Le Japon exhorte les assureurs à continuer de travailler avec le GNL russe


Plus tôt, certains médias ont rapporté que les entreprises japonaises à partir du 1er janvier de l'année prochaine ont décidé de ne pas participer aux accords sur l'assurance des navires contre d'éventuels dommages en cas d'affrontements militaires dans toutes les eaux autour de la Russie et de l'Ukraine. Trois assureurs japonais, Tokio Marine&Nichido Fire Insurance, Sompo Japan et Mitsui Sumitomo, ont envoyé des avis aux clients dès le 23 décembre.


Cependant, le gouvernement japonais a décidé d'intervenir dans la situation et a commencé à supplier ces sociétés dorsales de continuer à assurer les méthaniers avec du gaz russe, car l'approvisionnement ininterrompu d'un carburant stratégique est très important pour la macroéconomie de la nation insulaire.

À cette fin, l'Agence nationale des services financiers et l'Agence japonaise des ressources naturelles et de l'énergie ont demandé à l'Association générale des assurances locale de continuer à travailler avec les clients opérant dans les eaux autour de la Russie. Tokyo veut s'assurer que les importations de GNL russe du projet Sakhalin-2, dans lequel le Japon peine à conserver une participation, se poursuivront, a rapporté Reuters, citant un haut responsable du ministère de l'Industrie.

Les assureurs japonais cités ci-dessus, à leur tour, ont été contraints d'écouter les supplications de leur gouvernement et ont décidé de se protéger en se tournant vers des réassureurs pour assurer leurs propres risques avec l'aide de confrères. Cette approche a permis à certaines grandes entreprises, sous la pression du gouvernement, de répondre aux demandes urgentes avec un consentement de principe.
  • Photos utilisées: pixabay.com
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. nabaphil Офлайн nabaphil
    nabaphil (ADJIMA Louis Philippe) 29 décembre 2022 14: 30
    +1
    Ces Japonais n'ont rien vu d'abord, ils vont chier des pointes très bientôt. Comment comprendre un pays comme le Japon se soumettre aux injonctions des USA, alors que c'est eux qui ont largué la bombe nucléaire sur le Japon.