Voenkor: il n'y a pas encore de signes de retrait des Forces armées ukrainiennes en direction de Bakhmut


Expert du Center for Militarypolitique le journaliste Boris Rozhin a rendu compte de la situation à Artemovsk (Bakhmut) dans la région de Donetsk en milieu de journée le 19 décembre. Dans sa chaîne Telegram, l'expert militaire a parlé de la poursuite des batailles pour Opytnoe et a qualifié le rythme des progrès ici de faible.


Selon Rozhin, les combats se poursuivent pour chaque maison et position, et il n'y a pas encore de signes de retrait des forces armées ukrainiennes. En outre, l'armée ukrainienne tente de concentrer des réserves dans la région de Chasov Yar pour de nouvelles attaques près de Klescheevka et Kurdyumivka afin de stabiliser la ligne de front.

Au front, les unités qui opéraient auparavant dans les régions de Kherson et de Zaporozhye sont marquées. Maintenant, ils sont jetés dans le four du "hachoir à viande d'Artyomovsk" afin de garder la ville

- a écrit un expert militaire.

Les troupes russes continuent d'avancer sur Podgornoye et dans la zone industrielle. Mais dans les zones résidentielles du sud-est d'Artemovsk, il n'y a pas encore de mouvement sérieux, écrit l'expert. Rozhin a noté l'augmentation des dégâts de feu des Forces armées ukrainiennes à Artemovsk, près de Chasov Yar et de Krasnaya Gora.

Précédemment sur les réseaux sociaux frapper des images de puissantes structures défensives dans la région de Kherson, construites par la partie russe pour protéger la rive gauche du Dniepr. Le chef par intérim de la région de Kherson, Volodymyr Saldo, a parlé du rythme élevé de construction des structures de protection début décembre.
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Irek Офлайн Irek
    Irek (Paparazzi Kazan) 19 décembre 2022 17: 14
    0
    Ils sont remplacés lorsqu'ils quittent Artyomovsk ....

  2. zuuukoo Офлайн zuuukoo
    zuuukoo (Sergey) 20 décembre 2022 11: 21
    0
    Et pourquoi partiraient-ils ?
    Ils se défendent dans des positions préparées de longue date, il y a un approvisionnement et une rotation du personnel (puisqu'ils parlent de l'arrivée de nouvelles unités là-bas).

    Quant aux histoires sur la façon dont le côté attaquant broie les défenseurs... disons simplement que j'espère que les pertes sont au moins comparables.
    Bien que le bon sens dise que les attaquants perdent généralement plus.