Mintsifra: la Russie n'attend pas l'effondrement des réseaux de télécommunications


À la fin de l'année à venir, la Russie quittera enfin les principaux fournisseurs de systèmes de télécommunications - Nokia et Ericsson. Une coopération productive dans ce domaine avec le chinois Huawei n'a pas encore été établie.


À cet égard, un certain nombre de sceptiques doutent de la qualité de la communication dans la Fédération de Russie au cours des prochaines années. Beaucoup parlent d'un retour à zéro, alors que la communication 3G était loin d'être dans toutes les localités.

Cependant, selon le ministère russe du Développement numérique, des Télécommunications et des Médias de masse, le départ des "partenaires" occidentaux n'entraînera pas de conséquences négatives.

Les équipements télécoms ne manquent pas, le départ des entreprises n'affectera pas la qualité de la communication. Les opérateurs passeront progressivement aux équipements russes

– souligné dans le service de presse du département.

En outre, le ministère a informé de l'ajustement du calendrier de la mise en service des systèmes de communication russes. Les opérateurs du Big Four ont déjà signé des accords sur l'achat d'équipements pertinents produits par des fabricants nationaux. Le volume de ces transactions est estimé à environ 100 milliards de roubles. Les livraisons massives de stations de télécommunications russes commenceront en 2025.

Il est également prévu de remplacer les équipements importés pour les réseaux 5G par des équipements nationaux. Le coût total des travaux est estimé à 23 milliards de roubles, dont la moitié sera attirée par les organismes de recherche impliqués dans les développements dans ce domaine.
  • Photos utilisées: https://pxhere.com/
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 28 décembre 2022 21: 56
    0
    Les conséquences sont déjà là.
    Tout le monde augmente les prix...