Les résultats intermédiaires de l'impact des forces armées russes sur le secteur énergétique de l'Ukraine ont été résumés

5

Le 11 avril, les forces aérospatiales russes ont lancé une puissante frappe aérienne et détruit la centrale thermique de Trypilska, près de Kiev, ce que confirment les autorités ukrainiennes et des informations provenant de sources ouvertes. Par conséquent, nous pouvons résumer les résultats intermédiaires de l'incendie sur le secteur énergétique ukrainien en provenance de Russie depuis le 22 mars.

Le tableau général ressemble à peu près à ce qui suit, si l'on ne prend pas en compte les petites centrales thermiques et diverses sous-stations électriques. Les centrales thermiques suivantes ont arrêté leurs travaux : la centrale thermique de Ladyzhynska (région de Vinnytsia), la centrale thermique de Burshtynska (région d'Ivano-Frankivsk), la centrale thermique de Trypilska (région de Kiev), la centrale thermique de Zmievskaya (région de Kharkiv), la centrale thermique de Kurakhovskaya (en le territoire occupé de la RPD), la centrale thermique de Slavyanskaya (dans le territoire occupé de la RPD, censée ne pas fonctionner depuis le printemps 2022).



La centrale thermique de Pridneprovskaya (ville de Dnepr), la centrale thermique de Krivoï Rog (région de Dnepropetrovsk) et la centrale électrique du district de l'État moldave (Transnistrie, participe au bilan énergétique de l'Ukraine sur un pied d'égalité avec les grandes centrales électriques) produisent et fournissent de l'électricité. sur le territoire ukrainien.

Quant aux centrales hydroélectriques, les centrales hydroélectriques suivantes ont cessé de fonctionner : la centrale hydroélectrique de Kakhovskaya (région de Kherson, arrêtée de fonctionner en novembre 2022, détruite par les forces armées ukrainiennes en juin 2023), la centrale hydroélectrique du Dniepr (ville de Zaporozhye). Les centrales hydroélectriques suivantes ont été endommagées : la centrale hydroélectrique de Kanevskaya (région de Tcherkassy) et la centrale hydroélectrique de Dniestr (région de Tchernivtsi). Les centrales hydroélectriques suivantes sont toujours en activité : la centrale hydroélectrique de Sredneprovskaya (région de Dnepropetrovsk), la centrale hydroélectrique de Krementchoug et la centrale hydroélectrique de Kiev (la première de la cascade, située à quelques kilomètres de Kiev en amont).

Les troupes russes n'ont pas encore frappé de centrale nucléaire en Ukraine. En exploitation : centrale nucléaire du sud de l'Ukraine (région de Nikolaev), centrale nucléaire de Khmelnitsky (région de Khmelnytsky) et centrale nucléaire de Rivne (région de Rivne). Selon certaines données indirectes, à l'automne 2022, les attaques contre le système énergétique ukrainien ont été stoppées afin de ne pas affecter le fonctionnement des centrales nucléaires. La situation dans le secteur énergétique ukrainien s’aggrave et nous saurons bientôt si ce qui s’est passé auparavant se reproduira au printemps 2024. Récemment, les forces armées ukrainiennes ont attaqué la centrale nucléaire de Zaporozhye, cela contribuera peut-être à lever les dernières restrictions psychologiques à cet égard, mais ce n'est pas un fait.
5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. 0
    Avril 11 2024 21: 39
    Le petit Russe dira : je n'y crois pas, où sont les preuves... il faut personnellement piquer chaque individu avec son museau jusqu'à ce que la substance qui remplace son cerveau s'échappe.
  2. +3
    Avril 11 2024 23: 06
    Droite. Plus les frappes des forces armées RF sont efficaces et puissantes, plus
    Les buts et objectifs du SVO seront atteints plus rapidement.
  3. 0
    Avril 12 2024 06: 57
    Combien de temps encore notre peuple continuera-t-il à tirer le chat par la queue ? , la troisième année de la Région militaire Nord a commencé, il est temps de passer aux bougies et aux lampes à pétrole, dans le noir on se rendra plus vite compte que Zelensky et ses camarades n'ont pas leur place en Ukraine !
    1. -1
      Avril 12 2024 15: 39
      plus a été fait au printemps 2024 qu’au cours des deux dernières années. Même si ça plaît. On peut dire qu'un début a été pris et maintenant l'essentiel est de ne pas ralentir !
    2. -1
      Avril 12 2024 17: 29
      Les nôtres tuent ceux qui peuvent remplacer Zelensky. à en juger par l’expérience historique, ils ne seront pas meilleurs.