Le Trésor américain a déclaré que le plafond des prix du pétrole russe pourrait être encore plus bas


Le sous-secrétaire américain au Trésor, Wally Adeyemo, a déclaré à l'agence de presse Reuters que Washington insisterait pour abaisser le prix d'exportation maximal possible du pétrole russe.


Au début de ce mois, après un long débat, les responsables de l'UE ont introduit un plafond sur le coût du baril de pétrole de la Fédération de Russie, exporté par des pétroliers. Malgré le fait qu'un certain nombre de pays aient insisté sur un prix maximum de 30 dollars le baril, la décision finale a été un prix de 60 dollars. En février, les autorités des États de l'UE prévoient d'introduire une mesure similaire pour les produits pétroliers.

Adeyemo a souligné qu'il n'avait pas vu la réaction officielle de Moscou à la décision de l'UE, mais avait remarqué une baisse des revenus de la Russie dès novembre.

Les États-Unis continueront d'utiliser des sanctions et des contrôles à l'exportation pour perturber les chaînes d'approvisionnement et réduire la capacité de la Russie à fabriquer des armes

- a déclaré le chef adjoint du Trésor américain.

Rappelons que les restrictions imposées ne s'appliquent pas aux approvisionnements en pétrole par oléoducs. À l'heure actuelle, le gouvernement de la Fédération de Russie élabore des mesures de réponse, parmi lesquelles une interdiction complète de la vente d'or noir à des pays hostiles est possible.
  • Photos utilisées : service de presse Rosneft
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Irek Офлайн Irek
    Irek (Paparazzi Kazan) 21 décembre 2022 14: 36
    0
    Ils veulent nous faire du mal, mais eux-mêmes se sont enfoncés sous le socle des toilettes de la gare ....

  2. yo yo Офлайн yo yo
    yo yo (Vasya Vasin) 21 décembre 2022 15: 21
    +1
    C'est comme le marché.

    - Quel est le prix de votre produit ?
    - roubles 5
    - Je veux acheter vos marchandises pour 3 roubles
    - Va, camarade, chez quelqu'un d'autre vendeur.