La Grande-Bretagne fait-elle face à un nouveau référendum sur le Brexit?

Après le Premier ministre britannique Theresa May rapporté sur «l'accomplissement» de la mission de lutte contre les espions russes, sur les rives de «Foggy Albion», ils ont commencé à parler plus activement de la tenue du prochain référendum sur le Brexit. L'opposition du Parti travailliste est particulièrement zélée pour s'opposer à la «dame de fer» conservatrice au pouvoir, qui est fortement en désaccord avec le projet d'accord sur le retrait de la Grande-Bretagne de l'Union européenne dans sa forme actuelle.



Le dirigeant travailliste Jeremy Corbin, à l'antenne de Sky News, a déclaré sans ambages qu'un deuxième référendum sur le Brexit au Royaume-Uni était possible dans un avenir prévisible, mais pas demain. Et la question de la frontière entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande soulève un désaccord particulier.

La Grande-Bretagne fait-elle face à un nouveau référendum sur le Brexit?

Il est à noter que le gouvernement britannique le 14 novembre 2018, lors de la réunion finale après cinq heures de débat, a approuvé par un vote majoritaire 585 pages des dispositions de l'accord de «divorce» entre Londres et Bruxelles. Ainsi, Theresa May a gagné, après quoi certains des ministres, en signe de protestation, ont démissionné.

Maintenant, ces dispositions devraient être examinées par le Parlement britannique, mais beaucoup d'entre eux ne sont clairement pas satisfaits du Brexit. La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne est prévue pour le 29 mars 2019, après quoi une période de transition débutera, qui durera jusqu'à la fin de 2020. Mais les Britanniques tiennent à éviter une «frontière irlandaise dure». Et il se peut que lorsque le parti travailliste sera mûr pour le prochain référendum sur le Brexit, il ne sera plus nécessaire.

À propos, le 18 novembre 2018, Theresa May s'est précipitée sur la chaîne Sky News susmentionnée pour exprimer son point de vue. Elle a noté que jusqu'à présent, toutes les questions entre Londres et Bruxelles n'ont pas été entièrement convenues. Et le 25 novembre 2018, un autre cycle de négociations aura lieu dans le cadre du sommet d'urgence des chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne.
  • Photos utilisées: https://ru.depositphotos.com/
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.