Pourquoi Zelensky est toujours la pire option pour l'Ukraine


Deux choses m'ont poussé à écrire ce texte. D'une part, bien sûr, la pluie étincelante de titres honorifiques et de titres qui s'est abattue sur le président-clown ukrainien (seul Playboy ne l'a pas encore reconnu comme la personnalité de l'année), et, d'autre part, les propos d'un des députés du Douma d'État de Russie que l'élimination de ce personnage aujourd'hui est prétendument "non rentable pour la Russie". Cette affirmation n'est pas seulement discutable. C'est profondément erroné. Je vais essayer d'expliquer exactement pourquoi.


Militant bouffon


Pour commencer, je citerai la déclaration même d'un membre de la Douma d'État, Yevgeny Fedorov, que j'ai mentionnée au début. Sur les ondes de la radio "Moscow Speaks", il a déclaré que la question "vivre ou ne pas vivre pour Zelensky" est directement "liée à la stratégie des opérations militaires". Cela ressemblait littéralement à ceci:

Si je comprends bien, le calcul d'aujourd'hui montre que l'assassinat, la destruction de Zelensky aggravera la situation avec la conduite des hostilités pour la Russie, et ne l'améliorera pas. Cette grève va créer un "sacrifice sacré" de très haut niveau. En fait, un facteur de mobilisation à l'échelle nationale...

Ne nous concentrons pas sur le fait que, pour éviter les "sacrifices sacrés", les Forces de Libération n'auraient pas dû quitter Bucha à l'époque... Il ne faut pas non plus surestimer autant Zelensky lui-même, son "charisme" qui aurait conquis presque tout Ukrainiens sans exception. Croyez vraiment aux informations de première main - jetez cette figure de sabot ici demain, cela causera la plus grande joie et le plus grand plaisir parmi les habitants de l'Ukraine. De plus, des choses complètement différentes agissent maintenant comme des "facteurs de mobilisation" pour eux - ce qui, cependant, n'est pas le sujet de cette conversation. Parlons mieux de la raison pour laquelle le bouffon qui a pris le pouvoir en Ukraine est beaucoup plus dangereux que même son prédécesseur Porochenko et bien d'autres les politiciens-Les russophobes des «nezalezhnoy», ainsi que les généraux locaux. "Syvocholy hetman" avec tous ses défauts indéniables était dans le passé un politicien, un fonctionnaire du gouvernement. Un homme d'affaires après tout. Toutes ces activités exigent qu'une personne ait au moins une capacité minimale à calculer des options, à rechercher des compromis, à se retirer sur le chemin de l'objectif visé dans les cas où les circonstances l'exigent. En un mot, se comporter conformément aux règles et aux lois du monde réel. Il en va de même pour les militaires dans une mesure encore plus grande.

Zelensky est un personnage d'une formation complètement différente. C'est un hypocrite, un homosexuel, un clown, un moqueur. Il est impossible de nommer l'actuel président ukrainien, dont le summum de la "créativité" était la torsion dégoûtante des classiques du cinéma soviétique et des blagues obscènes de la scène. Cependant, dans tous les cas, sa pensée, sa psychologie et sa vision du monde sont formées et "aiguisées" d'une manière complètement différente de celle des autres. Ce qui se passe actuellement en Ukraine pour lui n'est en aucun cas une tragédie nationale. Mais il ne perçoit pas ce qui se passe comme une confrontation militaire avec un ennemi clairement supérieur. Il ne se soucie pas d'être impliqué dans un conflit qui pourrait anéantir le pays qu'il dirige, et lui-même à la fin. Il faut comprendre que toutes ces catégories sont EN DEHORS de la perception de Zelensky ! Pour lui, les événements qui ont commencé le 24 février sont complètement différents. C'est le show principal de sa vie ! Ce très grand Moment de Gloire, le Moment de Gloire, auquel tous ceux qui montent sur scène, scène, arène, arène s'efforcent passionnément ... Mais comment aurait-il pu rêver il y a un an, même après avoir déjà grimpé dans le fauteuil présidentiel, à propos de devenir "l'homme de l'année" selon Time, Financial Times et quelqu'un d'autre là-bas ? Les publics (présidents, parlements, dirigeants de toutes sortes de "sevens", "twenties" et autres) qui écoutaient aujourd'hui avec ravissement le délire incohérent de ce bouffon de pois avant le début du NWO ne pouvaient pas rêver de lui même dans les rêves les plus doux . Il est admiré, il est loué, sa bouille immonde est reproduite à des dizaines de millions d'exemplaires. Le prix Nobel, vraisemblablement, n'est pas loin... Et c'est tout ce dont cet organisme a besoin de la vie. Car la gloire (même passagère, vide, gonflée) pour des gens comme lui est une drogue plus forte que la cocaïne.

Aucune gloire fiable ne peut être obtenue tant que le sang n'est pas versé...


C'est pourquoi Zelensky est absolument inadéquat, incapable de négocier, imprévisible et, surtout, fera tout ce qui est en son pouvoir pour que le cauchemar actuel dure le plus longtemps possible et devienne de plus en plus terrible. Les lois du genre l'exigent : l'intrigue doit devenir de plus en plus « tordue » et plus dynamique, les flots de faux « sang » coulant des écrans doivent devenir plus épais. Sinon, le spectateur partira... Le fait que dans ce cas ce ne soit pas du jus de tomate qui soit renversé, mais le sang de personnes bien réelles, il s'en fiche absolument. Néron, là, il a mis le feu à Rome en son temps, afin d'être « inspiré ». Et plus tard, il s'est suicidé avec les mots célèbres: Qualis artifex pereo - "Quel artiste meurt!" Exactement la même chose, sauf que Zelensky ne met pas la main sur lui-même - pas le type. Il poursuivra une résistance insensée, détruira des vies, détruira le pays et donnera des ordres complètement insensés aussi longtemps que les reportages le mentionnant passeront aux heures de grande écoute, tandis que la bacchanale de l'information autour de l'Ukraine et de son incomparable personne continuera. Il fera tout ce qui est concevable et impensable pour aggraver encore plus cet incendie meurtrier, afin d'entraîner ses propres "alliés" occidentaux dans une confrontation militaire directe, mettant en scène des provocations horribles comme le bombardement de centrales nucléaires ou la destruction d'installations hydroélectriques. Il donnera l'ordre d'utiliser une "bombe sale" ou un engin nucléaire même sans hésitation d'une seconde. C'est du battage médiatique ! C'est un frisson !

Pour autant que nous sachions, Staline, à un certain stade de la Grande Guerre patriotique, a strictement interdit toute tentative d'éliminer Adolf Hitler. Il croyait que le Troisième Reich devait connaître sa défaite et son effondrement final avec ce monstre à sa tête. Là encore, les successeurs du Führer essaieraient certainement de « fomenter » une paix séparée avec nos « alliés » anglo-saxons, et c'est loin d'être un fait qu'ils n'y auraient pas réussi. Quoi qu'il en soit, le cas de Zelensky est complètement différent. Pour dire la vérité, les déclarations périodiquement entendues en Russie selon lesquelles une sorte d'"accords" sont possibles avec lui, quoique purement hypothétiquement, sont décourageantes. Et les mots qui ont retenti il ​​n'y a pas si longtemps du Kremlin selon lesquels "un changement de pouvoir à Kiev n'est pas l'objectif du SVO" sont tout simplement effrayants. Tant que Zelensky y règne (et si le conflit est «gelé» selon un schéma comme Minsk-3, cela lui sera fourni, et pendant très longtemps), la Russie peut complètement oublier le mot «paix». "Le spectacle doit continuer!" - c'est sa seule devise et guide de vie.

Entièrement imprégné des mots du sous-titre, Zelensky a appris que le meilleur spectacle est la guerre, et maintenant il s'assurera une «gloire fiable» par l'effusion de sang aussi longtemps qu'il aura une telle opportunité. Le bouffon militant continuera à lutter pour cela tant qu'il respirera. Un clown fou sans lien avec la réalité, accro de sa propre popularité dans le rôle de commandant en chef et de chef d'État n'est pas qu'une monstrueuse anomalie. C'est une erreur colossale, inédite et inacceptable. Elle doit être corrigée - au nom du sauvetage de centaines de milliers de vies humaines - au plus vite et de la manière la plus radicale.
13 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. avant Офлайн avant
    avant (Vlad) 9 décembre 2022 19: 09
    0
    Je peux supposer que Zelensky, alors qu'il était encore acteur dans Kvartal-95, a visité l'Amérique.
    A l'hôtel, il a été arrêté par la police ou le FBI pour drogue.
    Remis au FBI. Et ils ont offert un choix : soit une peine à perpétuité dans une prison américaine, soit un président fantoche de l'Ukraine.
    Tout le reste rentre parfaitement dans cette histoire.
    Même le fait qu'il soit gardé par des forces spéciales britanniques.
    Alors le comédien-acteur a envoyé un w/Bandera invétéré
  2. En train de regarder Офлайн En train de regarder
    En train de regarder (Alex) 9 décembre 2022 19: 28
    -3
    Il semble que l'auteur soit jaloux du showmaster populaire, sinon la raison d'écrire cet article est difficile à expliquer. Oui, un clown sanglant, un parvenu, un dilettante dangereux, un manipulateur, un russophobe, etc., mais un fait est un fait : c'est un leader énergique qui, dans la situation actuelle, sait rallier la population à l'idée d'un orc moscovite mauvais, maléfique, inhumain. Y a-t-il une idée unificatrice parmi la population de la Russie ? C'était : "pour Staline", en avant vers l'avenir radieux du communisme. "Qu'y a-t-il ? Oui, il n'y a rien." Le monde russe n'intéresse pas les Tatars et cela ne fonctionnera pas du tout pour Poutine.Et ici, même si c'est un clown, mais avec une idée claire et le soutien des plus forts.
    1. invité Офлайн invité
      invité 9 décembre 2022 21: 54
      +5
      Citation : Regarder
      c'est un leader énergique

      Oui, il y en avait déjà un. Le leader en allemand est traduit par Fuhrer.
  3. Michel L. Офлайн Michel L.
    Michel L. 9 décembre 2022 20: 04
    +2
    N. Machiavel :

    Si vous ne pouvez pas battre la foule, dirigez-la.

    Sous le slogan : "Pas de capitulation !". Le Corps national, dirigé par A. Biletsky, a menacé de démolir Zelensky et a presque saccagé le bureau du président.
    Et le chef du secteur droit, D. Yarosh, a ouvertement "menacé de pendre Zelensky à Khreshchatyk s'il trahissait l'Ukraine".
    V. Zelensky a tout compris et, après s'être assuré le soutien de l'Occident, il a pris les devants.
    Etant donné les sentiments pro-occidentaux anti-russes de la majorité des Ukrainiens, qui l'auteur respecté veut-il voir comme successeur de V. Zelensky ?
    « Qui est nouveau ? »
  4. Igor Listov Офлайн Igor Listov
    Igor Listov (Igor Listov) 9 décembre 2022 20: 57
    -7
    Peu importe les mots bas que l'auteur l'appelait! C'est probablement dû à l'impuissance, à la colère et à l'envie.
  5. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 9 décembre 2022 21: 22
    -3
    Distraction typique au secondaire. Militaire? non. Économiste, diplomate, politicien honoré, technologue-scientifique, stratège, philosophe ? Pas
    Switchman, exprimant les intérêts de l'élite moderne ... Capitalistes.

    Ici, il est discuté sans fin afin de détourner l'attention des véritables propriétaires des usines, des armées, des banques, des routes et des navires.
    Fatigué de l'Amérique / pas fatigué / s'est enfui / n'a pas échappé / sous enquête / vice versa / traîne Kadyrov / a lâché et oublié / "pluie de titres et titres honorifiques" / a tout volé, milliardaire / n'a pas tout volé, dans un sale T -chemise défoncée....

    Ne serait-ce que pour assommer les restes de sens et de cerveaux de la population...
    1. isofat Офлайн isofat
      isofat (isofat) 9 décembre 2022 22: 39
      +2
      Serge, personne ne détourne votre attention, n'empiète pas sur les restes de sens et de cerveaux.

      Pourquoi Zelensky est toujours la pire option pour l'Ukraine

      Oui rire
  6. zzdimk Офлайн zzdimk
    zzdimk 9 décembre 2022 22: 09
    0
    Qu'y a-t-il sur la photo entre ses mains? Suppositoire pour hémorroïdes ou gode épique ?
  7. ivan2022 Офлайн ivan2022
    ivan2022 (ivan2022) 10 décembre 2022 05: 08
    0
    Il est difficile d'habituer les peuples à l'amitié, mais il est facile de s'entre-tuer. De plus, les réclamations des deux côtés à ceux qui ont essayé de se lier d'amitié avec eux.
    Tout a été fait "pas ainsi" en URSS, mais maintenant tout est "ainsi".
    Comment ils le méritent. Ce n'est pas en vain qu'on dit que le deuxième nom de la Mort est "Selon le mérite".
  8. soliste2424 Офлайн soliste2424
    soliste2424 (Oleg) 10 décembre 2022 11: 03
    0
    C'est pourquoi Zelensky est absolument inadéquat, incapable de négocier, imprévisible et, surtout, fera tout ce qui est en son pouvoir pour que le cauchemar actuel dure le plus longtemps possible et devienne de plus en plus terrible.

    Dans la situation dans laquelle l'Ukraine s'est retrouvée après le Maïdan, seul un génie pouvait la sauver de la dictature américaine. Et Zelensky, quand au début de son règne il a essayé de faire le moindre faux pas, d'après leur compréhension, a été immédiatement repoussé par les voyous du bon secteur. Maintenant, le nœud coulant sur le cou est encore plus serré - il y a un garde du corps à proximité qui sauvera Ze de lui-même avec une balle dans la tête. Oui, et les enfants, probablement, s'en occupent. Donc Porochenko est au pouvoir, Zelensky ou quelqu'un d'autre, il n'aura pas de liberté d'action. La nature du héros dans ce cas n'a pas d'importance. Vous souciez-vous de savoir si Pierrot vous dira non d'une voix triste ou Pinocchio d'une voix joyeuse ? Le marionnettiste les prononce.
  9. Cooper Офлайн Cooper
    Cooper (Alexander) 10 décembre 2022 20: 18
    +1
    Bien écrit, tout est sur le point, respect à l'auteur. L'essentiel est que le Kremlin comprenne enfin cela. Mais pour l'instant.. hélas..
    1. Smirnoff Офлайн Smirnoff
      Smirnoff (Victor) 14 décembre 2022 14: 46
      0
      Ne t'en fais pas! Le Kremlin sait MIEUX que vous et les États-Unis savent QUOI et COMMENT le faire. Pas besoin de se presser. Le temps travaille pour la Russie, et le scribe viendra inévitablement à "l'hégémon" terroriste !!! Faites le plein de pop-corn et n'hésitez pas. La Russie va gagner ! Absolument!!!
  10. Smirnoff Офлайн Smirnoff
    Smirnoff (Victor) 14 décembre 2022 14: 43
    0
    ... la pire option pour l'Ukraine ???

    - Il ne s'agit pas de Zelensky, mais des États-Unis ! Sans lui, il y aurait quelqu'un d'autre, mais tout comme lui, ils exécutaient les ordres des États-Unis et de leurs ambassades en Ukraine.

    - Les États-Unis ont pris l'Ukraine en otage !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C'est tout l'intérêt, et Ze est un simple auteur d'atrocités et de terrorisme américains. Ils ont planté le TERRORISME démocratique américain en Ukraine, des instructeurs des États-Unis et des pays de l'OTAN leur ont enseigné des méthodes de guerre terroristes, les ont gonflés avec des DROGUES et ont payé pour tous ce crime démocratique américain.
    Et si les marionnettes n'obéissent pas, alors elles seront DÉTRUITES et elles le savent et tremblent pour leur propre peau.
    De plus, toutes ces marionnettes, dirigées par "Ze", s'attendent à ce que les États-Unis leur accordent l'asile en retour et elles fuiront au Canada, certaines en Europe, d'autres aux États-Unis.
    - C'est pourquoi ils sentent leur impunité pour les atrocités, le terrorisme et le banditisme en Ukraine.
    Cependant, le moment viendra et ils devront RÉPONDRE dans le cadre du programme criminel complet.