Le métal liquide de "Terminator" est devenu une réalité

Habituellement, lorsqu'il s'agit de métal liquide, la plupart pensent immédiatement au mercure. Et si nous parlons de produits spécifiques, alors l'image du robot-terminateur liquide invulnérable T-1000 du film de James Cameron apparaît très probablement dans ma tête. Il n'est pas encore possible pour les gens de créer une telle "machine de destruction", mais tout heureux propriétaire d'une imprimante 3D pourra bientôt imprimer des objets à partir d'un matériau similaire.




Selon la revue Advanced Materials Technologies, des scientifiques de l'Oregon dirigés par Yegit Mengyuch ont développé un nouvel alliage métallique qui peut être utilisé dans n'importe quelle imprimante 3D. Il peut être utilisé pour créer, par exemple, des conducteurs flexibles à température ambiante. Les créateurs de l'Oregon ont pu résoudre le problème de la faible viscosité et de la tension superficielle élevée grâce au galinstan, un alliage de gallium, d'indium et d'étain. Un tel matériau fond déjà à 30 degrés Celsius et la faible viscosité a été surmontée en ajoutant des particules de nickel à l'alliage, dont le diamètre varie de 800 nanomètres à 7 micromètres.

Un nouveau matériel est produit pour un tel de la technologie: Tout d'abord, l'alliage est versé dans un récipient contenant des particules de nickel, puis un émetteur d'ultrasons est placé à l'intérieur pour une oxydation uniforme, ce qui augmente finalement la viscosité. Le résultat de ces manipulations est un métal pâteux. L'une des utilisations pratiques du matériau est de créer des microcircuits extensibles dans lesquels un alliage liquide est pris en sandwich entre des polymères élastiques.
3 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Machette Офлайн Machette
    Machette 8 March 2018 11: 30
    +1
    Je n'en ai jamais douté.
    Tout ne repose que sur le temps.
  2. bratchanin3 Офлайн bratchanin3
    bratchanin3 (Gennady) 8 March 2018 12: 45
    0
    Il existe de nombreux alliages de ce type en Russie, à base de bismuth et d'étain avec divers additifs.
  3. sxfRipper Офлайн sxfRipper
    sxfRipper (Alexander) 13 March 2018 12: 45
    0
    Un tel matériau fond déjà à 30 degrés Celsius.

    L'une des applications pratiques du matériau est de créer des microcircuits extensibles.

    Un peu le microcircuit se réchauffe - et le kirdyk. Et celui auquel il est attaché.