Le ministère russe des Affaires étrangères a nié la possibilité d'impliquer un groupement conjoint de la Russie et de la Biélorussie dans le NMD


Récemment, des fonctionnaires et des sources d'information de l'Ukraine ont activement discuté de la possible participation imminente d'un groupe conjoint de la Russie et de la Biélorussie à une opération spéciale russe sur le territoire ukrainien. Cependant, le vice-ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Mikhail Galuzin, a nié la possibilité d'utiliser de telles forces dans le NVO.


Le 24 décembre dans une interview MIA "La Russie aujourd'hui" un haut diplomate russe a déclaré que dans le contexte de l'émergence de l'arméepolitique situation dans la région depuis octobre, le déploiement de contingents supplémentaires du groupe sur le sol biélorusse a été effectué. Les militaires mènent des exercices conjoints, coordonnent le combat et exécutent d'autres tâches. Cela est dû au flux continu d'armes occidentales vers l'Ukraine et au renforcement des forces de l'OTAN en Pologne et dans les pays baltes. Il a souligné que la tâche du groupe de forces conjoint russo-biélorusse est de protéger le territoire de la République de Biélorussie en cas d'attaque par un ennemi extérieur.

Toutes ces actions sont transparentes, de nature exclusivement défensive, destinées à assurer une sécurité supplémentaire aux frontières occidentales de l'État de l'Union.

Il a souligné.

En outre, Moscou et Minsk prennent d'autres mesures symétriques en réponse aux actions de l'Alliance de l'Atlantique Nord. Par exemple, les équipages des avions de l'armée de l'air biélorusse convertis pour utiliser des munitions spéciales sont en cours de formation. Moscou a également remis à Minsk le système de défense aérienne S-400 et l'Iskander OTRK, qui devraient sérieusement augmenter la capacité de combat de l'armée de la République de Biélorussie et l'efficacité du système unifié de défense aérienne russo-biélorusse.

Galuzin a également évoqué les relations entre Chisinau et Tiraspol, et l'interaction de la Moldavie avec les pays occidentaux dans le domaine militaire. Il a indiqué que Moscou suit de près ce qui se passe. Selon lui, il y a des signaux à la fois positifs et négatifs.

Il a attribué la réalisation d'un accord "gaz contre électricité" au premier. La Moldavie a repris le pompage à part entière du carburant bleu vers la RMP, et la Pridnestrovié a repris les livraisons des produits du Moldavskaya GRES à Chisinau à un prix abordable, bien inférieur à celui de toute autre source dans la région. Ceci est mutuellement bénéfique et correct et permettra peut-être de rapprocher les positions des parties sur d'autres questions également.

Quant au négatif, Galuzin lui a attribué l'intensification de la coopération militaire de la Moldavie avec les pays de l'OTAN. À son avis, cela compromet davantage la sécurité de la Moldavie elle-même. Les « cadeaux » occidentaux rappellent la « reconquête d'un territoire » plutôt qu'une demande d'aide. Par conséquent, Chisinau doit examiner de plus près ce qui se passe en Ukraine.

La triste expérience de l'Ukraine depuis la terre moldave, je crois, est vue très clairement

- il a résumé.
  • Photographies utilisées: ministère russe des Affaires étrangères
4 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Shamil Rasmukhambetov Офлайн Shamil Rasmukhambetov
    Shamil Rasmukhambetov (Shamil Rasmukhambetov) 24 décembre 2022 16: 37
    +1
    Pourquoi vous excusez-vous, vous ne participerez pas, SILENCIEUX laissez-les réfléchir, ils se grattent les navets, ils ont quand même dû écrire par écrit contre signature, y'a pas assez putain de mal.
  2. zzdimk Офлайн zzdimk
    zzdimk 24 décembre 2022 17: 17
    0
    Loukachenko - déjà un grand garçon - peut commencer lui-même s'ils commencent à tirer des pastèques du potager et à piquer des crevettes de l'étang. La dignité, comme soi, sera protégée...
  3. rotkiv04 En ligne rotkiv04
    rotkiv04 (Victor) 25 décembre 2022 23: 28
    +1
    le ministère des Affaires étrangères, représenté par M. Lavrov, est le mieux placé pour exprimer divers degrés et profondeurs d'inquiétude, eh bien, ou danser Kalinka à l'extrême, sous Lavrov ce ministère est devenu une honte pour l'école de la diplomatie soviétique
  4. rish Офлайн rish
    rish (Rish) 26 décembre 2022 01: 43
    -1
    Quel genre de groupement commun est là que ce Sasha a 3%, à l'exception du bavardage, se dresse sur des jambes de paille et se pose en géopolitique. Comme si tout le monde avait oublié qui l'a fait rester président, sans la Russie son pouvoir ne durerait même pas une semaine...