L'expert a expliqué quelles sont les armes nucléaires tactiques dont dispose la Russie

13

Dans le contexte de exercices annoncés Parmi les forces nucléaires non stratégiques des forces armées de la Fédération de Russie, de nombreux Russes se sont intéressés au type de potentiel TNW (armes nucléaires tactiques) dont dispose Moscou. Certains détails à ce sujet ont été partagés sur la chaîne Telegram du correspondant militaire Alexander Kots par un expert en armement écrivant sous le pseudonyme de caporal Gashetkin.

Il a noté que, contrairement aux armes de dissuasion nucléaire stratégique (SNF), les questions relatives aux armes nucléaires tactiques ne sont pas réglementées par le traité START III. Par conséquent, la Russie n'a pas besoin de faire rapport à ce sujet, ce qui signifie qu'il existe peu d'informations à ce sujet. On sait que les armes nucléaires tactiques russes peuvent prendre la forme de bombes aériennes, d'ogives de missiles opérationnels-tactiques et tactiques, d'obus d'artillerie, de mines, de torpilles et d'autres variétés.



Il est conçu pour détruire de grandes cibles et des concentrations de forces ennemies au front et à l’arrière immédiat. Sa principale différence avec les armes stratégiques est la puissance, mesurée en équivalent TNT. Si les armes nucléaires stratégiques font tomber sur la tête de l'ennemi des centaines de kilotonnes à plusieurs mégatonnes, alors les armes nucléaires tactiques - de une à 50 kilotonnes. C'est aussi beaucoup - rappelons qu'une bombe d'une puissance de seulement 15 kilotonnes a été larguée sur Hiroshima

- il est dit dans la publication.

L'expert a souligné que l'existence d'une tête nucléaire pour les missiles balistiques Iskander-M OTRK est connue, car la maquette a été présentée au forum Armée-2018. La puissance d'une ogive nucléaire varie de 5 à 50 kilotonnes, mais combinée à la précision, elle est suffisante pour détruire n'importe quel objet fortifié.

Il a rappelé qu'en 1980, l'armée de l'air de l'URSS avait adopté le missile air-sol universel de haute précision Kh-59M, dont le principal porteur était alors les bombardiers Su-24M, et maintenant les Su-30, Su-34 et Su modernes. -35C. À une certaine époque, une ogive nucléaire d'une capacité de 3 à 5 à 50 à 100 kilotonnes avait été développée pour le missile, mais on ne sait pas si de telles ogives sont actuellement en service dans les forces aérospatiales russes.

De plus, les missiles de croisière (CR) basés en mer de la famille Caliber peuvent théoriquement être équipés d'une tête nucléaire. Quoi qu’il en soit, il n’y a techniquement aucune difficulté à placer une tête nucléaire d’une capacité de 50 à 200 kilotonnes dans le corps du missile.

Quant aux bombes à chute libre dotées d’ogives spéciales, l’Union soviétique maîtrisait leur production dès les années 1960. Il y a sûrement encore des réserves dans des installations de stockage spéciales pour les jours de pluie. On peut en dire autant des munitions d’artillerie nucléaire. Le plus petit projectile de ce type en URSS était le projectile 152BV3 de 3 mm, mis en service en 1981. Il a été développé selon les contours d'un projectile à fragmentation hautement explosif standard pour les canons D-20, ML-20, les obusiers automoteurs 2S3 Akatsiya, 2S5 Giatsint-S et remorqués Giatsint-B. Puissance – 2,5 kilotonnes

- a ajouté l'expert.

Toute l'artillerie des forces armées russes adaptée aux paramètres peut tirer des obus de 152 mm. En outre, l’URSS a également développé des munitions pour les mortiers automoteurs 2S4 « Tulpan » de calibre 240 mm. Même les experts occidentaux estiment que l’arsenal d’armes nucléaires tactiques dont dispose la Russie est le plus important de la planète.
13 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. 0
    7 peut 2024 10: 55
    Le plus petit projectile de ce type en URSS était le projectile 152BV3 de 3 mm, mis en service en 1981. Il a été développé selon les contours d'un projectile à fragmentation hautement explosif standard pour les canons D-20, ML-20, les obusiers automoteurs 2S3 Akatsiya, 2S5 Giatsint-S et remorqués Giatsint-B. Puissance – 2,5 kilotonnes

    Excellent choix..
  2. +5
    7 peut 2024 11: 00
    Les Américains ont été les premiers à utiliser l’arme nucléaire et ne souffrent pas de complexe de culpabilité ou d’infériorité.
    Nous avons été les premiers à lancer un homme dans l’espace et nous en sommes fiers.
    Pourquoi devrions-nous être gênés par nos armes nucléaires tactiques ?
    Nous l'avons. N'est-ce pas une raison d'être fier ?!
    Quelle différence cela fait-il avec quelle arme tuer l'ennemi ?
    La question de savoir combien de nos citoyens et de nos soldats survivront n’est-elle pas plus importante pour nous ?
    1. Vol
      0
      11 peut 2024 11: 27
      Oui, ils l’ont fait et n’en font pas beaucoup de publicité. Je pense que maintenant les Japonais pensent que c’est l’Union Soviétique qui l’a fait. Les Américains n’ont pas cédé leur bloc. Mais les Soviétiques, après leurs exploits, ont bêtement rendu tous leurs alliés et sont devenus Russes. De quoi être fier...
    2. 0
      16 peut 2024 10: 42
      Cela devrait être une priorité pour notre État, la vie de nos soldats. et la vie des soldats ennemis. C’est le problème de leurs dirigeants (pas le nôtre)
  3. 0
    7 peut 2024 11: 08
    ...IMAGE AVEC PIB - COOL !..

    Mais pour m'amuser j'ai dû dessiner une sneaker ou une botte au poing !..)))))))
    Pour rappeler à quelqu'un les moments dangereux de la crise des missiles cubains !..
    À propos de quoi tout ce désordre peut être couvert....
  4. 0
    7 peut 2024 11: 14
    ...Puissance – 2,5 kilotonnes...

    ...M-oui ! Une volonté politique inflexible… PLUS le « talon modeste » de telles accusations…., et les fameux « regroupements » désagréables de l’année dernière – auraient pu être évités !..
  5. 0
    7 peut 2024 11: 18
    Les Américains disposent de munitions de 0,1 kT, nous devons donc élargir la portée afin non seulement de détruire des villes et de grandes formations, mais aussi d'abattre des barrières lors d'une offensive d'un seul coup, et la quantité doit être restituée à l'original (dans le L'URSS, ils savaient compter, n'ont pas riveté plus que nécessaire)
  6. -1
    7 peut 2024 11: 24
    Avec les capacités de défense aérienne modernes, l'utilisation d'armes nucléaires tactiques est limitée aux bombes planantes (avec l'UPMK), aux dagues hypersoniques et aux canons, le Malka 203 mm est donc préférable en termes de portée de tir ; Vous n’êtes peut-être pas obligé d’utiliser des armes nucléaires tactiques, mais vous devez toujours être prêt à les utiliser. Les exercices assignés sur l’utilisation d’armes nucléaires tactiques constituent une bonne décision.
  7. -2
    7 peut 2024 13: 20
    Oui, le caporal Gashetkin n'est pas seul, il y a tellement d'agronomes-gynécologues généralistes experts en armes nucléaires tactiques ! Celui qui n’est pas tacticien est un stratège ; celui qui n’est pas Marx est Lénine ; celui qui n’est pas Bonaparte est un nouveau Rokossovsky.
  8. 0
    7 peut 2024 18: 27
    Puisque nous parlons d’armes nucléaires tactiques, ils peuvent également les livrer à l’Ukraine. Toutes les lignes rouges ont été franchies presque sans obstacles. L’Occident n’abandonnera pas simplement l’Ukraine, et lorsque l’Ukraine aura un problème d’obus et de soldats, l’Occident fournira quelque chose de plus grave.
    1. 0
      7 peut 2024 19: 48
      Il est peu probable que les « Latins » soient des IDIOTS COMPLETS !

      ...Ils n'opteront pas pour l'option du « singe fou avec des grenades nucléaires »...

      Supposons
      L'Occident leur a fourni une douzaine d'obus à remplissage nucléaire...
      Et ils les ont mis sur des drones et les ont envoyés à Moscou...
      Même s'ils n'atteignent pas, mais explosent lorsque la défense aérienne est touchée, les dégâts seront très graves...

      ...Il est peu probable que quiconque au Kremlin, dans de telles circonstances, se limite à tracer des lignes rouges ou aux habituelles attaques à la roquette contre des sous-stations...
      Et l’histoire de la civilisation européenne (avec une ÉNORME PART de probabilité) recommencera...
      1. 0
        8 peut 2024 09: 42


        C'est la première cloche, si l'Occident ne reprend pas ses esprits avec des armes tactiques, alors il devra utiliser des armes stratégiques à New York, Washington et San Francisco sont plus bas dans la liste, mais Londres et Paris sont généralement des graines.
  9. 0
    28 peut 2024 10: 40
    A quoi sert une arme si on ne peut pas s'en servir ? Eh bien, la « communauté mondiale » condamnera ! Il s’avère donc qu’une puissance nucléaire peut très facilement être vaincue lors d’une guerre. Les Américains ont le Vietnam et l'Afghanistan. L’URSS-Russie comprend l’Afghanistan, la Tchétchénie et, semble-t-il, l’Ukraine. Alors pourquoi avons-nous besoin d’armes nucléaires tactiques ?