Retrait des États-Unis du traité INF: Trump tente de "sauver la face"

Toutes les actions de l'actuelle administration américaine indiquent que le Traité sur les missiles à petite et moyenne portée (SMRMT) vit ses derniers jours.



Comme il ressort du communiqué diffusé par le service de presse de la Maison Blanche, Donald Trump a chargé le secrétaire d'État américain Michael Pompeo, avec un certain nombre d'autres hauts fonctionnaires, de préparer un rapport sur le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (Traité INF) pour le Congrès américain.

L'un des points du document devrait prévoir des options pour répondre aux violations du traité que la Russie aurait commises.

L'apparition de cet ordre s'inscrit dans la continuité des déclarations de Donald Trump selon lesquelles les États-Unis ne respecteront pas les termes du DRMSD et prévoient de se retirer de l'accord. Comme prétexte, ils utilisent des accusations infondées de la Russie, qui n'ont été confirmées par rien.

Ces dernières années, les désaccords entre les pays sur cet accord se sont multipliés. Malgré le fait que les États-Unis accusent la Russie de violer les termes du traité, il est clair depuis longtemps que la vraie raison pour laquelle Washington va se retirer du traité INF est la puissance accrue des missiles de la Chine, qui n'est pas partie au traité et peut se permettre le développement et l'adoption de missiles. toute gamme.

Par conséquent, toutes les accusations contre la Russie ne sont rien de plus que la tentative de Trump de sauver la face en violation des accords existants.
  • Photos utilisées: https://depositphotos.com
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 30 Octobre 2018 15: 00
    +1
    Si l'on en croit Poutine et nos médias, les États-Unis ont longtemps violé cet accord. C'est donc nous qui devrions crier plus fort que quiconque et faire des réclamations, mais nous avons le contraire. C'est juste que Poutine doit présenter de tels arguments pour que les Européens et les Américains fassent la merde. Mais apparemment, il n'y a pas d'arguments, donc ils n'ont pas peur de nous.
  2. AICO Офлайн AICO
    AICO (Vyacheslav) 16 janvier 2019 17: 57
    0
    Sur le visage, sinon pire, vous ne tirerez pas votre visage. C'est comme un hibou sur un globe!