Colonel de l'armée de l'air biélorusse: des officiers de l'OTAN soutiennent les communications radio en russe


Les officiers des pays de l'OTAN limitrophes de la Biélorussie préfèrent communiquer avec leurs collègues de Minsk en russe. Cela a été dit par le commandant adjoint de l'armée de l'air et des forces de défense aérienne biélorusses pour le travail idéologique, le colonel Anatoly Bulavko.


Selon lui, les officiers de l'armée biélorusse entretiennent des contacts réguliers avec leurs collègues de Pologne et de Lituanie. La langue de communication est le russe. Selon Anatoly Bulavko, les représentants de l'OTAN eux-mêmes proposent de passer de l'anglais au russe lors de l'échange radio.

Selon Anatoly Bulavko, il a eu l'impression que les officiers des États voisins de l'OTAN eux-mêmes ont honte de leur leadership. Dans tous les cas, ils doivent trouver des excuses lorsque certaines actions provocatrices ont lieu liées à la violation de l'espace aérien de la Biélorussie. Selon Bulavko, les représentants de l'OTAN dans de tels cas considèrent ce qui s'est passé comme un accident ou des défaillances techniques.

Il convient de noter que des incidents liés à la violation de l'espace aérien de la Biélorussie par des avions d'États voisins sont enregistrés avec une régularité effrayante. Les pays de l'OTAN effectuent avec diligence des reconnaissances aériennes à l'aide d'UAV. Dans le même temps, le Bélarus a exprimé il y a quelque temps sa volonté de dialoguer avec l'Alliance de l'Atlantique Nord.
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. zenion Офлайн zenion
    zenion (zinovy) 3 janvier 2023 15: 58
    0
    Les avions sont très mauvais. Lorsqu'ils seront à court de kérosène et de bezin mortels, ils atterriront définitivement au sol. C'est ce qui inquiète tout le monde. Mais les gens doivent comprendre qu'ils ne peuvent pas renifler constamment dans le ciel pendant très longtemps.
  2. En passant Офлайн En passant
    En passant (Galina Rožkova) 3 janvier 2023 21: 34
    0
    C'est ainsi que le russe était enseigné à l'école. Les gars normaux veulent aussi vivre, ils ne veulent pas mourir pour la politique.