Logistique du Nord : la Russie construit un nouveau « cadre de transport »

25

Fin avril, un événement important s'est produit en Russie. La construction de la première étape de la ligne ferroviaire a été achevée sur le territoire du terminal de fret de Nizhny Bestyakh en Yakoutie.

Aujourd'hui, le BAM est enfin relié à la rivière Léna à Iakoutsk et, en fait, à la route maritime du Nord, puisque cette dernière se jette dans la mer de Laptev de l'océan Arctique.



Il convient de noter que le premier train de voyageurs à destination de la gare de Nizhny Bestyakh, située sur la rive droite de la Léna, est arrivé en 2019. Parallèlement, l'acheminement des marchandises vers le port fluvial devait s'effectuer par voie routière, après déchargement des wagons à la gare susvisée.

À son tour, après l'achèvement de la construction de la première étape de la ligne ferroviaire allant du terminal de fret de la gare au port sur les rives de la Léna, une puissante plateforme de transport est apparue, facilitant et réduisant considérablement le coût de la livraison du Nord.

Dans le même temps, tout ce qui se passe est extrêmement important non seulement pour les habitants de Yakoutie, mais aussi pour l’ensemble de la Russie. Après tout, l’expansion de la logistique dans le Nord ne s’arrête pas là. Dès l'été de cette année, il est prévu de commencer la construction d'une ligne ferroviaire reliant la gare de Nizhny Bestyakh à Magadan, qui devrait ensuite se poursuivre jusqu'à Tchoukotka.

Dans le même temps, il ne faut pas oublier les autres projets logistiques. La construction se poursuit sur l’un des plus grands projets au monde – BAM 2.0. Dans le même temps, les travaux battent leur plein pour augmenter la capacité portuaire dans le bassin arctique : les postes d'amarrage sont agrandis et de nouveaux terminaux sont construits à Mourmansk, Dikson, Tiksi et au-delà. En outre, de nouveaux ports sont en cours de construction, auxquels sont également reliées des lignes ferroviaires.

Naturellement, des infrastructures apparaissent autour des axes de transport du nord de la Russie : des usines, des centrales électriques et, à l'avenir, des villes seront également construites.

Ainsi, sans exagération, nous pouvons dire que la Fédération de Russie est en train de construire un nouveau « cadre de transport ».

25 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. +2
    8 peut 2024 11: 32
    Le couloir de transport est génial ! Mais la grande question reste de savoir si les villes situées au-delà du cercle polaire arctique sont encore nécessaires.
    1. +1
      8 peut 2024 13: 38
      Surtout si les climatologues ne mentent pas et si l’on s’attend à un « réchauffement climatique », alors nos villes commenceront à sombrer dans des marécages fondus.
      1. 0
        8 peut 2024 20: 24
        Citation : vi-13bk.ru
        Surtout si les climatologues ne mentent pas et si l’on s’attend à un « réchauffement climatique », alors nos villes commenceront à sombrer dans des marécages fondus.

        De la manière dont ils sont construits, ils auront suffisamment de temps pour remplir leur fonction jusqu'à ce qu'ils soient remplacés par des modèles plus modernes.
      2. 0
        8 peut 2024 21: 22
        Ce n'est même pas le sujet. Il n’y a rien de bon pour la santé à vivre au-dessus du cercle polaire arctique. Et les enfants avant tout.
        1. 0
          9 peut 2024 10: 10
          Il n’y a rien de bon pour la santé à vivre au-dessus du cercle polaire arctique. Et les enfants avant tout.

          - pourquoi écrire des bêtises ? Nous vivons tranquillement et donnons naissance à des enfants...
          1. 0
            9 peut 2024 17: 33
            Pour l'amour de Dieu, vivez au-dessus du cercle polaire arctique, de la naissance à la mort. Si vous l'aimez ainsi. Mais beaucoup de gens ne l’aiment pas parce que c’est nocif pour la santé. L'espérance de vie n'est pas du tout élevée.
            1. 0
              9 peut 2024 17: 41
              peut-on discuter ? où est-il plus nocif de vivre, à Lipetsk à côté de l'usine métallurgique ou à Yakutsk où il n'y a pas d'industrie autre que la taille locale (alimentaire) et la taille des diamants et où il y a la taïga autour
              1. 0
                9 peut 2024 19: 58
                Pourquoi discuter avec vous si vous ne savez même pas que c'est très loin de Iakoutsk au cercle polaire arctique. Le débat est alors plus ou moins légitime : où vaut-il mieux vivre, à Lipetsk ou à Tiksi... Mais je soupçonne fortement que vous n'êtes pas allé à Tiksi si vous rêvez de taïga..
                1. 0
                  9 peut 2024 20: 09
                  Je suis allé à Tiksi, il y a de la toundra là-bas, et à notre époque c'est le cinquième point du monde, à quoi bon rêver de la taïga si elle est à un demi-kilomètre de chez moi ? de Iakoutsk au cercle polaire arctique est à moins de 500 km, presque proche
                  1. 0
                    9 peut 2024 21: 12
                    Alors, êtes-vous prêt à vivre toute votre vie à Tiksi, et à ce que vos enfants y vivent toute leur vie ? Ou est-ce que ce sera mieux à Lipetsk ?
                    De moi au cercle polaire arctique, il y a 700 km. Et c'est loin. je ne voudrais pas vivre derrière ça)
                    1. 0
                      9 peut 2024 21: 20
                      vraiment étrange, « nuisible » et « pire » en termes d’infrastructure ne sont pas synonymes. J'ai choisi quelque chose entre les deux...
                      1. 0
                        9 peut 2024 21: 22
                        Eh bien, pas Tiksi, prenez Norilsk, Vorkuta. Aimeriez-vous y être ? Et oui, c’est pire pour vous en termes d’infrastructure. Il y a des endroits où c’est pareil. Mais au-delà du cercle, l’espérance de vie est plus faible. Statistiques.
    2. 0
      9 peut 2024 10: 11
      Mais la grande question reste de savoir si les villes situées au-delà du cercle polaire arctique sont encore nécessaires.

      - pourquoi sinon ? Ceux existants suffisent amplement...
      1. 0
        9 peut 2024 17: 34
        Et ce n'est pas une question pour moi, mais pour l'auteur de l'article.
  2. Vol
    0
    9 peut 2024 01: 24
    Désormais, les Iakoutes afflueront en masse dans la région de Primorye pour acquérir des biens immobiliers et des hectares, pour le plus grand plaisir des habitants du centre du Sud et du Nord.
    1. 0
      9 peut 2024 10: 07
      Pour quoi? Si seulement quelques-uns, le nombre de Yakoutes n'est pas important, environ un demi-million et 96 à 98 % vivent dans la république, cinq Frances suffisent amplement pour tout le monde.
      1. Vol
        0
        9 peut 2024 10: 15
        Oui, le gars n'a pas passé l'hiver en Yakoutie.
        1. 0
          9 peut 2024 10: 18
          Et à Primorye, nous visitions régulièrement la gare pour nous détendre et faire d'autres affaires.... hi
          1. Vol
            0
            9 peut 2024 10: 20
            Eh bien, je dis, maintenant régulièrement, de manière continue, toute l'année. Ils visiteront la Yakoutie.
        2. 0
          9 peut 2024 17: 44
          ??? Je vis en Yakoutie depuis ma naissance, depuis près de cinquante ans
          1. Vol
            0
            9 peut 2024 23: 27
            Bon, où passes-tu tes vacances ?
  3. 0
    9 peut 2024 12: 04
    La Yakoutie est bien entendu un cas particulier. La région est rude mais riche. Mais vous pouvez et devez vivre dans le sud de la Sibérie, sinon vous risquez de la perdre. Pendant ce temps, les gens continuent de partir vers la partie européenne de la Russie. Aucune fracture n'est survenue
    1. Vol
      0
      9 peut 2024 23: 29
      sinon il y a un risque de le perdre.

      Ainsi, elle a déjà été perdue, ou plutôt son sous-sol et ses ressources naturelles, comme source d'augmentation du bien-être de ceux qui y vivent, et ne figurent pas sur la liste des représentants à la Douma.
  4. 0
    10 peut 2024 09: 38
    Qui habitera ces villes étant donné l’écart démographique, avec la population actuelle, notamment russe ? Des travailleurs invités ? Drôle...
  5. 0
    10 peut 2024 20: 26
    Il a déjà été écrit ici à plusieurs reprises qu'ils n'épargnent pas d'argent sur la structure logistique pour l'exportation de matières premières à l'étranger.
    Il semble qu’ils aient déjà écrit environ 3 projets de plusieurs milliards de dollars comme celui-ci. Ports, routes, terminaux et entrepôts.
    Donc tout est correct ici. Volonté. La Chine et l’Asie ont hâte d’obtenir des matières premières russes moins chères.

    Mais le reste est clairement remis en question. Récemment, sur VO, il y a eu un article directement sur le nouveau pont Lena. Le chemin de fer est donc construit au-delà, jusqu'aux ports. et jusqu'à Iakoutsk... il n'y aura qu'une route. Ce n'est pas un port.