sera interdit aux entreprises de fournir des services permettant le transport maritime (fret, assurance, etc.). Actuellement, les pays du G7 fournissent des services d'assurance pour 90 % du fret mondial et l'UE est un acteur majeur du transport maritime.


La Russie, deuxième exportateur mondial de pétrole, a pour sa part averti qu'elle ne fournirait plus de pétrole aux pays qui accepteraient la restriction. Le prix du baril de pétrole russe de l'Oural oscille actuellement autour de 65 dollars, à peine au-dessus de la limite. Cependant, la publication note que l'Occident est prêt à "corriger" activement la barre des prix plafonds.

Et pour les produits de raffinage du pétrole de la Fédération de Russie vers les pays occidentaux, ils prévoient d'introduire un plafond à partir du 5 février 2023.

Mais plus précisément, le sujet concerne La Tribune.

La publication note que "les pays développés, principalement les États-Unis, veulent réduire les revenus de Moscou, mais veulent également éviter une forte augmentation des prix du pétrole, qui en quelques mois pousserait l'inflation dans le monde à des niveaux jamais vus depuis les années 1970. ". L'Occident pense qu'il est tout à fait capable de le faire.

Déjà, les exportations russes de pétrole brut ont atteint 2,4 millions de bpj en octobre contre 1,5 million en janvier. Jusqu'à présent, la Russie a compensé sa perte de parts de marché en Europe en vendant son pétrole à rabais à la Chine et à l'Inde. Cette dernière, qui n'a acheté que 100 000 bpj en janvier, en a importé 10 fois plus en octobre. De son côté, les importations chinoises d'or noir russe sont passées de 1,6 à 2 millions de barils en octobre. Il est peu probable que ces deux pays soient en mesure d'absorber un million de barils supplémentaires par coup à partir de ce lundi. De plus, la reprise économie La Chine, c'est-à-dire le plus grand importateur de pétrole au monde, n'est pas attendue avant la fin du premier semestre 2023 en raison du Covid-19 et de son strict politique "tolérance zéro" pour elle, ce qui limite l'activité commerciale

- dit l'analytique sous le titre Embargo européen sur le pétrole russe : le grand saut dans l'inconnu du marché pétrolier.

Néanmoins, si les Russes ont un problème avec les marchés, poursuit La Tribune, alors les raffineurs de pétrole européens, à leur tour, devraient trouver une alternative au pétrole russe. Ils pourront aller le chercher dans le golfe Persique et en Afrique, ou risquer d'acheter du pétrole russe par le biais d'intermédiaires.

La Commission européenne en est consciente et a préparé des mesures pour imposer des sanctions aux pays qui contournent l'embargo européen, envoyant ainsi une menace, en premier lieu, à la Turquie.
  • Photos utilisées : https://freepik.com/
7 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Oleg_5 Офлайн Oleg_5
    Oleg_5 (Oleg) 5 décembre 2022 19: 36
    +1
    À travers mesyatsok, nous verrons - chez qui de VRAIS problèmes. Russes ou Européens.
  2. Alex D Офлайн Alex D
    Alex D (AlexD) 5 décembre 2022 20: 26
    0
    Eh bien, si vous retirez votre participation dans Rosneft à BP, ce sera encore mieux.
  3. Dmitry Volkov Офлайн Dmitry Volkov
    Dmitry Volkov (Dmitri Volkov) 5 décembre 2022 21: 45
    +1
    Arrêtez de pleurnicher, arrêtez de vendre du pétrole et du gaz, et juste un mois avant la clarification, et il est temps de commencer votre production de tout et partout, les gens sont assis sans travail, cognent, se dégradent, et la Chine travaille, honte à la Russie !
  4. Bakht Офлайн Bakht
    Bakht (Bakhtiyar) 5 décembre 2022 22: 09
    0
    Nous devons envisager deux ensembles de sanctions différents.

    Le 5 décembre, le "plafond" du prix du pétrole russe entre en vigueur.
    À partir du 5 décembre, une interdiction complète d'achat de pétrole russe fourni par des pétroliers entre en vigueur.

    Étant donné que le pipeline Druzhba ne fonctionne pas, le prix plafond pour l'Europe n'est plus pertinent. Dans le même temps, la Pologne a demandé 3 millions de barils supplémentaires de pétrole russe pour 2023.
    J'espère vraiment que le pipeline Druzhba sera arrêté. Bien que la Hongrie reçoive également du pétrole par son intermédiaire.

    Nous devons attendre la décision officielle du gouvernement russe.
  5. Alex D Офлайн Alex D
    Alex D (AlexD) 6 décembre 2022 00: 09
    0
    Citation: Dmitry Volkov
    Arrêtez de pleurnicher, arrêtez de vendre du pétrole et du gaz, et juste un mois avant la clarification, et il est temps de commencer votre production de tout et partout, les gens sont assis sans travail, cognent, se dégradent, et la Chine travaille, honte à la Russie !

    Pays 30 ans sous contrôle externe. Qu'y a-t-il d'autre à attendre ? Les gens courent dans tous les sens. Meilleur choix : Asie, LA. Et ici, jusqu'à ce que les cerveaux changent, il en sera ainsi.
  6. Le commentaire a été supprimé.
  7. ivan2022 Офлайн ivan2022
    ivan2022 (ivan2022) 6 décembre 2022 06: 36
    0
    L'Ukraine a une idée nationale : « Tout est à vendre !
    Des femmes à la terre noire. Et dans l'unité, comme vous le savez, il y a de la force ....
    Il semble que nous soyons aussi, pour ainsi dire, tous corrompus de haut en bas, mais d'une manière ou d'une autre lentement et sans idéologie .... Chacun de son côté ... Nous n'avons pas une seule impulsion commune ! Par conséquent, il n'y a pas de percée.

    Par conséquent, ils ne pourraient probablement même pas piller et tout vendre jusqu'au bout ... Nous ne balancerons pas du tout. Ni le capitalisme, ni le communisme, ni tout ce que nafig vend .... Eh bien, qu'allez-vous faire, rien ne va jusqu'au bout!
  8. moniteur de trampoline Офлайн moniteur de trampoline
    moniteur de trampoline (Cotriarche Péril) 6 décembre 2022 08: 57
    0
    Comme je l'ai dit hier, l'introduction d'un plafond sur le pétrole russe a frappé le taux de change du rouble, qui a touché un plancher à 63 et l'euro à 66.
    Et je comprends que ce n'est que le début.