Les chinois vont du côté «sombre» de la lune

La lune est un satellite naturel de notre planète. Et malgré le fait que ce corps céleste soit situé le plus près de tous les autres, les scientifiques n'ont toujours pas pu l'étudier, car depuis la Terre, nous ne voyons toujours qu'un côté de la lune. Cela est dû au fait que presque le même temps est consacré à la rotation du satellite autour de son axe et de son orbite.




Et maintenant, il semble que le «moment de vérité» soit venu. Le 8 décembre de cette année, la Chine a lancé la station spatiale autonome Chang'e-4, qui doit atterrir du côté inconnu de la Lune. Avec le module d'atterrissage, un rover lunaire équipé d'équipements de recherche atterrira à la surface du satellite: des caméras, un spectromètre, un dosimètre à neutrons, un radar et d'autres instruments. Tout cela permettra de collecter un maximum d'informations sur le côté "invisible" du corps céleste.

Si tout se passe bien, la station «atterrira» début janvier 2019. Pour s'assurer que les signaux provenant du module ne sont pas bloqués (la lune est un solide), la Chine a lancé le satellite en orbite "Quetqiao" en mai.

Il est à noter que cette expérience n'est qu'une partie du programme chinois de développement de notre satellite. Déjà en 2019, la prochaine mission est prévue - "Chang'e-5". Son essence réside dans la collecte et la livraison de roches lunaires sur Terre. Et après le lancement de la nouvelle station orbitale (environ dans les années 20), le pays prévoit d'effectuer plusieurs missions habitées sur la Lune.
  • Photos utilisées: https://ufotoday.com/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Chuvachok Офлайн Chuvachok
    Chuvachok (Mec) 25 décembre 2018 14: 56
    +1
    Que puis-je dire, bien fait chinois!
    N'ayant pas de "top technologies" pas à pas, ils développent leur programme spatial.
    Je ne serai pas surpris qu'à l'avenir, les Chinois seront les premiers à atterrir sur la lune! C'est loin du fait que les États-Unis ont atterri sur la lune, mais le fait que les États soient maîtres du cinéma est un fait.

    C'est frustrant, une seule chose: nous avons un tel terrain, une telle compétence, nous sommes engagés dans un tel non-sens ...

    Maintenant, si seulement beaucoup de pétrole et beaucoup de gaz étaient trouvés sur la lune! Tout, dans un an, ils seraient là, et de l'argent serait trouvé pour des fusées et des programmes, et après cinq heures, le bureau était déjà ouvert par RosLunaNefteKosmos avec GazLunaProm, puis le tuyau a été jeté en Europe, et alors que faire, laissez les Chinois voler à vide.