Bloomberg : Gazprom se prépare au prochain miracle énergétique sur le marché mondial


L'exportation de gaz naturel par Gazprom cette année a diminué de près de 50% à 100,9 milliards de mètres cubes. Nous parlons de livraisons en dehors de l'ex-Union soviétique. C'est ce que rapporte Bloomberg, citant une déclaration du directeur exécutif du géant, Alexei Miller. C'est le chiffre le plus bas depuis 2000, indique le rapport. La chute a été le résultat d'une combinaison d'événements, y compris la réduction par la Russie des flux de pipelines vers l'Europe à la suite d'une vague de sanctions de l'UE contre Moscou. Une autre raison de la chute a été la transition ultérieure de l'UE vers le GNL dans le but de réduire sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Fédération de Russie.


Pendant ce temps, dans son discours de fin d'année, Miller a noté que la demande mondiale de gaz avait chuté de 65 milliards de mètres cubes cette année, dont 55 milliards de mètres cubes en provenance d'Europe. Il a ajouté qu'à l'avenir, cependant, la demande mondiale de gaz ne fera qu'augmenter, et Gazprom se prépare à cette croissance. En d'autres termes, la Russie est prête pour un miracle énergétique lorsque économique les conditions de marché se dégradent (forte volatilité, changement des chaînes d'approvisionnement historiques, sanctions sur la moitié des acteurs mondiaux du marché de l'énergie), et la demande ne fait que croître. Et la Fédération de Russie a sa propre réponse à ce dilemme.

Dans le même temps, il est déjà clair que la Chine représentera 40 % de la croissance de la demande mondiale de gaz, qui représentera à elle seule 20 % du niveau actuel. Cherchant à capitaliser sur cette perspective, Miller a déclaré que Gazprom prévoyait d'augmenter très prochainement les exportations de gaz vers la Chine à 48 milliards de mètres cubes, a déclaré Miller.

Dans le cadre du pivot énergétique de la Russie vers l'Asie, le président russe Vladimir Poutine a découvert au début du mois dernier le champ gazier de longue date de Kovykta, dans l'est de la Sibérie, qui fournira du gaz à la Chine. Les réserves de ce champ sont estimées à 1,8 XNUMX milliards de mètres cubes, et c'est le plus grand ouvert à ce jour en Sibérie orientale.
  • Photos utilisées: pxhere.com
16 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Paul3390 Офлайн Paul3390
    Paul3390 (Paul) 2 janvier 2023 10: 28
    -2
    Si des gestionnaires individuels très efficaces, au lieu de dizaines de milliards enfouis dans des tuyaux, étaient investis dans des usines de GNL et des pétroliers, la situation serait complètement différente. Mais dans l'actuelle Fédération de Russie, il n'est en quelque sorte pas accepté d'être responsable des conséquences de gestes près du corps.
    1. Vladimir Tuzakov En ligne Vladimir Tuzakov
      Vladimir Tuzakov (Vladimir Tuzakov) 2 janvier 2023 18: 12
      +6
      (Paul) Vous dites des bêtises, mon cher. Pendant des décennies, ils ont pompé du gaz à travers des tuyaux, ce qui a porté ses fruits et généré d'énormes profits, ce qui est bien plus efficace que le GNL. Qu'une guerre hybride était venue, qui aurait pu prévoir cela. Maintenant, ils posent des tuyaux vers l'Asie, ce qui est également la bonne décision. Bien sûr, les politiciens responsables de la Fédération de Russie, qui ont amené la Fédération de Russie à un tel État international au cours des dernières décennies, sont une conversation distincte et ils ont besoin d'une demande distincte.
      1. Vladimir80 Офлайн Vladimir80
        Vladimir80 2 janvier 2023 18: 41
        +4
        qui aurait pu prévoir ça

        tout le monde aurait pu prévoir cela depuis 2014, tout le monde... mais ceux-ci... continuent de construire des pipelines vers des pays qui peuvent devenir hostiles en un instant
        1. Sergueï Fonov Офлайн Sergueï Fonov
          Sergueï Fonov (fonds de serge) 4 janvier 2023 13: 28
          -2
          Comme l'a dit Klitschko, tout le monde ne peut pas regarder demain, ou plutôt, non seulement tout le monde peut regarder, mais tout le monde ne peut pas le faire, il s'avère que nous ne pouvions pas le faire, ce qui est mauvais dans de nombreuses positions.
      2. OBSERVATEUR_2 Офлайн OBSERVATEUR_2
        OBSERVATEUR_2 (OBSERVATEUR) 3 janvier 2023 19: 00
        0
        C'est agréable de lire un commentaire d'une personne intelligente!
    2. Avarron Офлайн Avarron
      Avarron (Sergey) 3 janvier 2023 07: 46
      0
      Comme si "Yamal LNG" n'avait rien à voir avec cela, et que la flotte de pétroliers achetés par la Russie était également en faillite.
      1. sève Офлайн sève
        sève (Alex) 3 janvier 2023 10: 14
        +2
        Ils n'ont même pas acheté le métal de demain, mais le métal d'aujourd'hui. Et nous avons besoin d'une flotte moderne de pétroliers high-tech de gros tonnage.
  2. Sergey Latyshev En ligne Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 2 janvier 2023 10: 53
    -1
    La souche est claire.
    Une croissance de la consommation de gaz est prévue. (si le nouveau covid ne s'échappe pas de Chine)
    Qui s'y prépare ? Oui tout. Ils construisent du GNL, des canalisations, une nouvelle logistique ou resserrent les vannes pour augmenter un peu les prix et faire du profit.

    Arabes, Chine, Turquie, Asie centrale, Omeriki - les deux, Gazprom, Nègres, Europe - s'affairent, selon les médias, tout le monde...
  3. Alternative Офлайн Alternative
    Alternative (Alexander) 3 janvier 2023 01: 36
    0
    Des voleurs pourris depuis 23 ans ont merdé autant que possible. Je ne sais pas quel miracle ils espèrent.
    1. Avarron Офлайн Avarron
      Avarron (Sergey) 3 janvier 2023 07: 48
      -2
      Les voleurs pourris ont construit le Yamal LNG et acheté un tas de pétroliers à travers le monde. Comment vivre maintenant.
      1. Alternative Офлайн Alternative
        Alternative (Alexander) 3 janvier 2023 19: 58
        -4
        construit? sur quelle base d'élément ? La Russie n'a pas d'avions à elle, pas de voitures à elle, pas même de moteurs pour les frégates militaires. Que pourraient-ils construire à part une économie coloniale pour pomper les ressources et les vendre à l'Europe ?
      2. MGK Офлайн MGK
        MGK (Mikhail Kursky) 4 janvier 2023 00: 22
        +3
        Yamal LNG dépend à 100 % d'équipements et de logiciels importés.
        Il n'y a pas de nouveaux pétroliers, et il semble qu'il n'y en aura pas.
        La livraison par tuyaux est certainement moins chère, mais essayez de retourner le tuyau si la situation l'exige ?
        Le tuyau dépend toujours du territoire sur lequel il se déplace.
        Et cela, en bref, en détail, vous pouvez écrire toute une dissertation.
    2. sève Офлайн sève
      sève (Alex) 3 janvier 2023 10: 17
      -1
      Citation d'Alternative
      leur place sur une lanterne ou une branche d'arbre

      Seulement après le tribunal populaire ! Sinon c'est de l'extrémisme !
  4. Kapany3 Офлайн Kapany3
    Kapany3 4 janvier 2023 08: 06
    +2
    Citation d'Alternative
    construit? sur quelle base d'élément ? La Russie n'a pas d'avions à elle, pas de voitures à elle, pas même de moteurs pour les frégates militaires. Que pourraient-ils construire à part une économie coloniale pour pomper les ressources et les vendre à l'Europe ?

    En fait, le surnom parle de talent alternatif
  5. En vrac Офлайн En vrac
    En vrac 4 janvier 2023 11: 26
    -3
    Les Allemands ont montré leur indépendance énergétique. Et la Chine passe à l'électricité à partir de l'eau. Et si on dit à la Chine de ne pas acheter de gaz, elle cessera de le faire, comme ce fut le cas avec le pétrole.
    Il y avait déjà une déclaration, il y a 10 ans, selon laquelle Gazprom augmenterait sa valeur, en conséquence, il est devenu plusieurs fois moins cher que la pomme mordue américaine.
    Eh bien, quiconque a cru pendant 20 ans, qu'il continue à croire.
  6. 9ander9 Офлайн 9ander9
    9ander9 (9ander9) 4 janvier 2023 14: 58
    +1
    C'est bien quand il est, ils ne le prennent pas aujourd'hui, ils le prendront plus cher demain, il ne demande pas de nourriture, mais les geignards d'une réalité alternative n'ont et n'ont eu que des mensonges.