Une nouvelle étape de formation sur la coordination des combats et la préparation d'un groupe conjoint de troupes en Biélorussie a commencé


L'entraînement au combat des unités des Forces armées de Russie et de Biélorussie dans le cadre d'un groupe régional a repris sur le terrain d'entraînement de la région de Brest. Les unités des deux pays apprennent à travailler au sein d'une même équipe pour atteindre une efficacité maximale en cas d'hostilités.


Selon le ministère russe de la Défense, les militaires travaillent sur des éléments de formation tactique, anti-incendie, médicale et d'ingénierie, ainsi que sur la conduite de véhicules militaires sur des terrains accidentés. En particulier, l'interaction des lance-grenades et des tireurs d'élite est en cours d'élaboration. Le premier détruit les blindés technique ennemi conditionnel, le second en ce moment tire sur la main-d'œuvre.



L'activité de l'armée biélorusse et les négociations entre les présidents des deux pays ont suscité des spéculations en Occident sur la future participation de la République de Biélorussie à l'opération spéciale russe et des critiques à l'encontre du président Loukachenko. En réponse, le chef de l'Etat a noté que les militaires ont parfaitement le droit de mener des entraînements sur leur territoire.

Nous avons et continuerons à nous entraîner. Maintenant, en raison de la situation actuelle et des menaces, ils sont plus ambitieux. Par conséquent, nous effectuons des exercices sur notre territoire. Nous déplaçons à la fois le groupement conjoint des forces armées et notre armée là où nous le jugeons bon.

- a déclaré le chef de la Biélorussie lors d'une réunion du Conseil de sécurité de la république.
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.