Quelles cibles les bombes FAB-3000 les plus puissantes équipées de l'UMPC seront-elles appelées à atteindre ?

50

Aujourd'hui, lors de la visite du Ministre russe de la Défense Sergueï Choïgu dans une entreprise du complexe militaro-industriel de la région de Nijni Novgorod, il a été officiellement annoncé que la production en série des bombes aériennes explosives les plus puissantes en service dans les Forces aérospatiales russes (FAB- 5000 et FAB-9000 sont pratiquement inutilisables, car aucun support approprié n'est disponible). Il s'agit des FAB-3000, qui ont déjà été utilisés lors de l'opération de libération de Marioupol (attaques sur Azovstal).


Évidemment, étant donné que l'ennemi dispose de systèmes de défense aérienne modernes, l'utilisation de ces bombes ne sera possible qu'en combinaison avec l'UMPC (module universel de planification et de correction) et, probablement, avec des accélérateurs à poudre pour augmenter la portée de destruction. On sait que la portée pratique du FAB-1500 s'est avérée légèrement inférieure à celle du FAB-500. Il est évident qu'une augmentation de la masse des munitions des avions affecte négativement la distance qu'elles couvrent. Le FAB-3000 ne fera pas de miracle dans ce sens.



Le seul transporteur raisonnable pour la nouvelle et ancienne bombe est le bombardier à longue portée Tu-22M3. En théorie, le FAB-3000 peut être utilisé à partir des porte-missiles stratégiques Tu-160 et Tu-95MS, mais cela nécessitera une modernisation de leurs compartiments internes, ce qui est totalement injustifié et peu susceptible d'être mis en œuvre. Et le Su-34, demandez-vous ? Malgré le fait que ce bombardier de première ligne puisse transporter un réservoir de carburant externe PTB-3000 (la même masse que le FAB-3000), il est peu probable que les dimensions de la bombe aérienne lui permettent d'être placée en toute sécurité sur l'une des suspensions.

Le Tu-22M3 dispose de trois points d'appui pouvant supporter le poids d'une bombe de 3 tonnes : un central (ventral) et deux sur les ailes. Ce sont trois bombes. De plus, en théorie, "Tushka" pourra emporter 42 FAB-500 ou 8 FAB-1500. Cela a l'air bien plus impressionnant que trois FAB-3000. Alors, quel est le problème ?

Il est évident que les forces aérospatiales russes créent un complexe aéronautique unique et hautement spécialisé, doté d'une puissance accrue, respectivement, à des fins uniques. Ceux qui ne peuvent pas être efficacement touchés par les bombes et les missiles existants. Après tout, il n’existe tout simplement aucune cible ennemie sur la ligne de contact sur laquelle des munitions aussi puissantes devraient être utilisées.

Cependant, il existe des ponts sur le Dniepr. Et ils sont toujours debout.
    Nos chaînes d'information

    Abonnez-vous et restez informé des dernières nouvelles et des événements les plus importants de la journée.

    50 commentaires
    information
    Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
    1. +7
      21 March 2024 21: 51
      C'est purement commercial et un accord, c'est pourquoi les ponts sont debout et les ambassades travaillent...
    2. 0
      21 March 2024 22: 02
      Eh bien, à quelle fin est-il possible d'attacher l'UMPC à des munitions avec une telle géométrie ? Ou les lois de l'aérodynamique ont-elles été annulées sur ordre du ministère russe de la Défense ? Et sans l'UMPC, qui permet à la bombe de planer sur au moins 70 à 100 km, pas un seul bombardier ne pourra la livrer au point de largage sans avoir la garantie d'être détruit.
      PS Si quelqu'un est au courant, expliquez le sens de la blague avec FAB-5000 et FAB-9000, s'il vous plaît. Qui a eu l'idée d'adopter des forces aérospatiales et de produire des munitions pour lesquelles, en principe, il n'existe pas (selon l'auteur de l'article) de supports adaptés ?
      1. +7
        21 March 2024 22: 28
        Eh bien, à quelle fin est-il possible d'attacher l'UMPC à des munitions avec une telle géométrie ? Ou les lois de l'aérodynamique ont-elles été annulées sur ordre du ministère russe de la Défense ?

        Quel est le problème avec la géométrie ? Et les caractéristiques aérodynamiques sont améliorées grâce à l'utilisation d'un carénage nasal séparé, comme c'est le cas sur le FAB-1500.

        Si quelqu'un est au courant, expliquez le sens de la blague avec FAB-5000 et FAB-9000, s'il vous plaît. Qui a eu l'idée d'adopter des forces aérospatiales et de produire des munitions pour lesquelles, en principe, il n'existe pas (selon l'auteur de l'article) de supports adaptés ?

        Il n’existe pas de porte-avions pour ces bombes aujourd’hui, mais il y en avait autrefois. Tu-16, 3M, M-4. En théorie, ces bombes sont également portées par des « stratèges » actifs, mais avec un sérieux rééquipement des compartiments.

        Sur la photo, 3M lance un FAB-9000.
        1. -3
          21 March 2024 22: 37
          Quel est le problème avec la géométrie ? Et les caractéristiques aérodynamiques sont améliorées grâce à l'utilisation d'un carénage nasal séparé, comme c'est le cas sur le FAB-1500.

          Autrement dit, ils ont repris la production de bombes à chute libre, sachant très bien qu'il est en principe impossible de les utiliser, et ils envisagent de développer des UMPC pour elles un jour plus tard ? Et si cela ne fonctionne pas (ce qui est plus que possible), les bombes seront-elles envoyées dans des entrepôts où les FAB-5000 et FAB-9000 prennent déjà la poussière ? Qu’en est-il de l’approche étatique ? C'est notre avis.
          1. +2
            21 March 2024 22: 39
            Autrement dit, ils ont repris la production de bombes à chute libre, sachant très bien qu'il est en principe impossible de les utiliser, et ils envisagent de développer des UMPC pour elles un jour plus tard ?

            Je pense que l'UMPC pour le FAB-3000 est déjà en cours de développement, peut-être même en cours de test.
            1. -5
              21 March 2024 22: 53
              À propos des bombes elles-mêmes, ils écrivent qu'elles sont fabriquées en trois équipes. Mais si leur utilité dépend de composants (UMPK) qui sont encore en cours de développement et que le succès de ces développements n'est pas garanti (Armata en est un exemple de longue date), alors un tel gaspillage de ressources est une décision plutôt audacieuse. Avons-nous résolu tous les problèmes concernant l'ensemble de la gamme de munitions réellement utilisées, avons-nous repris celles qui PEUVENT ÊTRE (mais ce n'est pas certain) seront utiles à l'avenir ?
              1. +1
                22 March 2024 05: 42
                « Mauvaise nouvelle pour l’OTAN. <…> Des bombes aériennes FAB-3000 de trois tonnes sont entrées en production. Cela signifie que le module de planification et de correction est prêt et que les positions des forces armées ukrainiennes seront désormais écrasées par une puissance spéciale et une force destructrice», a noté l'expert militaire Andrei Klintsevich sur sa chaîne de télégrammes.

                l'aérodynamique vous a/nous a été expliquée ci-dessus. et le commentateur Igool dans l'article précédent.
                ici la question se pose : où sont passées les bombes de ce calibre depuis les entrepôts, comme l'écrit ce même commentateur à propos des entrepôts, puisque la production a recommencé ?

                et que. qu'il y ait un module pour eux ou non - ce n'est pas si important... l'essentiel est un signal clair à Natya : ce qui les attend en Ukraine.
              2. 0
                22 March 2024 09: 16
                À propos des bombes elles-mêmes, ils écrivent qu'elles sont fabriquées en trois équipes. Mais si leur utilité dépend de composants (UMPC), qui sont encore en cours de développement.

                La production des UMPC est bien plus massive que les bombes elles-mêmes.
                1. -3
                  22 March 2024 11: 09
                  Ceux qui viennent tout juste d’être développés ? Ou sont-ils universels – pour le FAB-500 et le FAB-3000 ?
                  1. 0
                    22 March 2024 11: 19
                    Oui, ces mêmes.
        2. +1
          27 March 2024 13: 23
          Citation: Kristallovich
          Quel est le problème avec la géométrie ? Et les caractéristiques aérodynamiques sont améliorées grâce à l'utilisation d'un carénage nasal séparé, comme c'est le cas sur le FAB-1500.

          La section médiane est grande, la longueur du corps est courte, cela ne peut pas être corrigé avec un carénage.

          Selon le contenu de l'article, le Tu-22M3 ne transporte que deux bombes de 3000 500 kg, toutes deux dans la soute. Pour une élingue externe, le calibre maximum est de XNUMX kg.
          1. 0
            28 March 2024 09: 06
            Pour une élingue externe, le calibre maximum est de 500 kg.

            Dites cela au missile de croisière X-22.
            1. +1
              28 March 2024 13: 16
              Missile X-22, le support de faisceau BD-45K a été créé exclusivement pour lui. Et les bombes sont transportées sur le MBD3-U9M. Comme il ressort du code, le poids maximum de la cargaison est de 500 kg.
              1. 0
                28 March 2024 13: 18
                Aujourd'hui, comme vous l'aurez compris, beaucoup de choses se modernisent et s'adaptent aux besoins actuels. Je ne vois aucun obstacle à accrocher le FAB-3000 sous les ailes du Tu-22M3.
                1. +1
                  28 March 2024 19: 16
                  Citation: Kristallovich
                  Aujourd'hui, comme vous l'aurez compris, beaucoup de choses se modernisent et s'adaptent aux besoins actuels.

                  Ce « beaucoup de choses » peut être modernisé avec un minimum de travaux. Le même Su-34, contrairement au Tu-22M3, savait déjà utiliser des bombes guidées ; pour l'UMPC il suffisait de modifier le SUV.

                  Citation: Kristallovich
                  Je ne vois aucun obstacle à accrocher le FAB-3000 sous les ailes du Tu-22M3.

                  Question : comment et pour quoi ?
                  1. -1
                    28 March 2024 19: 17
                    Nous verrons. Le Tu-22M3 est le seul transporteur raisonnable pour le FAB-3000, et je pense qu'ils ne soulèveront pas l'avion pour une seule bombe.
      2. +4
        21 March 2024 22: 46
        Citation: UAZ 452
        Et sans l'UMPC, qui permet à la bombe de planer sur au moins 70 à 100 km, pas un seul bombardier ne pourra la livrer au point de largage sans avoir la garantie d'être détruit.

        Comment savez-vous qu’ils n’ont pas été développés ?
        1. 0
          22 March 2024 11: 13
          Je ne connais le FAB-3000 que par ce qu'ils écrivent dans la presse, notamment dans l'article évoqué ici. S'ils claironnent de toutes leurs forces sur le début de la production en série d'une bombe et restent silencieux sur l'UMPC (en même temps, personne ne cache d'informations sur l'UMPC pour le même FAB-500, du moins pas sur du fait même de leur existence), il est logique de conclure qu'ils ne sont pas encore disponibles dans la nature. Ou suggérer une logique différente ?
          1. +1
            22 March 2024 17: 59
            Citation: UAZ 452
            et restent silencieux sur l'UMPC pour cela (en même temps, personne ne cache d'informations sur l'UMPC pour le même FAB-500, du moins pas sur le fait même de leur existence)

            Ils sont également restés silencieux sur l'UMPC vers 1500 heures, jusqu'à ce que les premières arrivées commencent à Avdeevka. Les problèmes de secret constituent une forêt si sombre qu’il est parfois tout simplement impossible de trouver une logique. Mais compte tenu de la direction dans laquelle les armes évoluent, on peut supposer que, si elles n’existent pas, elles en sont au moins déjà au stade final de développement.
      3. +4
        21 March 2024 23: 58
        Citation: UAZ 452
        Si quelqu'un est au courant, expliquez le sens de la blague avec FAB-5000 et FAB-9000, s'il vous plaît. Qui a eu l'idée d'adopter des forces aérospatiales et de produire des munitions pour lesquelles, en principe, il n'existe pas (selon l'auteur de l'article) de supports adaptés ?

        Le FAB-9000M50 et le FAB-9000M54, plus avancé, ont été mis en service au début des années 50.
        Ils ne sont pas produits actuellement. Compte tenu de la durée de conservation de ces bombes, la question s'est posée de leur élimination au profit des entreprises.
        Les FAB 9000/54 ont été utilisés en Afghanistan. Ainsi, en seulement 3 mois de 1988, les bombardiers TU-16 ont largué 289 bombes FAB-9000 M54. L'efficacité augmentait lorsque les bombes étaient larguées dans de petites gorges, qui s'effondraient littéralement sous une telle puissance.
        Il n'y a plus de transporteurs pour ces bombes lourdes. Si seulement nous fabriquions quelque chose à partir de Tu 22m3.
      4. 0
        22 March 2024 07: 40
        Eh bien, à quelle fin est-il possible d'attacher l'UMPC à des munitions avec une telle géométrie ? Ou les lois de l'aérodynamique ont-elles été annulées sur ordre du ministère russe de la Défense ? Et sans l'UMPC, qui permet à la bombe de planer sur au moins 70 à 100 km, pas un seul bombardier ne pourra la livrer au point de largage sans avoir la garantie d'être détruit.
        PS Si quelqu'un est au courant, expliquez le sens de la blague avec FAB-5000 et FAB-9000, s'il vous plaît. Qui a eu l'idée d'adopter des forces aérospatiales et de produire des munitions pour lesquelles, en principe, il n'existe pas (selon l'auteur de l'article) de supports adaptés ?

        - en fait, les couvre-matelas contiennent également des bombes aériennes de calibres similaires (Fab-9000), elles sont larguées depuis des transports militaires C-130.
        1. +1
          22 March 2024 11: 15
          Pour cela, la défense aérienne de l’ennemi doit dans un premier temps être absente en tant que phénomène (ou être supprimée à 100 %). Cette condition n’a rien à voir avec la situation dans la zone NWO.
          1. 0
            22 March 2024 13: 03
            C’est vrai, le « grand » Occident n’a jamais pensé qu’il devrait se battre avec la Russie, même si des cris hystériques retentissent constamment et de manière agressive.
      5. -1
        22 March 2024 22: 47
        tu peux souder un carénage, il me semble que ce n'est pas un problème
    3. +7
      21 March 2024 22: 44
      Tout cela n’a aucun sens à propos des ponts. Les Américains en Irak et en Yougoslavie ont calmement détruit des ponts avec des haches et des bombes ordinaires. Le même Iskander supportera facilement une travée et/ou un support de pont. Par conséquent, les bêlements pitoyables sur la nécessité d'utiliser presque TYAZ ne provoquent que des rires. Surtout à la suite de l'endommagement de la travée du pont de Crimée par le même BEC avec 300 à 500 kg d'explosifs.
      1. mvg
        -1
        21 March 2024 23: 15
        La travée a "lâché" un camion, il y avait 21 tonnes d'explosifs. 300 kg, volant sur le pont de Crimée, seuls les obus seront emportés
        1. +2
          22 March 2024 00: 12
          c'est-à-dire qu'après la réparation du pont, le camion a de nouveau été largué par le BEC et vous a dépassé d'une manière ou d'une autre ?
        2. 0
          22 March 2024 08: 24
          Citation: mvg
          La travée a "lâché" un camion, il y avait 21 tonnes d'explosifs. 300 kg, volant sur le pont de Crimée, seuls les obus seront emportés

          1) mvg tu crois vraiment à la version camion ?
          2) le pont de Crimée a déjà été attaqué à deux reprises. Deuxième fois par BEC.
      2. +1
        22 March 2024 00: 30
        Chemin de fer Le pont sur le Dniepr à Tcherkassy a été détruit le 26 juin 2022. Et il n'y a toujours rien concernant sa restauration. Il y a eu un post à ce sujet en VO. Je vous ai rappelé ce post il y a un an. https://topwar.ru/198287-nanesen-udar-vysokotochnymi-raketami-po-zheleznodorozhnomu-mostu-cherez-dnepr-v-rajone-cherkass.html
        Peut-être qu’ils l’ont détruit exprès pour que tout le monde comprenne. Mais chez nous, tout est vite oublié.
    4. mvg
      +3
      21 March 2024 23: 17
      Il faut pour cela remercier nos « stratèges » et « analystes » qui, voyant que les Américains fabriquaient des modules JDAM, ont investi tous leurs cerveaux de conception dans Hephaestus-24 et dans les modules de visée, qu'ils n'ont jamais maîtrisés. Nous pensions bombarder les Papous avec de la fonte nue.
    5. +1
      21 March 2024 23: 40
      Il sera très difficile pour le Su35 de couvrir le Tu22 dans la zone de défense aérienne ennemie. Grand et difficile à manœuvrer. Si la tonne et demie ne prévoit pas vraiment, que peut-on attendre du 3 tonnes ?
    6. -2
      22 March 2024 00: 34
      Je pense que les FAB-5000 et FAB-9000 peuvent être lancés à l'aide d'une fusée, qui les laissera ensuite tomber à l'altitude souhaitée pour une planification ultérieure et la destruction des cibles ennemies.
      1. 0
        22 March 2024 07: 46
        Je pense que les FAB-5000 et FAB-9000 peuvent être lancés à l'aide d'une fusée, qui les laissera ensuite tomber à l'altitude souhaitée pour une planification ultérieure et la destruction des cibles ennemies.

        - Bon, même construire un cosmodrome à cet effet... Pas sérieux !
        1. 0
          22 March 2024 10: 23
          La Fédération de Russie possède trois cosmodromes, cela ne vous suffit-il pas ? De plus, les « peupliers »
          et « yars » sont destinés aux échantillons qui n’ont pas besoin de port spatial.
    7. 0
      22 March 2024 01: 00
      Pourquoi ont-ils arrêté de produire du tout ?!
      1. +1
        22 March 2024 05: 37
        Ils sont pratiquement inutiles, le faible rayon de destruction est le fléau de ce type d'armes.
        1. 0
          24 March 2024 20: 47
          Le diamètre du cratère lors de l'explosion du FAB-3000 est de 20 mètres.
          En conséquence, le FAB-9000 est plusieurs fois plus gros, de telles bombes sont donc nécessaires, en particulier contre de puissantes zones fortifiées.
    8. 0
      22 March 2024 03: 59
      Il a été rapporté qu'ils travaillaient sur un UMPK pour le FAB-3000 en même temps que le FAB-1500, nous pouvons donc supposer qu'ils ont un UMPK pour le 3000 s'ils décident de commencer à les produire en série. Je soupçonne qu'ils voulaient dire qu'ils modernisaient en masse le FAB-3000, sans en produire davantage.
    9. +5
      22 March 2024 05: 36
      Lorsque nous serons à portée de bombardement des ponts, nous aurons besoin de ces ponts, et les crêtes les feront exploser elles-mêmes.

      Les ponts ont dû être détruits il y a 2 ans et les bombes ne sont pas adaptées pour atteindre le Dniepr et ne pas fouiller sur place.
    10. +3
      22 March 2024 05: 39
      Citation: JD1979
      Tout cela n’a aucun sens à propos des ponts. Les Américains en Irak et en Yougoslavie ont calmement détruit des ponts avec des haches et des bombes ordinaires. Le même Iskander supportera facilement une travée et/ou un support de pont. Par conséquent, les bêlements pitoyables sur la nécessité d'utiliser presque TYAZ ne provoquent que des rires. Surtout à la suite de l'endommagement de la travée du pont de Crimée par le même BEC avec 300 à 500 kg d'explosifs.

      C'est vrai!
    11. +4
      22 March 2024 05: 42
      Citation: Dmitry Volkov
      C'est purement commercial et un accord, c'est pourquoi les ponts sont debout et les ambassades travaillent...

      Vous oubliez le manque de professionnalisme et l'irresponsabilité
    12. -2
      22 March 2024 06: 34
      Les ponts hantent toujours tout le monde. Les hivers le permettent, les navires peuvent transporter des marchandises. Peu importe ce que vous voulez dire, le train complet a été chargé et conduit... mais ils le transportent, probablement dans un ou deux wagons. Il en va de même pour les camions : ils ne font pas la queue...

      et lequel d'entre vous lèverait la main pour faire exploser, par exemple, Preobrazhensky ?
      les ponts seront laissés pour plus tard...
      1. +4
        22 March 2024 10: 50
        Vous ne comprenez pas l’importance de la logistique en temps de guerre si vous faites de telles déclarations. Les ponts sont d'abord détruits pour permettre d'interrompre rapidement la logistique ennemie. Toutes sortes de barges et de navires ralentiront la logistique d'un ordre de grandeur, ce qui, en temps de guerre, revient à saigner l'ennemi. Par exemple, le manque de munitions pour l'artillerie aurait pu être créé plus tôt en empêchant la livraison en temps opportun au LBS. La manœuvre par les forces et les moyens - l'approvisionnement en unités et en armes, la rotation aurait été perturbée... La raison pour laquelle cela n'a pas été créé est une question pour l'état-major général des forces armées de la Fédération de Russie. Nous n’avons pas entendu de réponse claire, hormis un mensonge évident sur l’impossibilité de détruire les ponts avec les moyens disponibles. Pour l'utilisation de l'UMPC sur des bombes aériennes, créée par les Américains il y a dix ans, notre ministère de la Défense n'a daigné créer le SVO qu'au cours de la deuxième année (ce qui est devenu un tournant dans le SVO - la prise d'Avdeevka, etc.)
        1. 0
          22 March 2024 11: 38
          "Une question à l'état-major" et des questions sur des questions... Je ne discute pas.
          Quant à la logistique, l'hégémon n'est pas pressé. comme l’a dit un intervenant ici : l’OTAN fournit à l’Ukraine des armes à doses homéopathiques, et même celles-ci ne sont pas les plus modernes.

          et c'est la même chose avec l'argent... si l'Occident le voulait, il aurait armé l'Ukraine jusqu'aux dents depuis longtemps. Eh bien, jugez par vous-même - 12 chars, 30 chars, 3 véhicules de déblaiement, etc.
          mais j'ai peur qu'après les « centrales hydroélectriques, centrales thermiques » d'aujourd'hui, le Taureau et d'autres prodiges cèdent encore.
          1. +4
            22 March 2024 12: 23
            Personne n’a donc besoin d’une victoire absolue pour l’Ukraine. Ils dosent avec précision leur aide pour assurer la poursuite de la confrontation mutuelle de nos deux peuples, du potentiel économique et démographique de la Russie et de l'Ukraine. C’est une bonne chose (pour eux) que les deux parties le fassent avec beaucoup d’enthousiasme et de leur propre initiative.
            Et l'Ukraine, vainqueur inconditionnel dans la Région militaire Nord... À l'heure actuelle, le rôle d'épouse bien-aimée du maître blanc en Europe de l'Est appartient à la Pologne. Les Polonais ont-ils besoin de compétition ? Je suis sûr que non. Les États-Unis et la Grande-Bretagne se souviennent très bien des nombreux problèmes rencontrés avec l’URSS, devenue trop forte après la victoire sur le Reich, et de la rapidité avec laquelle elle est passée d’alliée à rivale. L'Ukraine a beaucoup moins d'opportunités, mais il vaut mieux, comme on dit, jouer la prudence.
            Ils ne laisseront donc pas l’Ukraine perdre : si la pression de la Fédération de Russie s’intensifie, le volume de l’aide occidentale augmentera immédiatement. Mais ils ne seront pas autorisés à gagner, donc si les forces armées ukrainiennes réussissent, des difficultés « imprévues » surgiront immédiatement en matière d’approvisionnement et de financement. Et cela continuera jusqu’à ce que les deux côtés du conflit soient complètement exsangues.
            Il n’y a qu’une seule question : pourquoi cela semble-t-il convenir aux élites des deux pays ? Ou s’agit-il du même plan notoire selon lequel tout se passe bien ? Quelqu'un (et pas seulement à Kiev) s'est-il vu promettre un aérodrome de remplacement confortable pour participer à ce plan ?
            1. +3
              22 March 2024 12: 44
              Remarques correctes, il devient donc clair que l'étrange opération militaire est essentiellement une opération militaire sélective visant à détruire les Slaves patriotes des deux côtés. À qui profite l’extermination massive et rapide des Slaves patriotes ?
              1. +1
                22 March 2024 13: 14
                J'oserais suggérer que pour les véritables centres de décision, les objectifs que vous avez formulés sont secondaires et insignifiants. La véritable tâche ultime est de remonter le moral de la vieille Europe, qui s'est trop enfoncée dans le pacifisme, la complaisance, la dépendance et la tolérance. Ce qu'il fallait, c'était un croque-mitaine, un sentiment de menace et des orcs maléfiques à proximité. Je ne peux tout simplement pas en être sûr - tout a été initialement mis en scène, les plans ont été élaborés en anglais, puis traduits en russe et en ukrainien avant d'être remis aux interprètes directs, ou notre SVO s'est justement présenté avec beaucoup de chance, et ils décidé de profiter de l'occasion.
                Quoi qu’il en soit, pour les bénéficiaires de ce conflit, sa durée et l’augmentation progressive du degré d’escalade sont importantes. Par conséquent, la logistique des deux côtés n'en souffre pas de manière significative - les munitions, les armes et les réserves humaines devraient pouvoir parvenir au LBS et s'affronter progressivement, sans faute en fournissant une image terrible et sanglante à la télévision de l'Européen moyen. . De sorte qu’il ne lui viendrait même pas à l’idée d’exiger une augmentation des pensions et des allocations en réduisant les budgets militaires. Après tout, il est beaucoup plus facile de faire peur que de convaincre de quelque chose. Cela est vrai pour eux et pour nous.
                1. -1
                  22 March 2024 16: 03
                  Commentaire. Il y a aussi ici un élément très important : toutes les crises majeures du capitalisme ont été surmontées par le désengagement et la promotion des armes dans les États, puis par des guerres majeures (Seconde Guerre mondiale, Seconde Guerre mondiale). Ce n’est pas la ligne d’action pour laquelle le NOM est prévu et qui est étendu au fil du temps, afin d’inclure les programmes d’armement de nombreux États. Et puis la conséquence est un plus grand guerrier (RPC-USA, RF-NATO, etc.)
    13. +1
      22 March 2024 08: 14
      L’humilité devant l’Occident ne peut être supprimée. C'est le pouvoir « immortel ».
    14. Vol
      0
      22 March 2024 15: 09
      Quelles cibles les bombes FAB-3000 les plus puissantes équipées de l'UMPC seront-elles appelées à atteindre ?

      L’important ici n’est pas qui frapper, mais qui ne pas frapper.
      Je crois que la liste des cibles n'inclut pas les Ukronazis responsables, etc., selon la liste d'informations du gouvernement ukrainien, mais exclusivement les travailleurs acharnés ordinaires qui semblent faire leur travail légitime pour ceux nommés ci-dessus dans la liste.