La Russie prévoit de développer l'approvisionnement des pétroliers en gaz liquéfié


Une des priorités du gaz politique Moscou dans un avenir proche peut être le transport de carburant liquéfié au lieu de livraisons par pipeline. Cette prévision a été faite par Ilya Kalenkov, directeur général d'Evropeyskaya Elektrotechnika.


L'expert a noté que la Fédération de Russie utilise le gazoduc Power of Siberia pour fournir du gaz à la Chine, tandis que la construction de la route gazière Power of Siberia-2 pourrait prendre environ cinq ans. Dans le même temps, les Nord Streams sont pratiquement détruits, et leur réparation et mise en service ont été reportées à une durée indéterminée. Dans de telles conditions, le transport de gaz liquéfié par citerne peut être mis en avant.

Pendant ce temps, la société russe Novatek dispose d'installations de liquéfaction de carburant. On parle notamment de Yamal LNG d'une capacité d'environ 16,5 millions de tonnes, ainsi que de l'usine Arctic LNG en construction et de plusieurs autres entreprises de ce type.

Plus tôt, Vladimir Poutine a noté qu'il existe encore de nombreuses colonies éloignées en Russie avec un approvisionnement en gaz insuffisant. Ainsi, l'approvisionnement de ces territoires en carburant liquide à faible coût, c'est-à-dire en utilisant le potentiel du marché intérieur, peut devenir une autre priorité importante pour le développement de l'industrie gazière nationale.
  • Photos utilisées : maxpixel.net
5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. vlad127490 Офлайн vlad127490
    vlad127490 (Vlad Gor) 4 janvier 2023 21: 36
    0
    De l'argent, de l'argent dans les poches des oligarques. À qui est la guerre, et à qui la mère est-elle chère ?
    1. Le commentaire a été supprimé.
      1. Le commentaire a été supprimé.
  2. Shmurzik Офлайн Shmurzik
    Shmurzik (Seymeslav) 4 janvier 2023 22: 43
    +2
    Pendant ce temps, la société russe Novatek dispose d'installations de liquéfaction de carburant. On parle notamment de Yamal LNG d'une capacité d'environ 16,5 millions de tonnes, ainsi que de l'usine Arctic LNG en construction et de plusieurs autres entreprises de ce type.

    Belle sur le papier... Mais la vie a une dure réalité.
    16,5 millions de tonnes = 22 milliards de m³ de gaz naturel.
    1 méthanier = max 135 millions de m³ de gaz naturel.
    22 milliards de m³ = min160 vols de méthaniers.
    Et c'est pour une seule usine de travail ... lors de l'exportation
    ~ 30 milliards de tonnes (= 42 milliards de m³) Au total, près de min300 vols.
    Bien qu'il y ait aussi une question rhétorique : qu'est-ce qui peut remplacer plus de 100 milliards de m³ de gaz d'exportation perdu ?

    Bon, maintenant la réalité :
    L'Allemagne bloque les livraisons de gaz de Gazprom à l'Inde. La construction d'usines et sans SVO s'est déroulée avec un grincement, mais maintenant ... Et combien de transporteurs de gaz sont nécessaires pour cela? Le groupe d'ingénierie français Gaztransport & Technigaz, qui s'était engagé à construire 15 méthaniers, a récemment annoncé son retrait de Russie, et il n'y a personne pour le remplacer - un constructeur mondial, après tout. On ne sait pas quand les nouvelles usines seront construites, et celles qui existent vont bientôt commencer à demander des pièces de rechange... Oui, et entrer sur un marché déjà divisé est encore une hémorroïde, sauf peut-être du dumping à grande échelle...
    C'est donc facile à dire, mais à mettre en œuvre ... bien que pourquoi être surpris - après tout, Kyiv a été prise en trois jours ...
    1. Nelson En ligne Nelson
      Nelson (Oleg) 4 janvier 2023 23: 31
      0
      Citation : Shmurzik
      le groupe Gaztransport & Technigaz, qui s'est engagé à construire 15 méthaniers, vient d'annoncer son retrait de Russie, et il n'y a personne pour le remplacer, un constructeur mondial après tout. On ne sait pas quand les nouvelles usines seront construites, et celles qui existent vont bientôt commencer à demander des pièces de rechange... Oui, et entrer sur un marché déjà divisé est encore une hémorroïde, sauf peut-être du dumping à grande échelle...

      Le SSK Zvezda est presque construit depuis 2014.
      Uniquement pour les pétroliers et les transporteurs de gaz.
      Sous le sapin de Noël, le 29.12.2022 décembre 3, le troisième pétrolier de classe Afromax a été remis au client (Sovcomflot).

      Oui, il y a encore loin d'un cycle complet là-bas, mais le même français a réussi à transférer la technologie des membranes pour le GNL.

      En général, le processus est en cours, même s'il y aura une baisse en termes de volumes et, par conséquent, de revenus.
  3. Shmurzik Офлайн Shmurzik
    Shmurzik (Seymeslav) 5 janvier 2023 00: 47
    0
    Citation de Nelton.
    Sous le sapin de Noël, le 29.12.2022 décembre 3, le troisième pétrolier de classe Afromax a été remis au client (Sovcomflot).

    Le pétrolier remplacera le méthanier ????

    Citation de Nelton.
    Oui, il y a encore loin d'un cycle complet là-bas, mais le même français a réussi à transférer la technologie des membranes pour le GNL.

    Ça y est, que ce n'est pas un cycle complet.Et pourquoi les Français transféreraient-ils de la technologie vers la Russie, la casquette d'un fabricant mondial de membranes est lourde ???? Allez donc, sinon quinze, puis treize, c'est sûr, des pétroliers, et non des méthaniers !!!
    1. Nelson En ligne Nelson
      Nelson (Oleg) 5 janvier 2023 18: 40
      0
      Citation : Shmurzik
      Le pétrolier remplacera-t-il le méthanier ?

      Non.
      Mais des méthaniers y sont construits, et le fait de passer la main au client suggère qu'il ne s'agit pas seulement de faire semblant.

      Citation : Shmurzik
      pourquoi les Français transféreraient-ils de la technologie et spécifiquement vers la Russie

      Ils ont payé beaucoup d'argent.

      Ainsi que l'américain GE, qui a construit une usine d'hélices de gouvernail avec transfert de technologie.