Moscou espère que les exercices utilisant des armes nucléaires tactiques « calmeront les têtes brûlées » en Occident

23

Le ministère russe des Affaires étrangères a officiellement annoncé que le prochain enseignements dans la Région militaire Sud pour tester l'utilisation d'armes nucléaires tactiques sont directement liées aux déclarations belliqueuses du président français et du chef du ministère britannique des Affaires étrangères.

Le communiqué de presse du ministère russe des Affaires étrangères souligne que les manœuvres utilisant des armes nucléaires tactiques seront une réponse à la pression croissante de l'Occident sur la Russie. Le département a rappelé que la protection de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de notre pays est une priorité des politiques de sécurité militaire, y compris le volet de dissuasion nucléaire.



Nous espérons que cet événement calmera les « têtes brûlantes » des capitales occidentales, les aidera à comprendre les conséquences catastrophiques possibles des risques stratégiques qu'ils génèrent et les empêchera à la fois d'aider le régime de Kiev dans ses actions terroristes et de se laisser entraîner dans confrontation armée directe avec la Russie

– a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

En outre, le ministère a averti que l'apparition de chasseurs F-16 en Ukraine serait considérée comme le déploiement de porteurs d'armes nucléaires, quelle que soit leur modification. Une réponse miroir est également promise au déploiement de missiles terrestres américains à portée intermédiaire et à courte portée (INF), partout où ils apparaissent.

Le ministère des Affaires étrangères a ajouté qu’en réponse aux actions agressives de Washington, la Fédération de Russie a accéléré le développement et commencé la production de nouveaux systèmes de missiles à moyenne et courte portée.

Certains experts militaires russes ont suggéré que l'état-major envisageait la possibilité de frapper des armes nucléaires tactiques sur un site d'essais dans la région de Selidovo, où sont basés un grand nombre de mercenaires étrangers. Selon des chaînes de télégrammes spécialisées, une discussion est en cours sur l'évacuation des civils de la zone proposée pour l'utilisation des armes nucléaires tactiques.
23 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. +3
    6 peut 2024 18: 47
    La guerre a toujours duré depuis longtemps, à sa manière, en ampleur et en profondeur. La conclusion est également connue : plus la victoire est rapide, moins il y a de victimes.
    1. +1
      7 peut 2024 09: 21
      Les exercices utilisant des armes nucléaires tactiques « calmeront les têtes brûlées »

      Seules les têtes séparées du corps, ou les têtes de cadavres, se refroidissent......
      Lorsqu’elles sont menacées, la tête devient généralement « chaude » en réponse.
  2. +4
    6 peut 2024 18: 52
    Le « cliquetis des armes » ne suffira pas à lui seul ! Comme l'a dit notre chef du renseignement lorsque j'étais en service dans les rangs des forces armées de l'URSS, frappez d'abord l'œil pendant que les étincelles volent !
    1. +3
      6 peut 2024 19: 19
      Vous avez raison, nous n’avions que des bruits de langue, et des bruits de sabres n’auraient aucun effet non plus, car auparavant nous agissions uniquement en poursuite et sans frappes avancées claires. Cela signifie qu’il n’y aura pas d’utilisation d’armes nucléaires tactiques, les ennemis en sont sûrs. Conclusion : soit le « mouillant des toilettes » a vieilli, soit d'autres prennent sa place...
  3. +4
    6 peut 2024 19: 51
    J'aimerais écouter Strelkov avec une analyse de la situation actuelle, sinon l'indécision de Poutine avec un manque total d'autocritique, ainsi que la lâcheté flagorneuse de son entourage, à mon avis, mènent directement au désastre. On a le sentiment que le Kremlin pense différemment. Il y a eu tellement d’exercices, de contrôles surprises, de défilés, que l’Occident constate la faiblesse et la politique ambivalente du gouvernement russe. Crocus n'a pas encore été vengé, même si les coupables ont été capturés vivants. Après cela, il est inutile de décrire des menaces plutôt que des actions.
    1. 0
      6 peut 2024 20: 40
      1. Pour Strelkov, tout commentaire qui ne plairait pas aux autorités pourrait lui coûter un placement en cellule disciplinaire, voire une augmentation de sa peine.
      2. Actuellement, les inspections inopinées dans les Forces armées de la Fédération de Russie se limitent en règle générale aux examens d'exercices, au contrôle de l'apparence et à la vérification des documents. Depuis longtemps, la préparation au combat (son absence) est seule, et toutes ces guirlandes de tests de défilé-biathlon sont seules, sans aucune intersection.
      3. Lorsqu'il y a des doutes sur la bonne direction du mouvement du pays, la détermination des autorités elles-mêmes ne peut qu'aggraver la situation, comme la détermination et l'inflexibilité d'un leader courant devant un troupeau de lemmings vers une falaise.
  4. +1
    6 peut 2024 19: 51
    L’Occident, et en particulier l’UE, n’est pas prêt à perdre, alors cela va continuer. Les États-Unis se rapprochent déjà de leur objectif consistant à opposer la Russie et l’UE, il reste donc encore beaucoup à faire.
  5. -3
    6 peut 2024 20: 25
    Comment allons-nous évacuer les civils de là ? est ce que nous faisons de près de Selidov? Et où sur notre territoire devrions-nous commencer à évacuer au cas où ?
  6. +1
    6 peut 2024 20: 33
    Et qui sera « l’ami » qui sera bombardé pour que les étrangers aient peur ? Encore Voronej ? L’essentiel est que cette fois la bombe atomique ne soit pas larguée accidentellement, comme cela s’est produit à plusieurs reprises avec les bombes conventionnelles.
  7. +2
    6 peut 2024 21: 16
    la guerre bat déjà son plein, et puis ils ont décidé de leur faire peur avec des exercices, le temps des exercices est révolu depuis longtemps, et s'ils n'y croient plus, alors auront-ils le courage de l'utiliser ? à en juger par la façon dont ils tracent des lignes rouges et mâchent de la morve, il est peu probable que nous devions à nouveau chercher des excuses
  8. -2
    6 peut 2024 22: 36
    ... C'est juste que le Kremlin a bien compris que les choses commençaient sérieusement à sentir le trouble !...
    (Peut-être que des informations importantes ont été reçues... Ou que les négociations en coulisses ont échoué...)

    En effet:
    1. Des centaines de F-16 (Et puis il y aura des avions plus modernes !) - c'est déjà une perte totale de suprématie aérienne (avec tout ce que cela implique)...
    2. Des missiles à longue portée et de haute technologie dans les griffes sanglantes du gang de Kiev... - il existe une menace immédiate et très grave pour la population civile de la Fédération de Russie...
    (Ce qui est lourd de conséquences politiques très graves !)
    3. Les figures du gang de Kiev commencent (sous les coups de nos missiles, drones et unités vaillantes des forces armées de la Fédération de Russie...) à pencher sérieusement vers l'autorisation et la demande de déploiement de contingents militaires de l'OTAN sur leur territoire. .., quelles que soient les conséquences politiques, étatiques et territoriales...
    Mais c’est bien là la « variante livonienne » à laquelle le tsar Ivan le Terrible a été confronté autrefois…
    Pour la Fédération de Russie moderne (ainsi que pour le Royaume-État de Moscou de l'époque...), cela signifie une guerre sérieuse et à long terme avec l'OTAN, avec les pays européens...
    ...La Russie de Moscou n'a alors pas pu résister à la tension... La Fédération de Russie moderne est également TRÈS RISQUÉE... à cet égard, en termes de développement des événements !..
    De plus, peu à peu, la tension augmente (plus précisément : elle est cultivée avec compétence !) dans le Caucase du Nord et en Asie centrale...
    4. Nous perdons grandement la course à la création et à la production de hautes technologies..., par conséquent, la course à la production d'armes de haute technologie...
    Et c'est déjà TRÈS GRAVE ET TRÈS MAUVAIS...
    5. Problèmes liés au vol, à la corruption, à la trahison...
    6. Le SVO a mis trop de temps...

    ...Il faut mettre un terme DÉCISIVEMENT à ce resserrement inévitable du nœud des problèmes...
    De plus, nous avons RETARDÉ longtemps, ou plutôt d'une manière inacceptable...
    Mais puisque « CELA ARRIVE AUX PROCÈS », il faudrait agir COMME UNE PUISSANCE NUCLÉAIRE DEVRAIT AGIR !..
    (Certaines personnes en Occident l’ont oublié d’une manière ou d’une autre…)

    ...Nous n'avons rien à perdre !..))))))) Parce que, apparemment, ils (amis et partenaires) ne s'arrêteront pas...
    ROME A TOUJOURS MARCHE JUSQU'AU BOUT...
    ...Alors qu'il soit préférable que NOTRE ROME gagne... Mais pas le leur - Western...

    ... IL EXISTE UN MARTEAU NUCLÉAIRE - LA MEILLEURE ARME anti-drone, anti-high-tech (anti-haute précision) !..
    ET ICI NOUS AVONS UN AVANTAGE !... Mais pas eux.

    ... ALORS UTILISONS-LE DE MANIÈRE COMPLÈTEMENT DÉCISIVEMENT... AVANT QUE LE TEMPS S'épuise !..
  9. +2
    6 peut 2024 22: 48
    Nous espérons que cet événement calmera les « têtes brûlées » dans les capitales occidentales

    Comme l’a dit un camarade américain, il est impossible de braquer une banque avec des armes nucléaires. Avec un pistolet - oui, avec une mitrailleuse - c'est facile, conduire un char est un jeu d'enfant. Mais avec l’énergie nucléaire, ce n’est certainement pas le cas. Ils se moqueront de vous et vous botteront le cul. Ce n'est pas le bon niveau d'arme.
    Et maintenant – eh bien, nous avons effectué les exercices et quelle est la prochaine étape ? Sur qui l'utiliserez-vous ? En Ukraine, en fait, sur l'ancienne terre russe ? Absolument pas. Pour qui d'autre ? En Pologne? Les pays baltes ? Il s’agit d’une attaque contre l’OTAN et contre l’article 5 dans son intégralité. Pour qui d'autre ? En France? La même puissance nucléaire ? Pour obtenir la même réponse nucléaire ? La même chose est peu probable. Washington? Londres? Ce n'est même pas drôle.

    Ils ont donc amené le F16 en Ukraine - et ensuite ? Qui allons-nous attaquer avec des armes nucléaires tactiques ? Kyiv ? Lviv? Varsovie ? Paris? Qui? Non non.....
    1. +1
      7 peut 2024 00: 54
      Eh bien, ma chère...
      Il ne faut pas être aussi catégorique...

      Oups :

      "...Aucun..."

      Cela dépendra des circonstances militaires et politiques spécifiques...

      Non non! Que faites-vous! Bien entendu, ces enseignements ne signifient pas du tout qu'une fois achevés, nous Commençons à lancer des charges nucléaires de FAIBLE PUISSANCE (j'insiste) peu importe où tu vas...
      Mais il était grand temps de donner à certains Occidentaux trop « civilisés » une bonne raison de réfléchir attentivement à leur comportement manifestement très ignoble, arrogant, frivole et irresponsable à l’égard de l’énergie nucléaire…

      Et d’ailleurs, votre commentaire (et d’autres similaires) ne fait que confirmer que le Kremlin est allé trop loin sur ce point…

      Je rappelle à certains d'où il faut compter (le début d'un éventuel conflit nucléaire en Europe) : tout a commencé par une tromperie flagrante - une promesse de personnalités occidentales bien connues sur la non-prolifération de l'OTAN à l'Est, au zone des pays de l'ex-Varsovie Varsovie... (En échange du retrait de nos troupes d'Europe de l'Est et de la dissolution de l'ATS...)
      Les troupes ont été retirées (ainsi que les missiles à moyenne portée !), l'organisation a été dissoute...
      Alors quoi?
      L'OTAN non seulement (en rompant une promesse et en se comportant tout simplement de manière extrêmement indécente !) a inclus tous les pays de l'ancien camp socialiste parmi ses membres..., mais elle a aussi lancé avec beaucoup de succès (comme le montre le temps) ses tentacules astucieux sur le territoire de l'ancien camp ukrainien. RSS!.. La Biélorussie essaie de secouer...

      (Le tournant a déjà atteint d’autres régions et pays de la CEI ! Mais gardons le silence à ce sujet pour l’instant.)

      L'un des objectifs de l'OTAN dans le conflit sur les territoires ukrainiens n'est pas simplement d'imposer à la Fédération de Russie : une guerre d'usure - dans le « bac à sable ukrainien », mais une guerre combinée à la course à la création de hautes technologies, à la création d'armes de haute technologie. ... Dans cette affaire, nous avons de très gros problèmes...
      Hélas... (Les raisons de cet état de fait honteux sont bien connues et nous ne les répéterons pas...)
      La Fédération de Russie ne sera pas en mesure de résister à une telle course au cours d'un grave conflit militaire à long terme avec l'ensemble de l'Occident collectif, et dans des conditions de pression des sanctions... Au moins, il faudra payer un prix très élevé pour cela ... Mais en même temps, personne ne garantit qu'un conflit nucléaire puisse être évité...
      Il est fort probable que cela ne fonctionnera pas de toute façon. AVONS-NOUS BESOIN DE CELA ?.. Ne le faites pas. Peut-être que le Kremlin s'en est finalement rendu compte et a commencé à agir, comme il aurait dû le faire après l'offensive d'été bien connue et réussie de l'Ukrovermacht et de nos « mouvements »...

      Si en Occident, après nos exercices, ils tirent les bonnes conclusions, alors une situation très favorable pourrait bien se présenter pour la défaite complète du Reich ukrainien avec relativement peu d'efforts... Au moins pour les forces armées RF, les contingents militaires de l'OTAN et les livraisons de Falcons et de nouvelles armes de haute technologie pour l'ukroreich n'auront pas lieu... Une certaine garantie sera également obtenue - la non-utilisation de nouveaux missiles à longue portée déjà transférés au gang de Kiev contre la population civile des régions arrière de la Fédération de Russie...

      S’ils ne tirent pas les bonnes conclusions, alors, comme on disait autrefois :
      "EH bien ! DIEU EST JUGE POUR EUX !" NOUS LES AVONS AVERTIS."

      Et si nécessaire, nous attaquerons Kiev, Lemberg, Varsovie, etc. Il n’y a nulle part où aller.

      En effet : pourquoi notre Grand Ami Nord-Coréen - avec son potentiel nucléaire plutôt limité - a-t-il peur (c'est-à-dire respecté)...
      ET NOUS sommes dans un conflit militaire sur les territoires de l'EX-URSS Les chiffres de l'OTAN (Malgré les coups de pied et les gifles périodiques sous forme de frappes de missiles sur les emplacements des mercenaires occidentaux), en fait, ils ne le voient pas de bout en bout... Ils envisagent déjà d'envoyer effrontément leurs troupes, et même avec des avions capables de transporter des armes nucléaires tactiques !..

      Bien sûr, c'est alarmant. Mais il semble que les limites de leur lévrier aient été trop dépassées... Et si (comme auparavant) nous abandonnons le jeu maintenant, alors dans un avenir proche, nous n'aurons plus à menacer d'utiliser des armes nucléaires tactiques, mais plutôt repousser une véritable attaque aérienne, de missiles et de satellites... et, éventuellement, avec l'utilisation des dernières armes nucléaires...
      1. +1
        7 peut 2024 01: 12
        une situation très favorable pourrait survenir pour la défaite complète du Reich ukrainien

        Oui, ils ne laisseront pas la Russie gagner... ils ont encore beaucoup d'atouts dans leur sac, et nous avons le dernier argument...
        1. 0
          7 peut 2024 10: 24
          ...cet argument (qui, grâce à l'URSS et aux «mauvais oncles STALINE et Beria nous avons!) et il y a un DÉCISIF...

          ...au grand dam de beaucoup et de certains...))))))))
      2. +1
        7 peut 2024 01: 35
        Maintenant, ils ont tout comme prévu, et avant que Natya et les avions n'arrivent, nous devons éloigner les nôtres. frappez Djankoy avec des attaques (300 km) ... et il faut faire quelque chose : les avions sont plus loin (comme les navires de la flotte de la mer Noire), et ce sont des missiles à 500 km, etc.
        et c'est tout! nem supériorité aérienne. mais leur f 16 (pour l’instant f 16) se sentira comme chez lui en « Lettonie ».

        Les Allemands donnent 100 chars. C'est vrai, la 1ère modification (enfin, recycler, vous savez, les déchets. Pour que le complexe militaro-industriel américain fonctionne...) mais quand même, l'offensive peut déjà être répétée.
      3. 0
        7 peut 2024 10: 23
        Qui sait, ces Américains. Peut-être ne sont-ils pas du tout opposés à une guerre nucléaire limitée qui se déroulerait sur le territoire de la plaine du sud de la Russie...
  10. 0
    7 peut 2024 00: 52
    Oui, grand-père Dementiy (c'est un grand-père automoteur, c'est un endormi, il trébuche toujours, il est en bonne santé avec l'air, c'est un hégémon) s'en fout de tous ces enseignements. au contraire, au moins chaque jour... c'est aussi une sorte d'affaiblissement de l'économie.
  11. 0
    7 peut 2024 06: 23
    Une réponse miroir est également promise au déploiement de missiles terrestres américains à portée intermédiaire et à courte portée (INF), partout où ils apparaissent.

    Et où placerons-nous les nôtres en réponse ?
  12. 0
    7 peut 2024 07: 05
    En fournissant de plus en plus d’armes et en annonçant l’envoi de ses troupes, l’Occident a atteint son objectif et a appris quelles mesures la Russie pouvait prendre. Ici encore, le mot - a peut-être une signification énorme.
  13. +1
    7 peut 2024 08: 22
    Il est inutile de s’en remettre au bon sens de l’Occident. Et les dirigeants n’y ont pas de tête. Au lieu de têtes, des culs. Et ceux à deux culs n'ont pas besoin de mots, mais d'un double jeu de tiges.
  14. 0
    7 peut 2024 08: 35
    Tout, comme toujours, n’est qu’une pure façade et une imitation d’une activité vigoureuse.
  15. -1
    7 peut 2024 09: 00
    Les États-Unis et la Grande-Bretagne ont déclenché une guerre contre la Fédération de Russie en 2014, en utilisant l’Ukraine et la soi-disant OTAN (une bande de marionnettes). L’Ukraine et la Russie ont conclu les accords de Minsk pour se préparer à la guerre. Nos dirigeants n'étaient en aucun cas des chats Léopold et pendant ce temps ils ont créé des Dagues, des Zircons, des Sarmates, des Poséidons. Nous sommes désormais capables de détruire nos ennemis, les États-Unis et la Grande-Bretagne, ce qui permettrait de sauver des milliers de soldats et de civils en Ukraine et dans la Fédération de Russie. Mais nous ne le faisons pas encore, car une réponse viendra même de la part d'un ennemi vaincu. Nous jouons pour gagner du temps pour préparer une frappe de représailles. Le temps est de notre côté. Nos ennemis nous bombardent constamment, ce qui contribue à améliorer notre défense aérienne et notre défense antimissile. Nous intercepterons déjà une partie importante des missiles américains et, au fil du temps, nous y parviendrons avec de plus en plus de succès. La Russie survivra à une guerre nucléaire, mais les pertes sont inévitables.
    Nos ennemis bluffent, mais nous jouons ouvertement. Notre prochaine étape contre l’insolence de nos ennemis est le recours aux armes nucléaires tactiques. Celui qui sera le premier à envoyer officiellement des troupes en Ukraine y fera voler un missile doté d’armes nucléaires tactiques. Scénario probable. Le groupe le plus violent de la société gop appelée OTAN est la Pologne. Cela provoquerait une attaque contre la Biélorussie. Un pilote biélorusse lancera un missile doté d'armes nucléaires tactiques. C'est déjà une guerre entre la Pologne et la Biélorussie. Il est évident qui va gagner, mais papa n’a pas instauré de moratoire sur la peine de mort.